Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Une semaine en Bourse : le récap du 17 au 21 juin
information fournie par Boursorama 21/06/2024 à 18:15

(Crédits photo : A.MORISSE - Boursorama -  )

(Crédits photo : A.MORISSE - Boursorama - )

Lundi 17 juin

CAC 40 : +0,91% à 7.571,57 points et 3,57 milliards d'euros échangés

Le fait du jour

Après la dégringolade de la semaine dernière, la Bourse de Paris a signé une première journée dans le vert avec un CAC 40 notamment porté par Teleperformance (+3,7%), EssilorLuxottica (+2,6%) ou encore Axa (+1,8%).  Le climat de stress ayant suivi l'annonce d'une dissolution de l'Assemblée nationale s'est un peu calmé. Après s'être fortement creusé au-delà des 80 points de base vendredi dernier, l'écart du rendement des OAT françaises à dix ans (3,155%) et du taux de référence allemand est retombé de 7,5 points de base. La Bourse de New York a fini en hausse dans un contexte d'attentisme avant la publication de plusieurs indicateurs économiques. Le Dow Jones a gagné 0,5%, à 38.778,10 points. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 1% à 17.857,02 points.

Valeur en vue

Sur le SBF 120, Atos regagne plus de 12%. Pour rappel, le groupe a reçu vendredi une lettre d'offre confirmatoire non engageante de l'Etat français pour ses activités stratégiques portant sur une valeur d'entreprise globale de 700 millions d'euros.

Mardi 18 juin

CAC 40 : +0,76% à 7.628,80 points et 3,3 milliards d'euros échangés

Le fait du jour

Le CAC 40 a poursuivi ses gains de la veille au cours d'une journée ponctuée par la publication de plusieurs indicateurs économiques susceptibles de donner un aperçu du rythme de la reprise économique en Europe : le taux d'inflation annuel de la zone euro s'est ainsi établi à 2,6% en mai, contre 2,4% en avril. Un niveau à comparer avec le chiffre de 6,1% enregistré auparavant, selon les données Eurostat. Par ailleurs, l'enquête mensuelle de l'institut ZEW montre que le moral des investisseurs allemands ne s'est que très légèrement amélioré en juin, à 47,5 points, alors que les économistes attendaient une hausse plus franche (les analystes de BofA le voyaient monter à 50). Outre-Atlantique, c'est un festival : Le Nasdaq et le S&P 500 ont terminé à des niveaux records après que Nvidia est devenue la première capitalisation boursière mondiale, devant Microsoft.

Valeur(s) en vue

Plus forte baisse du CAC 40, Carrefour chute de 7,43% à 13,46 euros alors que selon La Lettre (ex-La Lettre A), le ministère de l'Economie et des finances réclamerait 200 millions d'euros d'amende contre le distributeur pour la gestion de son réseau de franchise. Bercy demanderait la modification d'une dizaine de clauses menant à un déséquilibre entre le franchiseur et ses franchisés.

Le titre Nvidia a pris 3,5% permettant au fabricant de semi-conducteurs dont les puces sont la référence pour l'IA, d'afficher une capitalisation boursière d'environ 3.340 milliards de dollars. Le spécialiste des cartes graphiques et autres composants a ainsi dépassé Microsoft et Apple s'imposant ainsi comme la première capitalisation mondiale. L'action Nvidia a progressé de plus de 170% depuis le début de l'année et d'environ 1.100% depuis son plus bas niveau d'octobre 2022.

Mercredi 19 juin

CAC 40 : -0,77% à 7.570,20 points et 2,8 milliards d'euros échangés

Le fait du jour

Les principales Bourses européennes reculent légèrement mercredi à mi-séance, le marché évoluant sur de faibles variations après deux séances consécutives de rebond et en l'absence de Wall Street, où la Bourse est fermée en ce 19 juin.

Valeur en vue

À Paris, Dassault Systèmes perd 2,45%, pire performance du CAC 40, Exane BNP Paribas ayant abaissé sa recommandation à "sous-performance" contre "neutre", estimant que les objectifs du groupe à cinq ans sont sous pression.

Jeudi 20 juin

CAC 40 : +1,34% à 7.671,34 points et 3,4 milliards d'euros échangés

Le fait du jour

La Bourse de Paris achève la séance en nette hausse, notamment grâce à Capgemini (+3%), Kering ou Engie (+2,4%). La Bourse française est notamment soutenue par la bonne tenue de Wall Street même si la Bourse de New York a fini en ordre dispersé, après le repli de Nvidia et alors que les investisseurs évaluent encore les implications d'une baisse des inscriptions hebdomadaires au chômage sur l'évolution des taux d'intérêt.L'indice Dow Jones a gagné 0,8%, à 39.134,76 points quand le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 0,8% à 17.721,587 points. Nvidia, devenue mardi l'entreprise la mieux valorisée du monde en Bourse, a effacé les gains engrangés plus tôt en séance.

Valeur en vue

Bic a cédé plus de 12% en raison de perspectives dégradées. Le groupe, qui prévoyait jusque-là une croissance "comprise entre 5% et 7%", "attend désormais une croissance du chiffre d'affaires basse à un chiffre, à taux de change constants hors Argentine" pour l'année 2024.

Vendredi 21 juin

CAC 40 : -0,57% à 7628,57 points et 7,4 milliards d'euros

Le fait du jour

Les marchés actions européens ne sont pas parvenus à terminer la semaine sur une note positive. Le CAC 40 a fléchi de 0,56% à 7628,57 points, s'offrant malgré tout une hausse hebdomadaire de 1,67%, à comparer au repli de 6,23% de la semaine précédente lié aux secousses politiques en France. L'EuroStoxx 50 a perdu 0,71% à 4912,71 points. Aux Etats-Unis, les indices s'inscrivent en ordre dispersé, le Nasdaq Composite cédant 0,04% vers 17h30.

Les marchés ont été contrariés par les chiffres décevants concernant l'activité manufacturière et des services en zone euro, L'indice composite des directeurs d'achat de S&P Global est tombé à 50,8 en juin, un plus bas depuis trois mois.

Valeur en vue

Champion de l'hypervolatilité, Atos repart nettement en baisse sur la dernière séance de la semaine. Le groupe a annoncé être parvenu à un accord avec un groupe de banques et un groupe de porteurs d'obligations sur la structure finale du financement intérimaire de 450 millions d'euros pour de la liquidité additionnelle qui a été précédemment annoncée le 9 avril 2024 (financement intérimaire initial) et sur le financement intérimaire supplémentaire de 350 millions d'euros sollicité le 29 avril 2024 (financement intérimaire supplémentaire).

Retrouvez l'actualité de la semaine en podcast

LG, SB avec AOF, Reuters et Cercle Finance (redaction@boursorama.fr

Valeurs associées

1,25 EUR Euronext Paris +12,79%
BIC
58,20 EUR Euronext Paris +1,57%
14,42 EUR Euronext Paris +1,91%
34,21 EUR Euronext Paris +0,35%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.