Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Ukraine: Les exportations de céréales pour 2022-2023 en recul de plus de 50%
information fournie par Reuters19/08/2022 à 12:24

UKRAINE: LES EXPORTATIONS DE CÉRÉALES POUR 2022-2023 EN RECUL DE PLUS DE 50%

UKRAINE: LES EXPORTATIONS DE CÉRÉALES POUR 2022-2023 EN RECUL DE PLUS DE 50%

KYIV (Reuters) - Les exportations de céréales de l'Ukraine ont baissé de 51,6% depuis le début de la saison 2022-2023 par rapport à la précédente, pour tomber à 2,99 millions de tonnes, a annoncé vendredi le ministère de l'Agriculture.

Sur la saison 2021-2022, qui s'est achevée le 30 juin, les exportations ont représenté 48,5 millions de tonnes, un volume en hausse de 8,5%, mais cette augmentation s'est concentrée sur la période qui a précédé l'invasion du pays par la Russie le 24 février.

Les livraisons de céréales ukrainiennes ont chuté depuis le déclenchement de la guerre, qui a conduit à l'arrêt de l'activité des ports de la mer Noire.

Trois de ces ports ont rouvert fin juillet après un accord entre Moscou et Kyiv sous l'égide des Nations unies et de la Turquie.

Les statistiques publiées par le ministère ukrainien de l'Agriculture montrent que depuis le début de la saison 2022-2023, l'Ukraine a exporté 1,94 million de tonnes de maïs, 783.000 tonnes de blé et 257.000 tonnes d'orge.

Ces volumes incluent 1,29 million de tonnes exportées depuis le début du mois d'août. Sur la même période l'an dernier, les exportations avaient atteint 3,14 millions de tonnes.

Le gouvernement ukrainien a déclaré s'attendre à des récoltes d'au moins 50 millions de tonnes cette année, contre 86 millions de tonnes - un record - en 2021. Une chute qui s'explique par la diminution des rendements et par le passage sous contrôle russe d'une partie des terres cultivables.

La fédération de courtiers en blé UGA a précisé de son côté que la récolte de blé 2022 était achevée à 91% et qu'elle représentait 17,4 millions de tonnes.

(Reportage Pavel Polityuk, version française Marc Angrand, édité par Kate Entringer)

1 commentaire

  • 19 août12:53

    Encore une statistique partiale... car je pense que la production en France sera également très affaiblie cette année à cause de la sécheresse, pourtant pas d'invasion chez nous... donc, quelle est la part de responsabilité du climat, de la guerre? Mais en tout cas cette forte baisse n'est pas du seul fait de la guerre.


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.