1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pour Amundi, les incertitudes continueront de dominer en 2020
Newsmanagers16/01/2020 à 16:45

(NEWSManagers.com) -

Le terrain reste toutefois favorable aux actifs risqués. Mais cette stratégie d' investissement doit être mise en œuvre avec prudence et une grande sélectivité, assure le gestionnaire.

Pas de panique mais beaucoup de points d' interrogation. Amundi, qui présentait ce 9 janvier à Paris ses perspectives pour 2020 devant un parterre d' investisseurs venus très nombreux malgré les difficultés de l' heure, prévoit une poursuite de la croissance économique mondiale, sur un rythme stabilisé autour de 3%, dans un environnement de taux toujours très bas et d' une inflation faible.

Autrement dit, l' environnement reste favorable aux actifs risqués mais Monica Defend, responsable de la recherche économique chez Amundi, a aussi souligné que la probabilité de ce scénario central n' est que de 55%, avec une probabilité de 30% pour un scénario baissier qui prévoit une intensification du conflit commercial sino-américain, un durcissement des conditions financières et une exacerbation des risques idiosyncratiques.

Yves Perrier, directeur général d' Amundi, l' a dit à sa manière. " La politique d' investissement peut jouer le prolongement du cycle économique " , a-t-il estimé, même si les risques géopolitiques sont toujours là. Outre la poursuite de la croissance, " les politiques monétaires vont rester accommodantes, ne serait-ce qu' en raison des niveaux d' endettement " , a-t-il souligné.

L' année 2020 se présente, selon Pascal Blanqué, directeur des investissements d' Amundi, comme une année de la " valeur relative " , avec une phase de transition marquée par une tendance positive modérée, une dé-globalisation de la croissance, l'extension du cycle de crédit et un risque de liquidité plus élevé.

Une fin du cycle inévitable

Dans ce contexte, les investisseurs peuvent maintenir des expositions aux actifs risqués " modérément positives " , tout en exploitant les opportunités et en intégrant des marges de manœuvre tactiques et défensives dans la perspective d'une fin du cycle, inévitable même si elle n' est pas encore là. " Le facteur croissance va être désormais dominant mais, avec des taux bas et des anticipations de rendement plus faibles, le terrain est aussi favorable à la diversification " , a souligné Pascal Blanqué.

Dans l' univers des actions, Amundi privilégie l' Europe, avec une préférence pour les profils dits " résilients " comme les actions à hauts dividendes, les cycliques qui devraient rebondir et les petites capitalisations. Les actions émergentes, qu'on ne peut plus traiter comme un bloc homogène, ont également la faveur de l' équipe d' investissement, avec une prime pour celles qui sont portées par une forte demande intérieure et celles qui vont profiter du moteur de croissance de la Nouvelle Route de la Soie. Les pays prioritaires sont la Russie, l' Inde, l' Indonésie, la Corée et la Chine.

Du côté obligataire, Amundi parie sur la dette émergente, en dollar mais également en devise locale, l' appréciation du dollar ayant atteint son terme. " Il y a là un vrai point d' entrée pour l' année qui vient " , a lancé Pascal Blanqué. Le crédit européen fait également partie des préférences affichées par Amundi, sur tout le spectre, de l' " investment grade " à la dette d' entreprise high yield.

Anniversaire des 10 ans

Fort de ces convictions d' investissement, le groupe Amundi espère bien passer le cap de l' année 2020 sur le chemin de la fin du cycle. Mais cette année est aussi " une année particulière " , a rappelé Yves Perrier, dans la mesure où Amundi fête ses dix ans d' existence. Il a affirmé à ce propos que parmi les clés de la réussite d' Amundi, qui souhaite garder son " esprit de challenger " malgré son statut de numéro un de la gestion en Europe, l' approche responsable, affichée dès le départ selon lui, a joué un rôle moteur.

Cette approche devrait rester - sans surprise, au regard du contexte réglementaire et de la demande des client - dans la stratégie d' Amundi, comme l' illustrera prochainement le lancement par CPR d' un fonds thématique dédié à la réduction des inégalités sociales. Pour Pascal Blanqué, les critères ESG font désormais partie des métriques classiques de la gestion avec une approche beaucoup plus " 360° " que seulement " risk-based " . L' ESG constitue même " un processus de formation des prix, créateur de valeur en mettant en évidence des inefficiences de valorisation " , a lancé Pascal Blanqué.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer