Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Résultats trimestriels US nettement meilleurs que prévu malgré le coronavirus
Reuters03/08/2020 à 07:41

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Un pourcentage record de sociétés américaines a annoncé pour ce trimestre des résultats supérieurs aux attentes, donnant ainsi aux investisseurs des raisons d'espérer après une saison de résultats qui devrait rester dans les mémoires comme la plus mauvaise depuis la crise financière.

Alors que plus de la moitié des résultats ont été publiés, 82,1% des sociétés ont dépassé les attentes en matière de bénéfices, ce qui serait le taux plus élevé de l'histoire des données Refinitiv IBES depuis 1994.

De plus, les sociétés du S&P 500 ont dépassé les attentes en matière de bénéfices de 21,7%, soit également le score le plus élevé jamais enregistré depuis 1994, selon les données de Refinitiv de vendredi.

Rien que la semaine dernière, les résultats de sociétés aussi emblématiques que Facebook, Apple, Amazon.com ou encore Google (Alphabet) ont à chaque fois dépassé les prévisions des analystes.

Il est vrai que les estimations avaient été tellement abaissées avant la saison des résultats, qu'elles étaient plus faciles à dépasser.

Reste que ces publications apportent de l'eau au moulin de ceux qui pensaient que l'impact des mesures de confinement et des licenciements massifs pourraient ne pas être aussi massifs que prévu.

"Ce que ça traduit, c'est qu'il y a des poches de vigueur absolues dans les entreprises américaines", estime Quincy Krosby, cheffe stratégiste chez Prudential Financial à Newark, New Jersey.

Les résultats des technologiques en particulier démontrent "qu'il y a beaucoup d'investissements en cours dans le monde", a-t-elle ajouté.

LES TECHNOLOGIQUES ET LA SANTÉ ONT CRÉÉ LA SURPRISE

De fait, le S&P 500 a progressé de près de 4% depuis le début des résultats à la mi-juillet, ce qui l'amène 3,4% au-dessus de son record de clôture de février.

A côté du secteur technologique, celui de la santé a constitué l'autre bonne surprise avec les résultats de groupes comme UnitedHealth ou Pfizer notamment.

Le rythme du rebond du marché par rapport aux creux de mars a toutefois ralenti ces dernières semaines, alors que la publication des résultats coïncide désormais avec une nouvelle progression importante du coronavirus aux États-Unis et que les récents chiffres du PIB et de l'emploi restent très préoccupants.

Les bénéfices du deuxième trimestre des valeurs du S&P 500 - attendus en baisse de 33,8% en moyenne par rapport à il y a un an - devraient représenter le point bas de l'année et accuser leur plus forte baisse depuis la crise financière.

Concédant que les marges sont "un poil au-dessus des attentes", les stratégistes de BofA Global Research continuent néanmoins de penser qu'elles vont s'effondrer et que de nouvelles suppressions d'emplois s'annoncent à l'horizon.

"Le deuxième trimestre de 2020 a été le trimestre le plus incertain que je n'ai jamais vu. Les groupes ont pour la plupart suspendu leurs objectifs et on avait vraiment l'impression d'être totalement en aveugle sur les résultats du deuxième trimestre", observe pour sa part Peter Tuz, président de Chase Investment Counsel à Charlottesville, en Virginie.

"Il se trouve que ces résultats se sont généralement révélés meilleurs que les pires qu'on puisse imaginer (...) C'est donc plus encourageant que beaucoup de gens ne pensaient."

(Caroline Valetkevitch, version française Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

NASDAQ +1.51%
NASDAQ +0.05%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer