Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Résultats annuels 2020 : SCOR absorbe le choc de la pandémie de Covid-19, dégageant un résultat net de EUR 234 millions en 2020, et propose un dividende de EUR 1.80 par action
Nasdaq24/02/2021 à 07:27

Communiqué de presse
24 février 2021 - N° 4


Résultats annuels 2020

SCOR absorbe le choc de la pandémie de Covid-19, dégageant un résultat net de EUR 234 millions en 2020, et propose un dividende de EUR 1.80 par action

L'année 2020 a été marquée par le choc historique et global de la pandémie de Covid-19 mais aussi par une série de catastrophes naturelles ainsi que par des sinistres industriels et commerciaux de grande ampleur. SCOR a passé avec succès ce stress test grandeur nature, démontrant une nouvelle fois la résilience de son modèle économique et sa faculté à absorber les chocs. Le Groupe a accompli sa mission, honorant tous ses engagements envers ses clients et contribuant à la protection des personnes et des biens affectés par ces sinistres, tout en parvenant à dégager des résultats de qualité.

SCOR poursuit activement la mise en œuvre de son plan stratégique « Quantum Leap », placé sous le double sceau de la rentabilité et de la solvabilité, accélérant son recours aux nouvelles technologies tout en poursuivant sa démarche en matière de développement durable et de responsabilité sociale.

La crise liée à Covid-19 est toujours en cours, ce qui engendre des incertitudes importantes pour 2021. Le ratio de solvabilité de SCOR à fin 2020, qui tient compte des prévisions de sinistres liés à la pandémie de Covid-19 en 2021, s'établit à 220 %, à la borne supérieure de la zone de solvabilité optimale. En outre, le Groupe dispose d'un niveau de liquidités très élevé de presque EUR 2,0 milliards, et les quatre agences de notation ont toutes confirmé sa notation financière de niveau « AA- »1. Fort de cette assise financière très solide, SCOR propose un dividende de EUR 1.802 par action au titre de l'exercice 2020.

SCOR estime que la pandémie de Covid-19 contribue à créer les conditions d'une croissance de la réassurance plus forte assortie d'une dynamique tarifaire positive. La pandémie exacerbe la croissance de l'aversion aux risques lato sensu, ce qui entraînera une demande plus importante de protection partout dans le monde. En matière de réassurance de dommages et de responsabilité, la pandémie de Covid-19 conduit à une accélération des hausses tarifaires et de l'amélioration des termes et conditions pour l'ensemble des lignes d'affaires et l'ensemble des zones géographiques, le niveau très faible des taux d'intérêt agissant comme un catalyseur additionnel. SCOR a pleinement tiré parti de ces conditions de marché favorables et de la profondeur de son fonds de commerce pour enregistrer d'excellents renouvellements au 1er janvier 2021. La pandémie de Covid-19 crée également les conditions d'une transformation historique de la (ré)assurance de personnes, qui se fonde non seulement sur une prise de conscience plus aiguë par les consommateurs de l'importance de la prévoyance et de l'assurance santé, mais aussi sur une accélération du recours par le secteur aux nouvelles technologies, allant de la souscription à la gestion des sinistres.

SCOR est bien positionné dans cet environnement de marché porteur. Le Groupe continuera à tirer pleinement parti de sa plate-forme de souscription globale et de son savoir-faire pour saisir les opportunités de marché, en s'appuyant sur ses atouts de réassureur de tout premier rang - mise en œuvre d'une stratégie claire et éprouvée, position de marché confirmée, fonds de commerce de grande qualité, assise financière très forte, expertise technique reconnue et absence de problèmes hérités du passé.

***

  • Les primes brutes émises atteignent EUR 16 368 millions en 2020, en hausse de 1,8 % à taux de change constants par rapport à 2019 (+ 0,2 % à taux de change courants).
  • SCOR Global P&C enregistre des primes brutes émises en hausse de 2,4 % à taux de change constants par rapport à 2019 (+ 0,2 % à taux de change courants). SCOR Global P&C absorbe le choc de la pandémie de Covid-19 et dégage un ratio combiné net de 100,2 % en 2020. En excluant l'impact de la pandémie de Covid-19, le ratio combiné net s'élève à 95,5 %, en ligne avec les hypothèses du plan « Quantum Leap ».
  • SCOR Global Life enregistre une croissance de ses primes brutes émises de 1,4 % à taux de change constants par rapport à 2019 (+ 0,2 % à taux de change courants). SCOR Global Life absorbe le choc de la pandémie de Covid-19 et démontre la résilience de son modèle économique. SCOR Global Life enregistre des résultats solides, affichant une marge technique de 5,8 % en 2020, après prise en compte de 3,7 points imputables au coût de la pandémie de Covid-19.
  • SCOR Global Investments dégage un rendement des actifs solide de 2,8 % en 2020.
  • Le ratio de coûts du Groupe s'établit à 4,5 % des primes brutes émises, meilleur que l'hypothèse d'environ 5,0 % du plan « Quantum Leap ».
  • Le résultat net du Groupe atteint EUR 234 millions en 2020. Le rendement annualisé des capitaux propres (ROE) ressort à 3,8 %, soit 327 points de base au-dessus du taux sans risque3. Le rendement annualisé des capitaux propres normalisé4 s'établit à 10,6 %, soit 1 014 points de base au-dessus du taux sans risque3, dépassant l'objectif de rentabilité du plan stratégique « Quantum Leap ».
  • Le Groupe dégage un cash-flow opérationnel élevé de EUR 988 millions en 2020. Les liquidités totales du Groupe, à un niveau très élevé, ressortent à EUR 1 989 millions au 31 décembre 2020.
  • Les capitaux propres du Groupe atteignent EUR 6 177 millions au 31 décembre 2020, en baisse de EUR 197 millions par rapport au 31 décembre 2019 du fait principalement de la baisse du dollar américain. L'ensemble des évolutions des taux de change se traduisent par une baisse de EUR 523 millions des capitaux propres. Il en ressort un actif net comptable par action de EUR 33,01, contre EUR 34,06 au 31 décembre 2019.
  • Le ratio d'endettement financier du Groupe s'établit à 28,5 % au 31 décembre 2020, en augmentation de 2,1 points par rapport au 31 décembre 2019, du fait principalement de la baisse du niveau des capitaux propres affecté par l'évolution des changes.
  • Le ratio de solvabilité estimé du Groupe s'élève à 220 % au 31 décembre 2020, à la borne supérieure de la zone de solvabilité optimale de 185 % - 220 % définie dans le plan stratégique « Quantum Leap ». Ce niveau de solvabilité élevé procède à la fois d'une forte génération de capital et d'une gestion du capital efficace. Il intègre le paiement à venir du dividende de EUR 1,80 par action.

