Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Total convoite une part d'un projet gazier iranien de 4 milliards de dollars

Reuters 17/03/2017 à 21:20

TOTAL CONVOITE UNE PART D'UN PROJET GAZIER IRANIEN

PARIS (Reuters) - Total convoite une participation de 50% dans le projet iranien de South Pars estimé à quatre milliards de dollars, peut-on lire dans le rapport annuel du groupe pétrolier français publié vendredi qui détaille ses discussions avec les autorités iraniennes sur divers projets en 2016.

Total a conclu l'an dernier un protocole d'accord en vue de développer la phase 11 de South Pars, le plus grand gisement de gaz naturel au monde, devenant la première des "majors" internationales à signer des contrats en Iran après la levée de sanctions occidentales contre la République islamique.

Dans son rapport annuel, Total précise que la phase 11 nécessitera des investissements d'environ quatre milliards de dollars (3,7 milliards d'euros), dont 50,1% seraient financés par la société française avec "uniquement des apports en capital et versements libellés en devises autres que le dollar américain".

Si le projet se concrétisait, Total détiendrait une participation de 50,1% aux côtés du chinois CNPC (30%) et de l'iranien Petropars (19,9%).

Total, qui est tenu par la réglementation américaine de rendre publiques ses activités en Iran, n'avait pas détaillé jusqu'à présent le montant du projet et la répartition des participations.

Total avait déjà joué un rôle majeur en Iran dans les années 2000 en développant avec succès les phases 2 et 3 de South Pars, avant de quitter le pays après les sanctions prises à l'encontre de Téhéran en raison de son programme nucléaire.

Le projet de South Pars devrait avoir une capacité de production de 370.000 barils équivalent pétrole par jour et le gaz produit doit servir à alimenter le réseau iranien.

Début février, le PDG de Total Patrick Pouyanné a dit que le feu vert au projet devrait être donné avant l'été si les Etats-Unis ne reviennent pas d'ici là sur la levée de certaines sanctions.

Dans le rapport annuel, Total précise avoir discuté de plusieurs autres projets avec les autorités iraniennes, dont un investissement dans le programme iranien de gaz naturel liquéfié (GNL).

Des sources ont dit à Reuters en février que Total discutait d'une prise de participation dans le projet qui porte sur une plateforme de production de 10 millions de tonnes par an de GNL.

Dans le document, Total précise avoir organisé en 2016 des "réunions techniques" avec la compagnie nationale pétrolière iranienne (NIOC) et ses filiales concernant le projet LNG ainsi que sur le champ pétrolier South Azadegan.

Total note par ailleurs avoir repris ses activités de trading avec Téhéran en février 2016 et avoir acheté environ 50 millions de barils de pétrole brut l'an dernier pour un montant de 1,8 milliard d'euros.

(Felix Bate et Dmitry Zhdannikov, Gwénaëlle Barzic pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Valeurs associées

+0.08%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.