Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

RÉSULTATS DU GROUPE DASSAULT AVIATION

Nasdaq08/03/2017 à 08:01

RÉSULTATS DU GROUPE DASSAULT AVIATION

  2016 2015
Prises de commandes 9 558 millions d'euros

 

36 RAFALE Inde

 

21 FALCON
y compris 12 annulations de FALCON 5X
9 884 millions d'euros

 

24 RAFALE Égypte
24 RAFALE Qatar
25 FALCON
y compris 20 annulations FALCON NetJets
Chiffre d'affaires ajusté (*) 3 586 millions d'euros

 

6 RAFALE France
 3 RAFALE Égypte
49 FALCON
4 176 millions d'euros

 

5 RAFALE France
3 RAFALE Égypte
55 FALCON
Carnet de commandes
(au 31 décembre)
20 323 millions d'euros

 

110 RAFALE
63 FALCON
14 175 millions d'euros

 

83 RAFALE
91 FALCON
Résultat Net ajusté (*) 384 millions d'euros
45,5 € / action
482 millions d'euros
54,6 € / action
Marge nette ajustée (*) 10,7% du chiffre d'affaires 11,5% du chiffre d'affaires
Trésorerie disponible
(au 31 décembre)
3 105 millions d'euros 2 885 millions d'euros
Dividende 100 millions d'euros
12,1 € / action
110 millions d'euros
12,1 € / action
Participation et intéressement
Effectif au 31/12
84 millions d'euros
11 942
92 millions d'euros
12 177

(*) cf. tableau de passage du compte de résultat consolidé au compte de résultat ajusté en annexe.

N.B. : Dassault Aviation comptabilise l'intégralité des contrats RAFALE Export (y compris les parts Thales et Safran), alors que pour les marchés français n'est enregistrée que la part Dassault Aviation.

Saint-Cloud, le 8 mars 2017 - Le Conseil d'Administration, réuni la veille sous la présidence de Monsieur Éric TRAPPIER, a arrêté les comptes 2016. Ces comptes consolidés ont été certifiés par les Commissaires aux Comptes qui ont formulé une opinion sans réserve.

Éric TRAPPIER, Président-Directeur Général de Dassault Aviation a déclaré :

« L'année 2016 a vu la célébration de notre centenaire et a été l'occasion de rappeler l'ADN de notre Société : la passion de l'aéronautique, la dualité civile et militaire, la recherche de l'innovation technologique, la saine gestion afin d'assurer la santé financière de la Société tout en investissant dans l'avenir, l'actionnariat et l'esprit familial, le travail en équipe, la réactivité, la ténacité, sans oublier le facteur chance, symbolisé par le trèfle de notre logo.

2016 restera marquée par deux évènements majeurs :

  • un nouveau succès du RAFALE avec la vente de 36 RAFALE à l'Inde,
  • la première livraison d'un FALCON 8X, le 5 octobre 2016, faisant suite à sa certification en juin 2016 par l'EASA et la FAA, et à une campagne d'essais autour du monde particulièrement réussie qui a démontré la maturité de notre nouveau vaisseau amiral.

Par ailleurs, les valeurs de Dassault Aviation ont été consacrées par l'obtention en 2016 du Grand Prix Randstad Award de l'entreprise française la plus attractive toutes catégories confondues, suivie début 2017 par l'élection de la Société en tant que « meilleur employeur de France », toutes catégories confondues, par l'institut Statista pour le magazine économique Capital.

Malgré ces succès et cette fierté collective, l'année 2016 aura également été marquée par l'incertitude géopolitique et économique mondiale ancrant le marché de l'aviation d'affaires, déjà difficile en 2015, dans une morosité accrue, et un contexte de guerre des prix intense.

Concernant l'aviation d'affaires, au-delà de la première livraison d'un FALCON 8X, le 5 octobre 2016, l'année 2016 a été marquée par :

  • 21 FALCON commandés (y compris 12 FALCON 5X annulés, conséquence du retard de Safran Aircraft Engines sur le moteur SilverCrest) contre 25 FALCON commandés (y compris 20 FALCON Netjets annulés) en 2015,
  • 49 FALCON livrés contre 55 en 2015, en ligne avec notre prévision de 50 livraisons,
  • après l'annonce par Safran Aircraft Engines de son calendrier de rattrapage du développement du moteur SilverCrest (décalage de la livraison du 1er moteur complet de fin 2013 à début 2018), l'établissement d'un nouveau calendrier du programme FALCON 5X conduisant à un report des premières livraisons clients de fin 2017 à début 2020. Les modifications du moteur sont en cours de développement. Le 1er moteur avec toutes les corrections sera testé en 2017 par Safran au sol et en vol sur avion banc d'essais au préalable de la campagne d'intégration en 2018,
  • la commande d'un 3ème FALCON 2000 de SURveillance MARitime par les garde-côtes japonais.

En ce qui concerne nos avions militaires, l'année 2016 a aussi donné lieu à :

  • la signature d'un contrat d'offset simultanée à la signature et l'entrée en vigueur du contrat de vente de 36 RAFALE Inde,
  • la livraison de 6 RAFALE à la France et 3 RAFALE à l'Égypte conformément à nos prévisions,
  • la livraison de 2 RAFALE Marine France rétrofités au standard F3,
  • la poursuite des travaux de développement du standard F3-R,
  • la notification par la France du marché de rénovation des MIRAGE 2000D,
  • la poursuite des travaux de développement de la rénovation du système de combat de l'ATLANTIQUE 2.

Dans le cadre des drones de combat futurs :

  • une nouvelle campagne d'essais en vol de l'avion de combat sans pilote nEUROn, consacrée à des démonstrations de furtivité, ainsi qu'à des essais à la mer avec le porte-avions Charles de Gaulle,
  • l'extension notifiée pour un an de la phase de faisabilité préparant un programme de démonstration ; la préparation avec nos partenaires industriels de la proposition pour le lancement, fin 2017, de la première phase de développement d'un démonstrateur opérationnel d'UCAS (Unmanned Combat Air System), une des composantes du Système de Combat Aérien Futur (SCAF/FCAS), suite au sommet franco-britannique d'Amiens du 3 mars 2016. La notification par ailleurs par la DGA de travaux nationaux de maturation technologique,
  • le lancement par l'OCCAR (Organisme Conjoint de Coopération en matière d'ARmement), en liaison avec les ministères de la Défense français, allemand, italien et espagnol, d'une étude de définition de deux ans pour un drone MALE RPAS (Medium Altitude Long Endurance - Remotely Piloted Aircraft System) avec des technologies européennes. Cette étude associe Dassault Aviation, Airbus Defence & Space et Leonardo.

En 2016, nous avons également annoncé la création d'une Joint Venture avec le groupe RELIANCE en vue du pilotage de la réalisation d'offsets liés au contrat des 36 RAFALE indiens. Le 10 février 2017, Dassault Reliance Aerospace Limited a été créée.

L'année 2016 aura aussi été marquée par la poursuite du désengagement d'Airbus Group du capital de Dassault Aviation conduisant à un nouveau renforcement de notre actionnaire historique et majoritaire, GIMD. Le capital de Dassault Aviation est dorénavant détenu à 62,0% par GIMD, 27,5% par le flottant, 10,0% par Airbus Group, et 0,5% par Dassault Aviation.

Aujourd'hui, notre défi, c'est la préparation de l'avenir dans un environnement de plus en plus imprévisible et concurrentiel. Notre transformation doit contribuer au lancement d'un nouveau FALCON et nous permettre d'accroitre nos parts de marché FALCON, en améliorant notre compétitivité (coûts, qualité, avantages concurrentiels).

Pour ce faire, nous avons lancé le plan de transformation « Piloter notre Avenir ». Il s'articule autour :

  • de la culture, des compétences et des organisations,
  • des outils numériques, des process et de l'innovation,
  • de l'outil industriel (sites industriels Dassault Aviation et sous-traitance),
  • du pilotage des programmes,

et s'appuie sur :

  • les femmes et les hommes, au centre de la transformation,
  • le numérique, tourné vers l'utilisateur, et qui sera le levier de la transformation.