Denis Kessler, Président-Directeur général de SCOR, déclare : « La pandémie de Covid-19 est un choc historique. Le risque pandémique est évidemment bien connu des réassureurs. Dans la cartographie des risques que SCOR établit chaque année, les maladies infectieuses figurent en bonne place. Ainsi l'étude et la modélisation du risque pandémique faisaient partie intégrante de notre gestion des risques lorsque la pandémie de Covid-19 s'est déclarée. Rétrospectivement, nous sous-estimions alors la portée véritablement globale d'un tel phénomène ainsi que l'impact déterminant des diverses décisions - non modélisables ! - prises par les pouvoirs publics pour contenir la propagation du virus, qui ont in fine fortement contribué aux expositions de l'industrie de la (ré)assurance à cette crise. Les mesures qui ont été prises pour contenir la pandémie, notamment le confinement, ont affecté toute la vie économique et sociale. Cette crise est devenue polymorphe - sanitaire, sociale, économique, financière et même géopolitique. Elle a ainsi affecté les (ré)assureurs, tant à l'actif qu'au passif, en réassurance vie et en réassurance de dommages et de responsabilité. Le Groupe a passé avec succès ce stress test grandeur nature en parvenant à absorber ce choc majeur. SCOR termine l'année 2020 en étant rentable et solvable. Les fondamentaux du Groupe demeurent très solides, comme en attestent les excellents résultats que nous aurions enregistrés en l'absence de la pandémie de Covid-19 - qui a coûté au Groupe EUR 640 millions en 2020 - ainsi que le niveau de solvabilité atteint fin décembre. Ceci permet au Groupe de poursuivre sa politique active de rémunération de ses actionnaires, avec un dividende de EUR 1.80 au titre de l'année 2020 proposé à l'Assemblée Générale. SCOR est très bien positionné pour tirer parti de l'amélioration des termes et conditions tarifaires en assurance et réassurance de dommages et de responsabilité, comme le démontrent les excellents renouvellements enregistrés au 1er janvier 2021. De même, le Groupe poursuit son développement en réassurance vie, notamment en Asie. SCOR continue à mettre en œuvre son plan stratégique « Quantum Leap » avec détermination. Je tiens à exprimer mes vifs remerciements aux collaborateurs du Groupe pour avoir assuré la continuité du fonctionnement de l'entreprise et servi tous nos clients durant cette période très difficile. »

***

Point sur la pandémie de Covid-19

SCOR démontre sa capacité à absorber le choc de la crise liée à la pandémie de Covid-19, tant au plan opérationnel qu'au plan financier.

En 2020, SCOR a tout mis en œuvre sans délai pour contribuer à enrayer la propagation de la pandémie. Le Groupe a adopté très tôt des mesures de prévention strictes pour protéger la santé de ses collaborateurs. SCOR a par ailleurs partagé ses connaissances sur l'évolution du phénomène pandémique de manière régulière.

