Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

SoftBank accuse une perte trimestrielle de 4,87 milliards d'euros après la faillite de WeWork
information fournie par Reuters09/11/2023 à 14:16

Photo d'archives: Le logo de WeWork est visible dans la fenêtre d'un immeuble de bureaux à Londres

Photo d'archives: Le logo de WeWork est visible dans la fenêtre d'un immeuble de bureaux à Londres

par Anton Bridge

SoftBank Group a fait état jeudi d'une perte trimestrielle de 5,2 milliards de dollars (4,87 milliards d'euros), son quatrième trimestre consécutif dans le rouge, frappé par la faillite de WeWork, autrefois l'un de ses investissements les plus performants.

Cette faillite a rappelé la volatilité inhérente à la stratégie du fondateur Masayoshi Son, qui consiste à miser gros sur des start-ups souvent risquées.

WeWork, la start-up de partage de bureaux qui a atteint à son plus haut une valorisation de 47 milliards de dollars, s'est placée sous la protection de la loi américaine sur les faillites lundi.

SoftBank a enregistré une perte nette de 789 milliards de yens au cours des trois mois clos fin septembre. Ce chiffre contraste avec le bénéfice de 3.000 milliards de yens réalisé un an plus tôt lors de la vente d'une grande partie de participation de SoftBank dans le géant chinois du commerce électronique Alibaba.

Le groupe a inscrit 234,4 milliards de yens de pertes liées à l'exposition de WeWork au cours du premier semestre de l'année.

La faillite de WeWork est une "grande honte", a déclaré le directeur financier Yoshimitsu Goto lors d'une réunion d'information, ajoutant que l'entreprise devait tirer les leçons de ce qui n'avait pas fonctionné afin de faciliter ses futures activités d'investissement.

Il a toutefois fait part de son optimisme, estimant que SoftBank, après avoir "touché le fond", progressait sur la voie de la rentabilité.

NOUVELLE SOURCE DE REVENUS

Le concepteur de puces Arm, entré en bourse au cours du trimestre, serait le nouveau moteur de création de valeur pour SoftBank, a-t-il déclaré.

Arm a enregistré un excédent de capital de 4,65 milliards de dollars grâce au produit de son l'introduction.

La société a également "relancé prudemment" un investissement plus actif, a déclaré Yoshimitsu Goto, soulignant qu'elle était sélective et se concentrait sur l'IA et la croissance.

Son unité d'investissement Vision Fund a enregistré un bénéfice d'investissement de 21,4 milliards de yens au cours du dernier trimestre, contre 160 milliards de yens trois mois plus tôt.

SoftBank a déclaré avoir échangé des obligations non garanties de WeWork contre des actions et des obligations convertibles, enregistrant une perte de 21,6 milliards de yens sur la transaction au cours du premier semestre.

La banque, qui a largement déprécié des milliards de dollars d'investissement dans WeWork au cours des années, a déclaré jeudi que son engagement à fournir un soutien au crédit pour WeWork a accru les passifs de 57,5 milliards de yens au cours du dernier trimestre.

(Reportage Anton Bridge ; avec la contribution de Miyoung Kim ; version française Dagmarah Mackos, édité par Kate Entringer)

Valeurs associées

Tradegate -0.15%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.