Perspectives 2017

Pour 2017, nos objectifs sont :

  • vendre des FALCON et obtenir d'autres contrats RAFALE Export,
  • au-delà de la réalisation du contrat RAFALE Inde, mise en oeuvre du contrat offsets et notamment de la JV en Inde,
  • nous assurer du bon déroulement du nouveau calendrier du moteur SilverCrest qui conditionne le calendrier du FALCON 5X,
  • consolider la feuille de route France pour le RAFALE et les Drones,
  • définir les briques technologiques du futur FALCON, et mettre en place les conditions de lancement d'un nouveau FALCON, en fonction des résultats d'une étude de marché,
  • s'assurer de la transformation de la Société pour, en particulier, améliorer l'outil industriel et la compétitivité.

Le Groupe prévoit de livrer, en 2017, 45 FALCON et 9 RAFALE (1 à la France et 8 à l'Égypte). Le chiffre d'affaires 2017 devrait être supérieur à celui de 2016 compte tenu du chiffre d'affaires RAFALE Export.

GOUVERNANCE

Le Conseil d'Administration de Dassault Aviation, ayant constaté les démissions de Madame Nicole DASSAULT et de Monsieur Alain GARCIA, a coopté :

  • Madame Catherine DASSAULT
  • Madame Mathilde LEMOINE

pour la durée restant à courir des mandats de leurs prédécesseurs, soit jusqu'à l'Assemblée Générale qui statuera sur les comptes de l'exercice 2019. Madame Mathilde LEMOINE est considérée comme un administrateur indépendant.

Ces nominations deviendront définitives après la ratification de ces cooptations qui seront soumises à l'approbation de l'Assemblée Générale des actionnaires du 18 mai prochain. »


CHIFFRES CLÉS EN DONNÉES CONSOLIDÉES AJUSTÉES 2016
cf. tableau de passage du compte de résultat consolidé au compte de résultat ajusté en annexe.

PRISES DE COMMANDES 

Les prises de commandes 2016 sont de 9 558 millions d'euros contre 9 884 millions d'euros en 2015. La part des prises de commandes à l'export est de 92%.

Les prises de commandes sont constituées intégralement de commandes fermes.

21 FALCON ont été commandés (y compris 12 FALCON 5X annulés, conséquence du retard de Safran Aircraft Engines sur le moteur SilverCrest) contre 25 FALCON commandés (y compris 20 FALCON Netjets annulés) en 2015. Ainsi, les prises de commandes FALCON représentent 1 419  millions d'euros contre 1 602 millions d'euros en 2015. La faiblesse des prises de commandes est le reflet d'un marché de l'aviation d'affaires difficile.

Les prises de commandes DÉFENSE s'élèvent à 8 139 millions d'euros en 2016 contre 8 282 millions d'euros en 2015. La signature et l'entrée en vigueur du contrat de 36 RAFALE avec l'Inde succèdent à l'entrée en vigueur en 2015 des contrats Égypte (24 RAFALE) et Qatar (24 RAFALE). Dassault Aviation comptabilise l'intégralité des contrats RAFALE Export (y compris les parts Thales et Safran), alors que pour les marchés français n'est enregistrée que la part Dassault Aviation.

CHIFFRE D'AFFAIRES 

Le chiffre d'affaires 2016 est de 3 586 millions d'euros contre 4 176 millions d'euros en 2015. La part du chiffre d'affaires à l'export est de 83%.

49 FALCON ont été livrés en 2016 contre 55 en 2015. Cela est en ligne avec notre prévision de 50 livraisons en 2016. Le chiffre d'affaires FALCON s'élève en 2016 à 2 342 millions d'euros contre 2 507 millions d'euros en 2015.

6 RAFALE ont été livrés à la France et 3 RAFALE à l'Égypte au cours de l'exercice 2016. Le chiffre d'affaires DÉFENSE s'élève en 2016 à 1 244 millions d'euros contre 1 669 millions d'euros en 2015. Le chiffre d'affaires DÉFENSE 2015 plus élevé bénéficiait de la livraison des travaux de modernisation des MIRAGE 2000 indiens au standard I/TI.

****

Le « book to bill » (ratio prise de commandes / chiffre d'affaires) est de 2,7 sur l'année 2016, du fait, en particulier, du contrat RAFALE Inde dont le chiffre d'affaires s'étalera sur plusieurs années.

CARNET DE COMMANDES 

Le carnet de commandes au 31 décembre 2016 est de 20 323 millions d'euros contre 14 175 millions d'euros au 31 décembre 2015. La hausse s'explique par la commande RAFALE Inde en 2016.