SCOR a mené une évaluation approfondie de ses expositions à la crise sanitaire, économique et financière liée à la pandémie de Covid-19 pour l'ensemble de ses activités, en s'appuyant sur son savoir-faire en matière de modélisation. Sur la base des données disponibles, des informations communiquées par ses clients et des résultats des modèles utilisés, le coût total de la pandémie de Covid-19 enregistré dans les comptes du Groupe en 2020 (en matière de réassurance vie, de réassurance de dommages et de responsabilité, et d'investissements) s'élève à EUR 640 millions5. La situation est la suivante :

  • En matière de réassurance vie, SCOR estime que l'impact de la pandémie de Covid-19 sur son portefeuille de Protection est absorbable. Un coût total de EUR 314 millions5 a été enregistré dans les comptes en 2020 pour la pandémie de Covid-19, dont EUR 196 millions ont été payés au 31 décembre 2020.
    • L'essentiel de l'exposition provient des États-Unis, où SCOR estime que les sinistres liés à la pandémie de Covid-19 encourus jusqu'au 31 décembre 2020 représentent un impact de EUR 283 millions5.
    • Une provision additionnelle de EUR 31 millions5 pour couvrir les sinistres liés à la pandémie de Covid-19 a été enregistrée en 2020 au titre des expositions du Groupe dans l'ensemble des autres marchés.
    • SCOR estime que l'impact de la pandémie de Covid-19 sur son portefeuille de risques de réassurance vie au cours des douze prochains mois est également absorbable, même si des incertitudes persistent. Les conséquences ultimes de la pandémie sont toujours sujettes à des incertitudes significatives, dues en partie au développement de nouveaux variants du virus, ainsi qu'au respect des mesures de confinement et à la mise en œuvre des campagnes de vaccination, en particulier aux États-Unis. L'impact de la pandémie de Covid-19 sur le portefeuille de risques de SCOR Global Life dépend des différences de mortalité entre la population réassurée par SCOR Global Life et la population générale, notamment en matière de taux de mortalité des personnes ayant contracté la maladie, en particulier aux États-Unis. SCOR suit en permanence la situation en utilisant un modèle épidémiologique sophistiqué développé en interne.
  • En matière de réassurance de dommages et de responsabilité, SCOR estime que l'impact de la pandémie de Covid-19 sur son portefeuille de risques est absorbable. Un montant total de EUR 284 millions6 pour les sinistres liés à la pandémie de Covid-19 (incluant des provisions pour les sinistres potentiels) a été enregistré dans les comptes en 2020, dont EUR 30 millions ont été payés au 31 décembre 2020. L'exposition du Groupe se concentre principalement sur les portefeuilles de risques Crédit, Caution et Risques politiques et sur la couverture des pertes d'exploitation. Les renouvellements de janvier 2021 ont conduit à une clarification des clauses contractuelles, avec l'introduction d'exclusions en cas de pandémie.
  • En matière d'investissements, SCOR bénéficiait d'un portefeuille d'investissements défensif et de grande qualité lorsque la crise liée à la pandémie de Covid-19 s'est déclarée. Le niveau de dépréciations d'actifs en 2020 est modéré, s'établissant à EUR 42 millions avant impôts. Les plus-values latentes du portefeuille d'actifs ont augmenté de EUR 179 millions entre le 31 décembre 2019 et le 31 décembre 2020, alors même que le Groupe a réalisé EUR 197 millions de plus-values en 2020.

Principaux chiffres clés du groupe SCOR pour l'exercice 2020 et le quatrième trimestre 2020
             

  Exercice Quatrième trimestre
En EUR millions
(à taux de change courants)
2020 2019 Variation 4e trimestre 2020 4e trimestre 2019 Variation
Primes brutes émises 16 368 16 341 +0,2 % 4 085 4 286 -4,7 %
Ratio de coûts du Groupe 4,5 % 4,7 % -0,2 pt 4,8 % 4,6 % +0,2 pt
ROE annualisé 3,8 % 7,0 % -3,2 pts 6,5 % 1,3 % +5,2 pts
Résultat net* 234 422 -44,5 % 99 21 +371,4 %
Capitaux propres 6 177 6 374 -3,1 % 6 177 6 374 -3,1 %

* Résultat net consolidé, part du Groupe.


 

SCOR Global P&C affiche en 2020 de solides fondamentaux, conformes aux hypothèses du plan « Quantum Leap », et absorbe le choc de la pandémie de Covid-19

En 2020, SCOR Global P&C enregistre une croissance de 2,4 % à taux de change constants (+0,2 % à taux de change courants), avec EUR 7 160 millions de primes brutes émises. Hors effet négatif de la pandémie de Covid-19 sur les primes7, la croissance aurait atteint 5,6 % à taux de change constants, conformément aux hypothèses du plan « Quantum Leap »8.

Chiffres clés de SCOR Global P&C

  Exercice Quatrième trimestre
En EUR millions
(à taux de change courants)
2020 2019 Variation 4e trimestre 2020 4e trimestre 2019 Variation
Primes brutes émises 7 160 7 147 +0,2 % 1 795 1 883 -4,7 %
Ratio combiné net 100,2 % 99,0 % +1,2 pt 98,7 % 108,8 % -10,1 pts

SCOR Global P&C enregistre en 2020 un ratio combiné de 100,2 %, après prise en compte d'un impact de 4,7 % imputable aux sinistres liés à la pandémie de Covid-19.

  • La charge due aux catastrophes naturelles atteint 6,8 %. Elle s'établit donc à un niveau légèrement inférieur à l'hypothèse de budget de 7,0 % malgré une forte sinistralité liée aux catastrophes naturelles au second semestre 2020, en particulier aux États-Unis (ouragans Laura et Sally, Midwest Derecho) ;
  • Le ratio attritionnel net intégrant les commissions s'élève à 87,4 %. Hors effet des sinistres liés à la pandémie de Covid-19, le ratio attritionnel net intégrant les commissions atteindrait 82,7 %, en hausse de 2,2 points par rapport au niveau atteint en 2019, qui avait bénéficié de libérations de réserves pour un montant de EUR 110 millions avant impôts (-1,9 point) ;
  • Le ratio de coûts s'établit à 6,0 %, en baisse de 0,9 point par rapport à l'année dernière (6,9 %).

