1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

«Quelle rentrée ?»

Le Cercle des économistes10/09/2018 à 08:00

"mettant la politique au-devant de tout, Donald Trump veut d'abord pousser «à l'intérieur» la croissance américaine par la baisse des impôts et la déréglementation." (crédit : Bruce Mars / Pexels)

L'administration américaine a publié, vendredi 7 septembre, le rapport mensuel de l'emploi aux Etats-Unis. Sans surprise, les chiffres confirment l'état de plein emploi outre-Atlantique. En cette rentrée, tous les yeux sont tournés vers l'Amérique de Donald Trump. Jean-Paul Betbeze analyse et met en perspective les résultats de sa politique économique, avec les conséquences prévisibles sur les autres économies de la planète. 

201.000 emplois créés en août, un peu plus que prévu : quelles conséquences ? Allons, un peu de sympathie pour les marchés boursiers, les experts et les investisseurs dans les temps actuels ! Jamais nous n'avons vécu autant de drames et de tensions politiques, surtout d'origine américaine : Trump chamboule tout. Comment va-t-il continuer ? Comment les autres économies vont-elles réagir ? Que va-t-il se passer ici et dans les banques centrales ?

Pénurie de dollars : mettant la politique au-devant de tout, Donald Trump veut d'abord pousser «à l'intérieur» la croissance américaine par la baisse des impôts et la déréglementation. Il veut aussi agir «à l'extérieur» par les pressions douanières sur ses voisins mexicains et canadiens, douanières et monétaires sur la Chine et la zone euro, accusées de «manipuler leur monnaie». Moralité : le dollar et la Bourse montent, avec la croissance américaine à 3%.

A voir : quels sont les pays qui manipulent leur devise

Comme le dollar monte, avec les taux d'intérêt, notamment en septembre et en décembre cette année, plus les peurs suscitées sur la politique américaine, une fébrilité croissante gagne les changes des pays émergents, endettés en dollar. Le peso argentin perd plus de la moitié de sa valeur depuis janvier, la livre turque 35%, le real brésilien 20%, le rand sud-africain 15%, la roupie 10%. Sans compter le rial iranien et le petro vénézuélien? Et Donald Trump frappe désormais aux portes de la zone euro : il critique ses excédents commerciaux (pour ne pas dire les automobiles allemandes) et plaint l'Italie, exposée aux migrants !

Les marchés vont chercher deux repères et deux sages

Cette pénurie politique du dollar fait ralentir l'économie des pays émergents et pèse sur la zone euro. La production industrielle allemande baisse de 1,1% en juillet (alors qu'on attendait une hausse de 0,2%), après une baisse de 0,7% en juin. Le moral des entrepreneurs s'y obscurcit. L'économie française, et la psychologie, n'échappent pas à ce changement de météo. L'enquête Markit publiée au mois d'août note : «La confiance des fabricants français chute à son plus faible niveau depuis la fin de l'année 2016. Les tensions commerciales mondiales... font craindre un ralentissement de la croissance au cours des douze prochains mois.»

Dans cette tourmente, les marchés vont chercher deux repères et deux sages. Les deux repères sont la croissance américaine (emploi, PIB, inflation) et chinoise (croissance, crédits). Les deux sages sont les deux banquiers centraux de la Fed et de la BCE. Jerome Powell à la Fed est là pour mener la hausse des taux, en suivant précisément les indicateurs de croissance. Il « tient » la hausse des prix à 2% et veut savoir de combien la croissance peut monter en mobilisant ses capacités restantes et en réveillant la productivité. Le deuxième sage est Mario Draghi et ses trois P : prudence, patience, persévérance.

Avec ce qui se passe sur le terrain politique en Allemagne, Angela Merkel soutenant Manfred Weber pour diriger la liste du PPE (Parti populaire européen) et être ensuite président de la Commission, à la suite de Jean-Claude Juncker (si tout «marche» bien), il est peu probable qu'elle soutienne aussi Jens Weidmann, le président de la Buba, pour succéder à Mario Draghi. Ce dernier pourrait donc continuer sa politique de taux bas, voire la prolonger... après son départ, en mettant en place une politique de réinvestissement du portefeuille de la BCE en titres aussi longs que possible.

Bref, dans le tourbillon trumpien, qui fait ralentir la croissance mondiale, l'économie américaine avance, le dollar tient, les GAFA montent. Mais, en finance, il n'est jamais très bon d'être si seul.

Jean-Paul Betbeze est membre du Cercle des économistes et fondateur de Betbeze Conseil. 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.