Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Toshiba a signé l'accord pour la cession des puces à Bain
information fournie par Reuters28/09/2017 à 10:00

 (actualisé avec précisions, contexte dont l'opposition de 
Western Digital) 
    par Makiko Yamazaki 
    TOKYO, 28 septembre (Reuters) - Toshiba  6502.T  a annoncé 
jeudi avoir signé un accord pour céder sa division de 
puces-mémoires à un consortium emmené par le fonds 
d'investissement Bain Capital pour 2.000 milliards de yens (15,1 
milliards d'euros), au terme de tractations aux multiples 
rebondissements.  
    Le conseil d'administration du conglomérat japonais avait 
donné son feu vert la semaine dernière à la cession de cette 
division, numéro deux mondial des mémoires NAND, mais la 
signature avait été reportée car, selon des sources au fait du 
dossier, Apple  AAPL.O , l'un des membres du consortium et 
client de la division, avait demandé de nouvelles conditions 
pour la fourniture de puces en échange de sa participation au 
financement de l'opération. 
    Le consortium comprend aussi le fabricant de 
semi-conducteurs sud-coréen SK Hynix  000660.KS  ainsi que Dell 
 DI.UL , Seagate Technology  STX.O  et Kingston Technology.  
    Les discussions sur la cession ont duré plus de neuf mois, 
le gouvernement japonais hésitant sur le repreneur auquel il 
apporterait son soutien tandis que Western Digital  WDC.O , qui 
exploite en partenariat avec Toshiba la plus grande usine de 
semi-conducteurs du conglomérat japonais au Japon et qui 
participait lui-même à un consortium concurrent, a multiplié les 
obstacles judiciaires pour défendre ses intérêts. 
    Les tensions entre Toshiba et Western Digital se sont 
envenimées en raison de leur incapacité à trouver un nouvel 
accord de coentreprise sur les semi-conducteurs après 
l'acquisition par Western Digital de SanDisk, partenaire de 
Toshiba dans ce segment depuis 17 ans, en mai 2016. 
    Toshiba espère boucler rapidement la cession de ses 
puces-mémoires afin de redresser sa situation financière, mise 
en danger par la faillite de sa filiale nucléaire américaine 
Westinghouse, et éviter de comptabiliser une nouvelle fois un 
actif net négatif, ce qui pourrait avoir comme conséquence sa 
radiation de la cote. 
    Western Digital a dit mardi qu'il allait demander en référé 
que la cession soit bloquée.   
 
 
 (avec Kentaro Hamada et Taro Fuse, Marc Joanny pour le service 
français, édité par Véronique Tison) 
 

Valeurs associées

Tradegate -0.88%
NASDAQ -0.31%
NASDAQ -0.05%
NASDAQ -1.49%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.