Le ratio combiné net normalisé9 ressort à 95,7 %, conformément aux hypothèses du plan « Quantum Leap »8, enregistrant une amélioration par rapport à 2019 où il s'établissait à 96,1 %.

SCOR Global Life absorbe le choc de la pandémie de Covid-19, démontrant ainsi la résilience de son modèle économique

En 2020, les primes brutes émises de SCOR Global Life s'élèvent à EUR 9 208 millions, en hausse de 1,4 % à taux de change constants par rapport à 2019 (+ 0,2 % à taux de change courants). Cette croissance des primes est tirée par le développement continu de l'activité, en particulier sur les marchés asiatiques. En excluant les effets du désengagement ciblé de certains marchés, la croissance s'élèverait à +3,9 % à taux de change constants. Il est certain que la pandémie de Covid-19 a ralenti les transactions de taille significative.

Chiffres clés de SCOR Global Life

  Exercice Quatrième trimestre
En EUR millions
(à taux de change courants)
2020 2019 Variation 4e trimestre 2020 4e trimestre 2019 Variation
Primes brutes émises 9 208 9 194 +0,2 % 2 290 2 403 -4,7 %
Marge technique Vie 5,8 % 7,5 % -1,7 pt 5,6 % 8,3 % -2,7 pts

Le résultat technique net s'élève à EUR 480 millions. Les activités hors Etats-Unis sont en ligne avec les hypothèses de « Quantum Leap », l'impact de la pandémie de Covid-19 étant largement circonscrit au marché américain.

La charge totale des sinistres liés à la pandémie de Covid-19 comptabilisée au titre de l'exercice 2020 (incluant les sinistres survenus mais non déclarés10) atteint EUR 314 millions11, dont EUR 283 millions11 de sinistres pour le portefeuille de mortalité aux États-Unis et EUR 31 millions11 de sinistres pour les autres marchés. Dans l'ensemble, les sinistres liés à la pandémie de Covid-19 en 2020 sont conformes aux prévisions. Les effets de la pandémie de Covid-19 sont compensés par une gestion active du portefeuille d'affaires en cours (in-force book), par la solidité des réserves et par une réduction de la sinistralité liée à la grippe saisonnière aux Etats-Unis. Les réserves constituées au début de la pandémie se sont avérées trop élevées et ont été libérées à la fin de l'année, ce qui a compensé la sinistralité plus importante enregistrée durant les derniers mois de l'année 2020.

La charge totale des sinistres liés à la pandémie de Covid-19 devrait rester à des niveaux élevés au premier semestre 2021 et diminuer d'ici la fin du troisième trimestre 2021. La performance sous-jacente du portefeuille reste solide avec une marge technique en 2021, excluant les effets de la pandémie de Covid-19, attendue dans la fourchette de 7,2 % à 7,4 %, conformément aux hypothèses du plan « Quantum Leap ». Sur la base des hypothèses actuelles, et nonobstant la forte volatilité pouvant affecter cette estimation, SCOR Global Life prévoit en 2021 environ 280 000 décès dus à la Covid-19 au sein de la population générale aux États-Unis. L'incertitude aux premier et deuxième trimestres 2021 est principalement imputable à l'impact des variants sur la mortalité. Une baisse des décès liés à la pandémie est attendue d'ici la fin du troisième trimestre 2021. SCOR Global Life confirme que l'impact de la pandémie de Covid-19 sur la population réassurée par le Groupe est significativement plus faible que celui observé pour l'ensemble de la population et continue d'observer l'impact positif d'une réduction des sinistres liés à la grippe saisonnière.

En prenant en compte les projections de sinistres liés à la pandémie de Covid-19, la marge technique en 2021 devrait être d'environ 5,0 %. La marge technique devrait renouer avec l'hypothèse de 7,2 % -7,4 % du plan « Quantum Leap » au quatrième trimestre 2021.

SCOR Global Investments dégage un rendement des actifs solide de 2,8 % tout en maintenant un positionnement prudent de son portefeuille

Le total des placements atteint EUR 28,6 milliards, dont EUR 20,5 milliards d'actifs totaux et EUR 8,1 milliards de fonds déposés chez les cédantes12.

Après avoir gelé son activité de réinvestissement entre mars et mai 2020, SCOR a repris sa stratégie d'investissement en juin 2020.

Dans l'environnement financier actuel, SCOR poursuit une stratégie d'allocation d'actifs prudente et adopte une approche vigilante dans le positionnement de son portefeuille obligataire, avec :

  • des liquidités qui représentent 9 % du total des actifs au quatrième trimestre 2020 (contre 13 % au deuxième trimestre 2020) ;
  • 43 % d'obligations d'entreprises au quatrième trimestre 2020 (contre 41 % au deuxième trimestre 2020) ;
  • un portefeuille obligataire de très bonne qualité, qui affiche une note de crédit moyenne de A+ et une duration de 3,3 ans13.

