Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Un gérant d' actifs sur dix intègre de manière systématique le risque physique climatique
information fournie par Newsmanagers30/08/2021 à 10:15

(NEWSManagers.com) - L' été 2021 a encore été le théâtre de phénomènes climatiques extrêmes, comme des feux de forêts, des canicules et des fortes pluies. Des épisodes qui peuvent causer des dommages importants, qui sont autant de risques physiques avec lesquels les gérants d' actifs doivent composer.

Or, seulement un gérant d' actifs sur dix intègre de manière systématique le risque physique climatique dans la gestion de ses portefeuilles, selon un sondage d' Ipsos réalisé auprès de 36 gestionnaires pour Axa Climate.

56 % des gestionnaires d' actifs affirment néanmoins prendre le plus souvent le risque climatique physique en compte dans l' acquisition, la gestion et la valorisation des actifs. Et 34% d' entre eux (soit 1/3 des sondés) ne le prennent rarement ou jamais en compte.

Parmi les risques climatiques jugés les plus importants, les gérants citent d' abord les canicules (81 %), puis les pluies extrêmes (64 %), les vagues de froid (58 %), les feux de forêts (50 %) et le retrait-gonflement des argiles (33 %). Parmi les autres risques spontanément évoqués figurent la montée des eaux, les tempêtes, la sécheresse, la réduction de la biodiversité, le nucléaire et la pollution au sens large.

La prise en compte des risques se fait plutôt en amont de l' acquisition. Les gestionnaires qui adaptent leurs actifs face au risque physique climatique procèdent avant tout par la sélection des actifs moins exposés et / ou l' exclusion des secteurs polluants. Ils se fient à la notation, se renseignent directement auprès des dirigeants ou achètent les bases des données, affirment les auteurs du sondage.

Neuf gestionnaires sur dix souhaitent améliorer cette prise en compte. L' accès à des données fiables et harmonisées constituent de leur point de vue le nerf de la guerre. Les gérants réclament aussi des formations, des outils et un accompagnement externe, souligne l'enquête.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.