Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Une semaine en Bourse : le recap du 3 au 7 juin
information fournie par Boursorama 07/06/2024 à 17:45

(Crédits photo : Boursorama - A. Morris )

(Crédits photo : Boursorama - A. Morris )

Lundi 3 juin

CAC 40 : +0,06%, à 7998,02 points et 2,6 milliards d'euros échangés

Le fait du jour

Entame de mois boursier timide pour le CAC 40. La détente sur les rendements obligataires allège un peu l'ambiance mais les regards sont fixés en direction de la BCE et de la réunion de jeudi. L'institution devrait procéder à une première baisse de taux alors que l'inflation a bien reflué sur le Vieux continent.

La situation s'est avérée contrastée sur les marchés américains avec un Dow Jones en repli de 0,3% mais un Nasdaq en progrès de 0,56%. La folie GameStop reprend, avec une progression de près de 21% après que "Roaring Kitty" Keith Gill , l'influenceur boursier à l'origine de la frénésie commerciale de 2021, est retourné sur Reddit avec un message montrant un pari de 116 millions de dollars sur le distributeur de jeux vidéo en difficulté. Autre valeur en vue : Structure Therapeutics. La biotech grimpe de 56% après avoir publié des résultats encourageants portant sur son candidat-médicament oral contre l'obésité.

Valeur en vue

C'est une nouvelle séance de forte correction pour Atos. Le groupe a reçu deux offres "révisées"  de restructuration financière. L'une d'EPEI, du milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, allié au fonds Attestor, l'autre de Onepoint, premier actionnaire de l'entreprise avec environ 11% du capital, dans un consortium comptant également la société d'investissement de l'homme d'affaires Walter Butler, l'entreprise Econocom, et un groupe de "certains créanciers" d'Atos. "La mise en œuvre des propositions entraînera dans tous les cas de figure une dilution massive des actionnaires actuels d'Atos", a prévenu le groupe informatique français, ce qui explique la réaction boursière du jour.

Mardi 4 juin

CAC 40 :-0,75%, à 7937,90 points et 3,25 milliards d'euros échangés

Le fait du jour

Les Bourses européennes ont terminé en baisse, la chute des valeurs du secteur de l'énergie avec la baisse des prix du pétrole ayant entraîné les indices à la baisse, dans un contexte d'échanges réduits avant la réunion de la BCE. À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,75%, le Footsie britannique abandonne 0,35% et le Dax allemand 1,02%.En ordre dispersé lors des deux dernières séances, les indices américains ont, eux, repris du poil de la bête : le Dow Jones a glané 0,36% à 38711 points tandis que le Nasdaq a progressé de 0,17% à 16857 points, aidés par la publication du rapport JOLTS. Le nombre d'offres d'emploi aux Etats-Unis a reculé en avril à un plus bas de plus de trois ans. Ces données ont renforcé l'espoir de voir la Fed, qui livrera son verdict le 12 juin, procéder à une baisse des taux d'intérêt. Les chiffres officiels seront dévoilés vendredi.

Valeur en vue

Valbiotis chute lourdement (-43%). Le laboratoire français a annoncé la fin de son contrat de licence et d'approvisionnement avec Nestlé Health Science et va, en conséquence, reprendre l'ensemble des droits de Totum.63, son complément alimentaire végétal dédié à la prise en charge du prédiabète et des stades précoces du diabète de type 2.

Mercredi 5 juin

CAC 40 : -1,52% vers les 7.935,03 points et 3,27 milliards d'euros échangés

Le fait du jour

Les Bourses européennes ont terminé en hausse saluant len ralentissement des créations d'emplois aux Etats-Unis et les signaux d'amélioration de l'économie chinoise. À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,87%, le Footsie britannique progresse de 0,29% et le Dax allemand de 0,89%.

Valeur(s) en vue

Eramet se distingue à la Bourse de Paris alors que les analystes de Portzamparc ont intégré le titre dans leur liste de petites et moyennes capitalisations préférées, la 'High Five'. Dans une note, la société de Bourse estime que les objectifs de résultats communiqués par le groupe minier et métallurgique pourraient se révéler trop prudents au vu du bond récent des prix du manganèse.

Du côté des marchés américains, le géant des semi-conducteurs Nvidia atteint de nouveaux sommets avec une valorisation qui dépasse désormais les 3000 milliards de dollars, détrônant ainsi Apple.

Jeudi 6 juin

CAC 40 : +0,42% vers les 8040,12 points et 2,93 milliards d'euros échangés

Le fait du jour

Comme attendu par les marchés, la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé une réduction de 25 points de base de ses trois taux directeurs, première baisse des coûts d'emprunt dans un cycle de resserrement monétaire entamé en juillet 2022 pour lutter contre une inflation qui a culminé à deux chiffres. La BCE a toutefois relevé ses prévisions d'inflation pour 2024 et 2025, signalant que la lutte contre la hausse des prix n'était pas terminée.

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,42% à 8.040,12 points. Le Footsie britannique progresse de 0,47% et le Dax allemand de 0,38%. L'indice EuroStoxx 50 gagne 0,66%, le FTSEurofirst 300 0,69% et le Stoxx 600 0,68%.

Valeurs en vue

Le titre Atos bondit de 6,42% alors que le groupe de services numériques en difficulté a annoncé prolonger le délai pour la sélection d'une proposition de restructuration financière jusqu'au début de la semaine prochaine "dans le meilleur intérêt de la société". Atos a confirmé son objectif de parvenir à un accord final de restructuration financière d'ici à juillet.

Outre-Atlantique, les actions de GameStop ont bondi de plus de 30 % après que l'influenceur boursier en ligne connu sous le nom de "Roaring Kitty" a publié sur YouTube qu'il tiendrait une émission en direct (livestream) vendredi.

Vendredi 7 juin

CAC 40 : -0,48% vers les 8001,80 points et 3,35 milliards d'euros échangés

Le fait du jour

La hausse spectaculaire du nombre d'emplois créés aux Etats-Unis en mai vient contrarier le scénario nominal des marchés d'une réduction des taux d'intérêt de la Fed dès juin.

Valeurs en vue

Euroapi plonge lourdement (-17,89%) après avoir annoncé la nomination d'un mandataire ad hoc dans le cadre des discussions menées sur le financement à moyen et long termes de son plan stratégique FOCUS-27.


Retrouvez aussi notre sélection d'articles à écouter avec le Top Ten de l'actu disponible tous le samedis en podcast

LG avec Reuters, AOF et AFP (redaction@boursorama.fr)

Valeurs associées

1,30 EUR Euronext Paris -5,79%
1,11 EUR Euronext Paris -12,99%
2,91 EUR Euronext Paris +2,32%
27,79 USD NYSE +3,06%
125,94 USD NASDAQ -1,95%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.