Le portefeuille d'actifs reste très liquide, avec EUR 8,4 milliards de cash-flows financiers14 attendus au cours des 24 prochains mois.

Chiffres clés de SCOR Global Investments

  Exercice Quatrième trimestre
En EUR millions
(à taux de change courants)
2020 2019 Variation 4e trimestre 2020 4e trimestre 2019 Variation
Total des placements 28 611 28 854 -0,8 % 28 611 28 854 -0,8 %
§  dont total des actifs 20 522 20 571 -0,2 % 20 522 20 571 -0,2 %
§  dont total des fonds détenus par les cédantes et autres dépôts 8 089 8 283 -2,3 % 8 089 8 283 -2,3 %
Rendement des placements* 2,4 % 2,4 % +0,0 pt 2,9 % 2,5 % +0,4 pt
Rendement des actifs** 2,8 % 3,0 % -0,2 pt 3,8 % 3,1 % +0,7 pt

(*) Annualisé, après prise en compte des intérêts sur les dépôts (à savoir les intérêts sur les fonds déposés chez les cédantes).
(**) Annualisé, sans prise en compte des intérêts sur les dépôts (à savoir les intérêts sur les fonds déposés chez les cédantes).

Les produits financiers des actifs en portefeuille atteignent EUR 582 millions pour l'exercice 2020, dont EUR 197 millions de plus-values réalisées pour une large part sur le portefeuille immobilier au premier trimestre 2020 et sur le portefeuille obligataire aux troisième et quatrième trimestres 2020, ce qui se traduit par un rendement des actifs de 2,8 % en 2020.

Le rendement récurrent s'établit à 2,1 % en 2020, avec un effet limité des dépréciations d'actifs
(-0,2 %15), qui démontre la résilience du portefeuille obligataire dans l'environnement de marché actuel.

Le rendement des réinvestissements s'établit à 1,2 % fin 202016, en raison de l'environnement de taux très bas (notamment aux États-Unis) et de la poursuite du resserrement des écarts de crédit (« spreads »).

SCOR progresse sur la voie de la responsabilité environnementale et sociale, et observe scrupuleusement les règles de gouvernance les plus strictes

SCOR intègre activement les considérations environnementales, sociales et de gouvernance à toutes ses activités.

  • Environnement : Les avancées de SCOR en 2020 illustrent parfaitement la volonté du Groupe de contribuer à la lutte contre le changement climatique et d'adapter son organisation aux conséquences de ce dernier. SCOR a publié en 2020 son tout premier rapport climat17, en s'inspirant des recommandations de la TCFD (Task Force on Climate-related Financial Disclosures) dans lequel la société donne une vue d'ensemble des risques et des opportunités liés à l'environnement, ainsi que des informations sur la résilience de son modèle économique et de sa stratégie face aux risques climatiques. En outre, SCOR a renforcé sa démarche durable en faveur d'une économie bas-carbone au sein de son portefeuille d'investissement en rejoignant la « Net-Zero Asset Owner Alliance », une initiative rassemblant des investisseurs qui ont pris l'engagement d'assurer la transition de leur portefeuille de placements vers la neutralité carbone à l'horizon 2050.
  • Social : SCOR a comme objectif une représentation équitable des femmes au sein des instances dirigeantes. Sur proposition de la direction, le Conseil d'administration a décidé de viser un objectif de 20 % de femmes au Comité exécutif du Groupe dès 2021 (et 30 % d'ici fin 2025), contre 10 % à l'heure actuelle. Afin de constituer un réservoir de talents féminins, et conformément à la politique mise en œuvre depuis plusieurs années en la matière, qui vise à assurer une participation équitable des hommes et des femmes au programme « Partners »18, le Conseil d'administration a décidé en outre de fixer un objectif supplémentaire de 27 % de femmes aux niveaux Global Partners, Senior Global Partners et Executive Global Partners19 à l'horizon fin 2025, contre 19 % aujourd'hui.
  • Gouvernance : Dans le cadre de la préparation de la succession de Denis Kessler, le conseil d'administration a annoncé le 16 décembre 2020 qu'il suivait la recommandation du comité des nominations en décidant de dissocier les fonctions de président et de directeur général, dans des conditions propices à une transition réussie. Cette séparation sera effective à l'issue de l'assemblée générale qui se tiendra au printemps 202220.

SCOR accélère sa transformation technologique pour améliorer ses performances et créer de la valeur à long terme

Conformément à ce que prévoit son plan stratégique « Quantum Leap », SCOR poursuit le déploiement de nouvelles technologies à l'échelle de tout le Groupe dans une optique d'innovation, d'élargissement de son offre de produits et de services et d'augmentation de son efficience, pour créer de la valeur à long terme.

En 2020, SCOR a mené à terme plusieurs projets ambitieux en la matière, notamment :

  • CyberCube21 : SCOR Global P&C a intégré le modèle de risque cyber développé par CyberCube, un spécialiste de l'analyse des données pour le secteur de l'assurance avec lequel il s'est associé, en tirant parti de la modularité de sa propre « CAT Platform » et de l'interface de programmation d'application (API) de CyberCube. En intégrant le modèle de risque de CyberCube aux côtés des modèles de catastrophes naturelles de sa « CAT Platform », SCOR a encore accru ses capacités de modélisation des risques de catastrophe. Pleinement opérationnelle pour les renouvellements du 1er janvier 2021, cette nouvelle architecture renforce largement les capacités de gestion du risque cyber de SCOR.
  • hELIOS : SCOR Global Life a mis au point la plate-forme hELIOS, qui regroupe, transforme et gère les données individuelles et relatives aux contrats d'assurance de ses clients, dans un environnement sécurisé, conforme à la réglementation. hELIOS joue un rôle clé dans la gestion du portefeuille d'en-cours (in-force), en fournissant une représentation fine des risques sous-jacents. Conjuguée à l'analyse des données et aux technologies de la science des données, cette solution favorise la croissance de l'activité en permettant de proposer aux clients des solutions innovantes.
  • SCOR Automation Factory : Le Groupe a intensifié son recours à la robotique pour accroître son excellence opérationnelle. Fin 2020, la SCOR Automation Factory, constituée d'une équipe transversale regroupant des spécialistes de l'automatisation robotisée des processus et de la modélisation des processus métier, avait totalement automatisé 61 processus de production avec l'aide de robots, pour un large éventail de solutions allant de l'automatisation de tâches isolées à l'automatisation de processus métiers complets, en s'appuyant notamment sur des programmes d'intelligence artificielle et d'apprentissage automatique développés en interne.

La préparation de la transition aux normes IFRS 17 et IFRS 9 se poursuit. SCOR prépare activement l'adoption de ces nouvelles normes comptables, qui sera effective au 1er janvier 2022 pour IFRS 9 et au 1er janvier 2023 pour IFRS 17. Cette mise en place des nouvelles normes comptables concerne principalement les fonctions Finance, Actuariat, et les Business Units. Les bénéfices procurés par les développements informatiques afférents vont au-delà de la simple conformité.

*
*   *

ANNEXE

1 - Chiffres clés du compte de résultat pour l'exercice 2020 et le quatrième trimestre 2020

  Exercice Quatrième trimestre
En EUR millions (valeurs arrondies, à taux de change courants) 2020 2019 Variation 4e trimestre 2020 4e trimestre 2019 Variation
Primes brutes émises 16 368 16 341 +0,2 % 4 085 4 286 -4,7 %
P&C primes brutes émises 7 160 7 147 +0,2 % 1 795 1 883 -4,7 %
Life primes brutes émises 9 208 9 194 +0,2 % 2 290 2 403 -4,7 %
Produits financiers 665 671 -0,9 % 203 175 +16,1 %
Résultat opérationnel 479 713 -32,8 % 171 46 +271,7 %
Résultat net1 234 422 -44,5 % 99 21 +371,4 %
Bénéfice par action (EUR) 1,26 2,27 -44,6 % 0,53 0,11 +372,5 %
Cash-flow opérationnel 988 841 +17,5 % 327 268 +22,0 %

1: Résultat net consolidé, part du Groupe.

2 - Principaux ratios du compte de résultat pour l'exercice 2020 et le quatrième trimestre 2020

  Exercice Quatrième trimestre
  2020 2019 Variation 4e trimestre 2020 4e trimestre 2019 Variation
Rendement des placements 1 2,4 % 2,4 % +0,0 pt 2,9 % 2,5 % +0,4 pt
Rendement des actifs 1,2 2,8 % 3,0 % -0,2 pt 3,8 % 3,1 % +0,7 pt
Ratio combiné net P&C 3 100,2 % 99,0 % +1,2 pt 98,7 % 108,8 % -10,1 pts
Marge technique Vie 4 5,8 % 7,5 % -1,7 pt 5,6 % 8,3 % -2,7 pts
Ratio de coûts du Groupe 5 4,5 % 4,7 % -0,2 pt 4,8 % 4,6 % +0,2 pt
Rendement annualisé des capitaux propres (ROE) 3,8 % 7,0 % -3,2 pts 6,5 % 1,3 % +5,2 pts

1. Annualisé ; 2. Hors fonds déposés chez les cédantes ; 3. Le ratio combiné correspond à la somme du total des sinistres, du total des commissions et du total des frais de gestion P&C, divisée par les primes nettes acquises de SCOR Global P&C ; 4. La marge technique de SCOR Global Life correspond au résultat technique, divisé par les primes nettes acquises de SCOR Global Life ; 5. Le ratio de coûts correspond au total des frais de gestion divisé par les primes brutes émises.

3 - Chiffres clés du bilan au 31 décembre 2020 (en EUR millions à taux de change courants)

  Au 31 décembre 2020 Au 31 décembre 2019 Variation
Total des placements 1 2 28 611 28 854 -0,8 %
Provisions techniques (brutes) 30 501 31 236 -2,4 %
Capitaux propres 6 177 6 374 -3,1 %
Actif net comptable par action (EUR) 33,01 34,06 -3,1 %
Ratio d'endettement 28,5 % 26,4 % +2,1 pts
Total des liquidités3 1 989 1 532 +29,8 %

1. Le total des placements comprend les actifs et fonds déposés chez les cédantes et autres dépôts, les coupons courus, les obligations catastrophes, les obligations indexées sur le risque de mortalité, ainsi que les dérivés de change. 2. Hors actifs nets pour le compte d'investisseurs tiers. 3. Inclut la trésorerie et l'équivalent de trésorerie.


4 -- Objectifs du plan « Quantum Leap »

  Objectifs
Rentabilité ROE > 800 points de base au-dessus du taux sans risque à cinq ans1 au cours du cycle
Solvabilité Ratio de solvabilité dans la zone optimale comprise entre 185 % et 220 %

1. Le taux sans risque est calculé sur la base d'une moyenne mobile sur cinq ans des taux sans risque à cinq ans.

5 -- Hypothèses du plan « Quantum Leap »

    Hypothèses
P&C Croissance des primes brutes émises ~4 % à 8 % p.a.
Ratio combiné net ~95 % à 96 %
Croissance de la Value of New Business1 ~6 % à 9 % p.a.
Life Croissance des primes brutes émises ~3 % à 6 % p.a.
Marge technique nette ~7,2 % à 7,4 %
Croissance de la Value of New Business1 ~6 % à 9 % p.a.
Investissements Rendement des actifs ~2,4 % à 2,9 %2
Groupe Croissance des primes brutes émises ~4 % à 7 % p.a.
Ratio d'endettement financier ~25 %
Croissance de la Value of New Business1 ~6 % à 9 % p.a.
Ratio de coûts ~5,0 %
Taux d'imposition ~20 % à 24 %
  1. Valeur des affaires nouvelles après prise en compte de la marge de risque (« Risk margin ») et des impôts.
  2. Rendement annualisé moyen des actifs sur la durée du plan, dans les conditions économiques et financières prévalant à l'été 2019.

*

*       *

Contacts

Communications
Jérôme Guilbert
+33 (0)1 58 44 79 19
jguilbert@scor.com

Relations Investisseurs
Olivier Armengaud
+33 (0)1 58 44 86 12
oarmengaud@scor.com

www.scor.com

LinkedIn: SCOR   | Twitter: @SCOR_SE

Généralités
Les chiffres présentés dans ce document peuvent ne pas correspondre exactement aux totaux des tableaux et du texte. Les pourcentages et les variations en pourcentage sont calculés sur des chiffres complets (y compris les décimales) ; par conséquent, le document peut contenir des différences non significatives dans les sommes et les pourcentages en raison des arrondis. Sauf indication contraire, les sources pour le classement des entreprises et les positions sur le marché sont internes.

Déclarations prévisionnelles
Ce document contient des déclarations et des informations prévisionnelles sur les objectifs de SCOR, notamment en ce qui concerne ses projets actuels ou futurs. Ces déclarations sont parfois identifiées par l'utilisation du futur ou du mode conditionnel, ainsi que par des termes tels que "estimer", "croire", "avoir pour objectif de", "avoir l'intention de", "s'attendre à", "aboutir à", "devoir" et autres expressions similaires. Il convient de noter que la réalisation de ces objectifs et de ces déclarations prévisionnelles dépend des circonstances et des faits qui se produiront à l'avenir.
Les déclarations prévisionnelles et les informations relatives aux objectifs peuvent être influencées par des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs susceptibles de modifier sensiblement les résultats, les performances et les réalisations futurs prévus ou attendus par SCOR.

L'impact de la crise du Covid-19 sur les activités et résultats de SCOR ne peut pas toujours être évalué avec précision à ce stade, compte tenu de l'incertitude liée à la fois à l'ampleur et à la durée de la pandémie de Covid-19 ainsi qu'aux effets possibles des futures décisions gouvernementales et / ou évolutions juridiques dans ce contexte. Cette incertitude découle de la grande difficulté à formuler des hypothèses solides sur l'impact de cette crise en raison du manque d'événements comparables, de la nature persistante de la pandémie et de ses répercussions profondes sur l'économie mondiale, la santé de la population ainsi que sur les clients et partenaires de SCOR.

Ces hypothèses comprennent notamment :

  • la durée de la pandémie, son impact sur la santé à court et long terme,
  • la disponibilité, l'efficacité et le taux d'utilisation des vaccins;
  • la réponse des organes gouvernementaux à l'échelle mondiale (y compris exécutifs, législatifs et réglementaires);
  • les actions judiciaires ou influences sociales potentielles;
  • la couverture et l'interprétation des contrats de SCOR dans ces circonstances;
  • l'évaluation de l'estimation du sinistre net et de l'impact des mesures d'atténuation des sinistres.

Par conséquent,

  • toutes les évaluations et les chiffres en résultant présentés dans ce document sont nécessairement des estimations approximatives basées sur des analyses évolutives, et comprennent un large éventail d'hypothèses théoriques, qui sont encore très évolutives ;
  • A ce stade, aucun des scénarios, évaluations, analyses d'impact ou chiffres ne peut être considéré comme certain ou définitif.

Les informations relatives aux risques et incertitudes pouvant affecter l'activité de SCOR sont présentées dans le document de référence universel 2019 déposé le 13 mars 2020 sous le numéro D.20-0127 auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF) et dans le rapport financier semestriel de SCOR SE pour le semestre clos le 30 juin 2020 disponible sur le site Internet de SCOR www.scor.com
En outre, ces déclarations prévisionnelles ne sont pas des "prévisions de bénéfice" au sens de l'article 1 du règlement délégué de la Commission (UE) 2019/980.