Le carnet de commandes FALCON s'élève à 3 052 millions d'euros contre 3 798 millions d'euros au 31 décembre 2015. Il comprend en particulier 63 FALCON (contre 91 au 31 décembre 2015).

Le carnet de commandes Défense France s'élève à 2 793 millions d'euros contre 2 622 millions d'euros au 31 décembre 2015. Il comprend en particulier 32 RAFALE (contre 38 au 31 décembre 2015).
Le carnet de commandes Défense Export s'élève à 14 478 millions d'euros contre 7 755 millions d'euros au 31 décembre 2015. Il comprend notamment 36 RAFALE Inde, 24 RAFALE Qatar (contre 24 au 31 décembre 2015) et 18 RAFALE Égypte (contre 21 au 31 décembre 2015).

RÉSULTATS

Résultat opérationnel

Le résultat opérationnel 2016 est de 218 millions d'euros contre 361 millions d'euros en 2015. La marge opérationnelle s'établit à 6,1% contre 8,6% en 2015. Cette baisse est la conséquence d'un effet volume défavorable (baisse du chiffre d'affaires) combinée à une accentuation de la pression concurrentielle sur le marché FALCON. Cela a d'ailleurs conduit le Groupe à prendre des mesures d'adaptation des effectifs, provisionnées à hauteur de 39 M€ à fin 2016.

Résultat financier

Le résultat financier 2016 est de 11 millions d'euros contre 19 millions d'euros en 2015.

Résultat net

Le résultat net 2016 est de 384 millions d'euros contre 482 millions d'euros en 2015. La contribution de Thales dans le résultat net du Groupe est de 218 millions d'euros, contre 189 millions d'euros en 2015. La marge nette s'établit à 10,7% en 2016 contre 11,5% en 2015.
Le résultat net 2016 par action s'établit à 45,50 €/action contre 54,60 €/action en 2015.

TRÉSORERIE DISPONIBLE

La trésorerie disponible s'élève à 3 105 millions d'euros au 31 décembre 2016 contre 2 885 millions d'euros au 31 décembre 2015, en hausse de 220 millions d'euros.

Les flux de trésorerie opérationnels ont favorablement impacté la trésorerie disponible. Le besoin en fonds de roulement a notamment fortement diminué en raison des acomptes reçus dans le cadre des contrats RAFALE Export.

La hausse de la trésorerie liée aux activités opérationnelles est partiellement compensée par le rachat d'actions propres pour un montant de 477 millions d'euros au cours de l'année 2016.

BILAN

Le total des capitaux propres s'établit à 3 317 millions d'euros au 31 décembre 2016 contre 3 771 millions d'euros au 31 décembre 2015. Cette diminution s'explique en grande partie par le rachat d'actions propres pour un montant de 477 millions d'euros, les résultats de la période venant partiellement compenser cette baisse.

Les emprunts et dettes financières s'établissent à 1 185 millions d'euros au 31 décembre 2016 contre 1 210 millions d'euros au 31 décembre 2015. Ils comprennent les emprunts souscrits par le Groupe en 2014 et 2015 pour 1 000 millions d'euros ainsi que la participation des salariés placée en compte courant bloqué.

Les stocks et en-cours ont augmenté de 578 millions d'euros et s'établissent à 4 006 millions d'euros au 31 décembre 2016. Cette hausse s'explique notamment par la hausse des en-cours RAFALE Export.

Les avances et acomptes reçus sur commandes nets des avances et acomptes versés augmentent de 1 268 millions d'euros au 31 décembre 2016 en raison principalement des acomptes reçus dans le cadre des contrats RAFALE Export, avec notamment le contrat RAFALE Inde.

La valeur de marché des instruments financiers dérivés au 31 décembre 2016 est stable à -507 millions d'euros (-506 millions d'euros au 31 décembre 2015).

DIVIDENDE ET PARTICIPATION / INTÉRESSEMENT

Le Conseil d'Administration a décidé de proposer à l'Assemblée Générale des actionnaires la distribution, en 2017, d'un dividende de 12,1 €/action correspondant à un montant de 100 millions d'euros, soit un payout de 26%, contre 23% en 2016.

