Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Saudi Aramco réalise près de trois fois plus de bénéfices qu'Apple
information fournie par Reuters 01/04/2019 à 17:58

    * Saudi Aramco ouvre ses livres de comptes
    * Le géant saoudien a réalisé en 2018 un bénéfice de $224
mds
    * Emission obligataire de $10 mds prévue cette semaine 
    * Le produit servira à financer une part dans Sabic

    par Davide Barbuscia et Rania El Gamal
    DUBAI, 1er avril (Reuters) - Saudi Aramco a réalisé l'an
dernier un bénéfice d'exploitation de 224 milliards de dollars
(199,3 milliards d'euros), près de trois fois supérieur à celui
d'Apple  AAPL.O , selon les chiffres publiés lundi par la
compagnie pétrolière saoudienne, avant le lancement d'une
émission obligataire.
    Le groupe, jusqu'ici réticent à dévoiler ses résultats
financiers, a dû se plier à cet exercice afin d'obtenir une note
publique de crédit et lancer sa première émission obligataire
internationale destinée à lever environ dix milliards de
dollars.
    Des sources bancaires estiment qu'elle pourrait dépasser ce
montant.
    Cette émission marquera les débuts d'Aramco sur les marchés
internationaux avant une introduction en Bourse (IPO) toujours
prévue en 2021 au cours de laquelle le groupe compte lever 100
milliards de dollars.
    L'émission servira en partie à financer l'acquisition de la
part du fonds souverain saoudien PIF dans le groupe de
pétrochimie Sabic  2010.SE  pour un montant de 69,1 milliards de
dollars, opération dont la finalisation est prévue en 2020.
    
    SOLIDE TRÉSORERIE
    L'Ebitda (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et
amortissement) d'Aramco s'est établi à 224 milliards de dollars
en 2018, contre 81,8 milliards de dollars pour Apple, classé
l'an dernier par le magazine Forbes, comme le premier groupe
mondial en termes de bénéfices.
    "La situation de Saudi Aramco en termes de liquidités est
extrêmement solide", a déclaré Moody's, notant que le groupe
dispose d'une trésorerie de 48,8 milliards de dollars, contre 27
milliards de dollars de dette.
    "La dette dans le bilan de la société a été gérée de manière
prudente", ajoute l'agence, notant qu'Aramco dispose de
facilités bancaires à hauteur de 46,8 milliards de dollars, dont
environ 25,5 milliards encore disponibles.
    Les représentants d'Aramco rencontreront cette semaine des
investisseurs en Asie, en Europe et aux Etats-Unis, selon un
document publié par l'une des banques chargée de l'émission.
    La tournée ne prévoit aucune étape au Moyen-Orient, signe
que l'opération vise essentiellement les investisseurs
internationaux. 
    "La société est extrêmement rentable, dispose d'un cash-flow
disponible positif, d'un faible endettement et de solides
réserves pour l'avenir, ce qui en fait un argument convaincant
pour les investisseurs internationaux", a déclaré Parth Kikani,
responsable pour le marché obligataire chez Emirates NBD Asset
Management.
    Le flux de trésorerie disponible du groupe à la fin 2018
s'élevait à 86 milliards de dollars. 
    Aramco a mandaté la banque Lazard comme conseiller financier
pour son émission obligataire. JP Morgan  JPM.N  et Morgan
Stanley  MS.N  seront les coordinateurs mondiaux, tandis que
Citigroup  C.N , Goldman Sachs, HSBC  HSBA.L  et NCB Capital
 1180.SE  seront les teneurs de livres de comptes.  
    
    Voir aussi: BREAKINGVIEWS-Aramco flashes its cash but also
its independence  

 (Claude Chendjou pour le service français, édité par Catherine
Mallebay-Vacqueur)
 

Valeurs associées

670,90 GBX LSE +0,22%
230,54 USD NASDAQ +1,31%
64,54 USD NYSE -1,71%
205,05 USD NYSE -1,15%
104,15 USD NYSE -0,47%

Cette analyse a été élaborée par Reuters et diffusée par BOURSORAMA le 01/04/2019 à 17:58:03.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.