Informations financières
Les informations financières du Groupe contenues dans ce document sont préparées sur la base des IFRS et des interprétations publiées et approuvées par l'Union Européenne.
Sauf indication contraire, les postes du bilan, du compte de résultat et les ratios de l'exercice précédent n'ont pas été reclassés.
Le calcul des ratios financiers (tels que la valeur comptable par action, le rendement des investissements, le rendement des actifs investis, le ratio de coût du groupe, le rendement des capitaux propres, le ratio combiné et la marge technique vie) sont détaillés dans les annexes de la présentation du quatrième trimestre 2020 (voir page 23).
Les résultats financiers pour l'ensemble de l'année 2020 inclus dans la présentation ont été vérifiés par les auditeurs indépendants de SCOR.
Sauf indication contraire, tous les chiffres sont présentés en euros. Tout chiffre pour une période postérieure au 31 décembre 2020 ne doit pas être considéré comme une prévision des résultats financiers attendus pour ces périodes.
Le ratio de solvabilité donné dans ce document n'a pas fait l'objet d'un audit. Les résultats finaux de solvabilité du Groupe doivent être déposés auprès des autorités de contrôle d'ici mai 2021, et peuvent différer des estimations exprimées ou sous-entendues dans le présent rapport.




 

1 Cf les communiqués de Moody's (publié le 7 mai 2020), S&P (publié le 18 juin 2020), Fitch (publié le 15 septembre 2020) et A.M. Best (publié le 25 septembre 2020). La note AM Best's Financial Strength de A+ suit une échelle différente des autres agences de notation, et la note AM Best's Long term Issuer Credit (ICR) de aa - suit la même échelle que les autres agences.
2 La proposition de dividende au titre de 2020 sera soumise au vote des actionnaires lors de l'Assemblée générale 2021, conformément à la décision prise par le Conseil d'administration du 23 février 2021 ayant arrêté les comptes sociaux et les comptes consolidés de l'exercice clos au 31 décembre 2020.
3 Le taux sans risque est calculé sur la base d'une moyenne mobile sur cinq ans des taux sans risque à cinq ans (48 points de base au quatrième trimestre 2020).
4 Normalisé de la charge due aux catastrophes naturelles (compte tenu d'un budget de catastrophes naturelles de 7 %) et du coût de la pandémie de Covid-19 (hors dépréciation du portefeuille d'actions).
5 Net de rétrocession et avant impôts
6 Net de rétrocession, net de primes de reconstitution et avant impôts
7 Les primes brutes émises ont baissé de EUR 225 millions en 2020 à cause des effets de la pandémie de Covid-19, principalement sur les lignes globales (Aviation, Marine, Crédit, Caution et Risques politiques), ainsi que sur les MGA.
8 Voir page 50 de la présentation des résultats annuels de 2020 pour le détail des hypothèses du plan.
9 Normalisé de la charge due aux catastrophes naturelles et des effets de la pandémie de Covid-19.

10 Du fait du décalage qui caractérise la déclaration des sinistres, ce montant comporte une estimation liée aux sinistres survenus mais non déclarés (« IBNR ») pour les décès aux États-Unis antérieurs au 31 décembre 2020. Le coût définitif des sinistres « IBNR » pourrait se révéler différent du montant estimé pour le quatrième trimestre pour différentes raisons, en particulier en fonction du degré selon lequel les taux de mortalité du portefeuille de SCOR Global Life aux États-Unis imputables à la pandémie de Covid-19 seront inférieurs à ceux de l'ensemble de la population américaine et en fonction de la volatilité dans les sommes assurées pour les décès survenus dans la population réassurée.
11 Net de rétrocession et avant impôts

12 Fonds détenus par les cédantes et autres dépôts
13 Contre une duration du portefeuille obligataire de 3,1 ans au deuxième trimestre 2020 (duration des actifs totaux de 3,4 ans, contre 3,2 ans au deuxième trimestre 2020).
14 Au 31 décembre 2020. Flux financiers susceptibles d'être investis, notamment soldes de trésorerie courante ainsi que coupons et remboursements futurs.
15 Charges pour dépréciation d'actifs hors amortissement IFRS normal des actifs immobiliers.

16 Ce taux correspond aux taux de réinvestissement théoriques fondés sur l'allocation des classes d'actifs de rendement (à savoir le portefeuille obligataire, les prêts et l'immobilier) au quatrième trimestre 2020, conformément aux hypothèses actuelles de duration des réinvestissements et aux écarts de rendement (spreads), taux de change et courbes de taux au 31 décembre 2020.
17 Rapport climat
18 Le programme « Partners » de SCOR consiste à sélectionner les meilleurs éléments du Groupe. Il concerne environ 25 % des collaborateurs. 
19 Les collaborateurs des niveaux Global Partners, Senior Global Partners et Executive Global Partners représentaient 10,7 % de l'effectif au 31 décembre 2020.
20 Communiqué de presse du 16 décembre 2020.
21 Communiqué du 14 janvier 2021.



 

Pièce jointe


0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer