1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Stada et Angelini parmi les derniers candidats au rachat d'Upsa
Reuters08/11/2018 à 20:25

STADA ET ANGELINI PARMI LES DERNIERS CANDIDATS AU RACHAT D'UPSA

FRANCFORT/LONDRES (Reuters) - Le fabricant allemand de traitements génériques Stada et le groupe italien de santé Angelini sont les deux seuls acteurs industriels retenus parmi les candidats autorisés à faire une offre définitive sur Upsa, la division de médicaments sans ordonnance de Bristol-Myers Squibb en France, ont déclaré à Reuters quatre sources proches du dossier.

Deux fonds de capital investissement, CVC Capital Partners et PAI Partners, sont aussi parvenus au dernier tour d'enchères pour le fabricant des antalgiques Dafalgan et Efferalgan, ont ajouté ces sources.

Upsa pourrait être valorisé environ un milliard d'euros (environ 1,14 milliard de dollars) dans le cadre de cette vente, qui intervient en pleine consolidation du secteur de la santé grand public favorisée par la volonté des grands groupes pharmaceutiques de se concentrer sur leurs points forts.

Bristol-Myers Squibb a donné jusque fin novembre à ces candidats pour soumettre leurs offres définitives, ont dit les sources.

Bristol-Myers Squibb, Stada, CVC et PAI ont refusé de s'exprimer tandis qu'Angelini n'était pas disponible dans l'immédiat.

Stada, lui-même contrôlé par les fonds Bain Capital et Cinven, est largement considéré comme le favori pour le rachat d'Upsa alors qu'il s'efforce de changer d'échelle via des acquisitions, ont dit les sources.

Upsa a généré un chiffre d'affaires de 425 millions d'euros en 2017 et un bénéfice brut d'environ 100 millions d'euros.

(Arno Schütze à Francfort et Pamela Barbaglia à Londres, avec Stephen Jewkes à Milan et Matthias Blamont à Paris; Bertrand Boucey pour le service français)

Valeurs associées

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer