Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Pourquoi il faut miser sur le PEA ?
information fournie par Café de la Bourse07/02/2022 à 14:30

(Crédits photo : Adobe Stock - LUMINA IMAGES )

(Crédits photo : Adobe Stock - LUMINA IMAGES )

De plus en plus de courtiers en ligne ne proposent que le compte-titres. C'était déjà chez le cas chez des courtiers en ligne il y a quelques années. Et cette tendance ne fait que s'accentuer avec le développement récent des neocourtiers. La raison de cette absence du PEA chez certains courtiers est surtout à chercher du côté très spécifique de cette enveloppe qui concerne uniquement le marché français et qui est difficile à mettre en place pour des neocourtiers qui ont une approche mondiale pour le déploiement de leurs offres. Pourtant, le PEA, qui fait partie de l'offre des banques traditionnelles comme de l'offre des banques en ligne, est une enveloppe qu'on aurait tort de délaisser.

L'avantage fiscal, principal atout du PEA

L'immense avantage du PEA et qui justifie à lui seul qu'on en détienne un, c'est sa fiscalité. Au-delà de 5 ans de détention du plan, l'investisseur est exonéré d'impôt sur les plus-values. Attention, les prélèvements sociaux (17,2 %) restent toutefois dus. De plus, il n'y a taxation sur les gains que s'ils sortent de l'enveloppe. En effet, les gains ne sont pas fiscalisés si l'argent est conservé dans le PEA sur le compte-espèces ou sert à racheter d'autres titres.

La diversité relative des titres éligibles au PEA

Le PEA est souvent pointé du doigt pour ses restrictions en matière de titres éligibles. En effet, sont autorisés dans cette enveloppe seulement les titres de sociétés dont le siège social est situé en Union européenne (UE) ou dans un autre État faisant partie de l'Espace économique européen (EEE) et ayant conclu avec la France une convention fiscale qui comporte une clause d'assistance administrative en vue de lutter contre la fraude ou l'évasion fiscale ou une convention d'assistance administrative en vue de lutter contre la fraude et l'évasion fiscales (4° du I de l'article L. 221-31 du code monétaire et financier). Vous pouvez donc investir dans des actions françaises et européennes exclusivement.

Mais cela ne veut pas dire pour autant que vous ne pourrez vous exposer qu'au seul marché européen. En effet, il est également possible de loger au sein de son PEA des fonds d'investissement, OPCVM classiques ou ETF, qui permettront à l‘investisseur de s'exposer au marché actions sur d'autres places boursières. Ainsi, certains trackers éligibles au PEA permettent par exemple de se positionner sur des marchés boursiers situés hors UE. On pourra ainsi par exemple se positionner sur le Nasdaq ou le S&P 500 via un ETF.

La mise en place de stratégies incontournables avec un PEA

On reproche aussi au PEA de ne pas permettre l'élaboration de de stratégies d'investissement sophistiquées car il n'est pas possible depuis un plan épargne en actions de vendre un titre à découvert, ni d'investir dans des produits dérivés type options ou turbos par exemple qui permettraient de couvrir son portefeuille ou de miser sur un titre à la baisse. Il ne sera le plus souvent pas possible non plus de recourir à l'effet de levier pour doper la performance de son portefeuille. Mais cela ne veut pas dire pour autant que le PEA ne permet pas d'investir avec une stratégie. Loin de là ! De nombreuses stratégies d'investissement restent possibles via un stock-picking de titres vifs, d'OPCVM classique ou d'ETF comme les stratégies de type value, growth, dividendes, … Vous pourrez aussi opter pour un investissement de convictions en choisissant d'investir dans une ou quelques thématiques pour lesquelles vous anticipez une croissance prochaine comme le secteur de la santé par exemple, ou de la robotique, en achetant un ETF sectoriel. Vous pouvez aussi investir dans des fonds labellisés ISR ou des trackers répliquant le cours d'indices ESG si la finance durable et responsable vous attire.

Retenez que le PEA est une enveloppe qui dispose d'un avantage fiscal qui en fait tout son intérêt et dont il serait dommage de se priver. Et même si des restrictions existent, il est possible d'en contourner une grande partie. Enfin, les investisseurs avertis et expérimentés qui souhaitent investir sur des titres vifs de sociétés hors UE et mettre en place des stratégies d'investissement sophistiquées, du fait de l'avantage fiscale du PEA, auront tout de même intérêt à en détenir un pour leurs investissements buy&hold sur les marchés européens, voire même hors UE s'ils sont exposés via des ETF.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.