Au titre de la politique de distribution des résultats, les salariés du Groupe Dassault Aviation  percevront, en Participation et Intéressement, 84 millions d'euros (alors que l'application de la formule légale aurait conduit à un montant de 2 millions d'euros).

Option pour le paiement du dividende en actions

Le Conseil d'Administration propose d'offrir la possibilité aux actionnaires de percevoir le dividende auquel ils ont droit au titre de l'exercice 2016 en numéraire ou, en tout ou partie, sous forme d'actions.
En cas d'exercice de l'option du paiement du dividende en actions, les actions nouvelles seraient émises sans décote, à un prix égal à la moyenne des vingt derniers cours côtés sur le marché réglementé d'Euronext Paris précédant le jour de l'Assemblée Générale, diminuée du montant du dividende et arrondi au centime d'euro immédiatement supérieur.

Pour le cas où le montant du dividende pour lequel serait exercée l'option ne correspondrait pas à un nombre entier d'actions, l'actionnaire pourra recevoir le nombre d'actions immédiatement supérieur en versant la différence en numéraire, ou recevoir le nombre d'actions immédiatement inférieur, complété d'une soulte en espèces.

Toutes les informations relatives à la publication de nos résultats sont disponibles sur notre site internet www.dassault-aviation.com.

Contacts :
Stéphane Fort
Communication Corporate
Tel. : + 33 (0)1 47 11 86 90

Armelle Gary
Relations Investisseurs
Tel. : + 33 (0)1 47 11 84 24
 
Annexe :  tableau de passage du compte de résultat consolidé au compte de résultat ajusté

L'incidence en 2016 des ajustements sur les agrégats du compte de résultat est présentée ci-dessous :

(en milliers d'euros) Compte de résultat consolidé 2016 Dérivés de change PPA de Thales Ajustements pratiqués par Thales Compte de résultat ajusté 2016
Résultat de change Variation de juste valeur
Chiffre d'affaires 3 653 417 -67 619       3 585 798
Résultat opérationnel 285 531 -67 619       217 912
Résultat financier -33 205 67 619 -23 029     11 385
Résultat des sociétés mises en équivalence 202 711     39 742 -19 676 222 777
Impôts sur les résultats -75 971   7 688     -68 283
Résultat net 379 066 0 -15 341 39 742 -19 676 383 791
Résultat net part du Groupe 379 030 0 -15 341 39 742 -19 676 383 755
Résultat net part du Groupe par action (en euros) 45,0         45,5

L'incidence en 2015 des ajustements sur les agrégats du compte de résultat est présentée ci-dessous :

(en milliers d'euros) Compte de résultat consolidé 2015 Dérivés de change PPA de Thales Ajustements pratiqués par Thales Compte de résultat ajusté 2015
Résultat de change Variation de juste valeur
Chiffre d'affaires 4 175 805         4 175 805
Résultat opérationnel 361 190         361 190
Résultat financier -425 862   444 496     18 634
Résultat des sociétés mises en équivalence 144 409     37 820 11 050 193 279
Impôts sur les résultats 61 762   -153 040     -91 278
Résultat net 141 499 0 291 456 37 820 11 050 481 825
Résultat net part du Groupe 141 457 0 291 456 37 820 11 050 481 783
Résultat net part du Groupe par action (en euros) 16,0         54,6

Pour refléter les performances économiques réelles du Groupe et permettre leur suivi et leur comparabilité, le Groupe présente les indicateurs alternatifs de performance suivants :

  • un chiffre d'affaires et un résultat opérationnel ajustés du résultat de change associé à l'exercice des instruments de couverture non éligibles à la comptabilité de couverture au sens des normes IFRS (présenté en résultat financier dans les comptes consolidés),
  • un résultat net ajusté des éléments suivants :
    • la valorisation des instruments dérivés de change non éligibles à la comptabilité de couverture, en neutralisant la variation de juste valeur de ces instruments, le Groupe considérant que le résultat de couverture ne doit impacter le résultat que lors de l'échéance des flux commerciaux,
    • l'amortissement de l'allocation du prix d'acquisition (PPA) de Thales,
    • les ajustements pratiqués par Thales dans sa communication financière.
       



This announcement is distributed by Nasdaq Corporate Solutions on behalf of Nasdaq Corporate Solutions clients.
The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.
Source: Dassault Aviation via Globenewswire

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.