Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Pourquoi la diversification est essentielle à vos investissements
information fournie par Café de la Bourse16/04/2019 à 14:40

Crédit : Adobe Stock

Crédit : Adobe Stock

La diversification est une donnée clé en investissement. C'est sur elle que repose la constitution d'un portefeuille équilibré, permettant d'obtenir un couple rendement-risque adéquat. Découvrez les principales caractéristiques de la diversification, ses atouts et limites et comment mettre en œuvre ce procédé au travers d'un portefeuille type.

La diversification : qu'est-ce que c'est ?

La diversification est une technique d'investissement qui consiste à posséder un patrimoine composé de plusieurs classes d'actifs et, au sein d'une même classe d'actifs, à varier ses investissements.

Ainsi, un patrimoine diversifié comprendra par exemple à la fois une exposition sur le marché immobilier, le marché obligataire, le marché actions, le marché des matières premières, le marché des taux, etc. Le positionnement de l'investisseur sur ces différents marchés financiers constitue la base même de la diversification. On appelle cela la diversification par classes d'actifs.

Au sein d'une même classe d'actif, le principe de diversification consiste à varier les titres détenus. Ainsi, pour respecter la diversification numéraire, un portefeuille boursier diversifié sera constitué de nombreuses lignes.

Dans une optique de diversification géographique, les sociétés dont vous détiendrez des titres seront situés dans des secteurs géographiques différents (Zone Euro, Asie, Amérique, etc.). La diversification sectorielle consiste elle à détenir des valeurs de secteurs d'activité différents (pharmaceutique, bancaire, automobile, etc.).

La diversification par la méthodologie d'investissement ne doit pas non plus être négligé. Il sera en effet judicieux de posséder en portefeuille des sociétés de capitalisations boursières différentes (leaders d'un secteur, petites et moyennes entreprises, etc.), on pourra aussi panacher sociétés historiques et matures avec des start-ups par exemple, le tout en appliquant des stratégies d'investissement différentes : value, croissance, dividendes, etc.

La diversification : quels avantages ?

L'objectif de la diversification reste d'investir sur des valeurs le plus possible décorélées entre elles, c'est-à-dire que les fluctuations d'une ligne n'auront que peu d'impact sur les autres lignes détenues dans le portefeuille.

La diversification, en permettant une décorélation des cours des différents investissements, permet de réduire le risque global du portefeuille. Avec un respect des règles élémentaires de diversification, le retour sur investissement est réputé meilleur et la prise de risque moindre. En effet, la diversification vous permettra, au sein de votre portefeuille, d'annuler les performances négatives d'un investissement grâce aux performances positives des autres investissements.

À l'opposé, un portefeuille concentré peut être tentant car en cas de trade gagnant, les gains peuvent être conséquents. Mais les risques sont aussi beaucoup plus élevés ! La diversification diminue les risques à long terme mais aussi les gains à court terme. On en revient donc au fameux couple rendement-risque.

Le portefeuille type : un moyen d'investir en étant diversifié

Pour afficher un portefeuille boursier idéalement diversifié, vous pouvez vous appuyer sur les différents exemples de portefeuilles types mis au point depuis le milieu du siècle dernier. Harry Markowitz a en effet mis au point au milieu des années 1950 les fondements de la gestion moderne de portefeuille, s'appuyant notamment sur la diversification.

Un portefeuille type est un portefeuille constitué d'un ensemble d'actifs financiers, prédéfini selon des critères spécifiques, pour obéir à des principes de diversification, de rendement et d'exposition au risque donnés. Son objectif est simple : obtenir le meilleur couple rendement-risque possible compte tenu des objectifs de son propriétaire, de son aversion au risque et de son horizon de placement.

Plusieurs portefeuilles types ont été théorisé au fil des ans. On peut notamment citer le portefeuille permanent de Harry Browne, composé pour un quart d'actions, pour un quart d'obligations, pour un quart d'or et pour un quart de liquidités. En fonction de l'évolution des cours, l'investisseur est amené à procéder à un rééquilibrage, la composition de ce portefeuille obéissant à une stratégie Buy & Hold n'étant en effet pas amené à évoluer avec le temps. La composition même de ce portefeuille lui garantit historiquement une bonne résistance à tous les aléas économiques qui pourraient survenir : les actions étant généralement profitables en période de croissance, les obligations le devenant normalement en période de récession, l'or en période d'inflation et le cash en période de déflation. Et la performance a été au rendez-vous puisqu'entre 1975 et 2015, le portefeuille permanent a affiché une performance de 9,1 % par an, ce qui correspond à peu près à la performance des actions sur la période. Mais le portefeuille permanent permet de s'épargner les sueurs froides que pourraient provoquer la volatilité des marchés actions.

Le portefeuille de l'IVY League est également un modèle du genre en terme de diversification. Théorisé par les universités de Harvard et Yale, il est composé d'un cinquième d'actions américaines, d'un cinquième d'actions étrangères (non américaines), d'un cinquième d'obligations à 10 ans, d'un cinquième de matières premières et d'un cinquième d'immobilier. Là encore, on peut adopter ce portefeuille avec une stratégie Buy&Hold ou bien choisir de procéder à des arbitrages avec une approche Momentum qui devrait permettre de dégager un maximum de performance.

Que vous choisissiez de vous constituer un portefeuille type ou non, rappelez-vous que la diversification doit guider vos investissements !

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.