1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

PHARMA-Mylan rate le consensus et ses prévisions déçoivent
Reuters27/02/2019 à 00:11

    26 février (Reuters) - Mylan  MYL.O  a publié mardi un
bénéfice trimestriel inférieur aux attentes et sa prévision de
profits pour 2019 est en retrait sur les estimations de Wall
Street, des annonces sanctionnées par une chute d'environ 10% de
son action dans les transactions hors séance après la clôture.
    Le spécialiste des médicaments génériques a précisé que ses
prévisions prenaient aussi en compte une augmentation des coût
de marketing, de recherche et de  développement. 
    Au quatrième trimestre, son chiffre d'affaires a baissé de
5% à 3,08 milliards de dollars et son bénéfice par action (BPA),
à 1,30 dollar, est inférieur de six cents au consensus
IBES-Refinitiv. Pour 2019, Mylan prévoit un BPA de 3,80 à 4,80
dollars alors que le consensus table sur 5,04 dollars et un
chiffre d'affaires de 11,5 à 12,5 milliards, contre 11,9
milliards attendus. 
    
    Principaux résultats trimestriels des autres entreprises du
secteur :
    
    * LES VENTES D'ASTRAZENECA SUPÉRIEURES AUX ATTENTES
    14 février - AstraZeneca  AZN.L  a réalisé au quatrième
trimestre 2018 des ventes supérieures aux attentes des
analystes, en hausse de 8% à 5,77 milliards de dollars (5,11
milliards d'euros), contre 5,66 milliards prévus, sur fond de
demande dynamique pour ses nouveaux traitements, notamment
contre le cancer.
    Ce résultat a permis au laboratoire britannique de renouer
avec une croissance de ses ventes annuelles pour la première
fois depuis 2014.
    AstraZeneca a aussi déclaré jeudi s'être préparé de manière
intensive au Brexit. Il pense que la sortie du Royaume-Uni de
l'Union européenne se fera "de manière ordonnée", même en
l'absence d'accord entre Londres et Bruxelles.
    
    * TEVA ANTICIPE UN BÉNÉFICE 2019 PLUS FAIBLE QUE 
    13 février - Teva Pharmaceutical Industries  TEVA.TA 
 TEVA.N  a fait état mercredi d'une prévision pour l'exercice
2019 plus faible que prévu après avoir publié un bénéfice au
quatrième trimestre en baisse, légèrement inférieur aux
attentes.
    Le bénéfice, hors éléments exceptionnels du premier
fabricant mondial de génériques, est ressorti à 53 cents par
action sur les trois mois à fin décembre, contre 93 cents un an
auparavant, pour un chiffre d'affaires en repli de 16% à 4,6
milliards de dollars (4,06 milliards d'euros). Les analystes
anticipaient en moyenne un BPA de 54 cents et un CA de 4,5
milliards de dollars, selon des données IBES pour Refinitiv.
    Pour 2019, le groupe israélien prévoit un BPA ajusté compris
entre 2,20 et 2,50 dollars et un CA de 17 à 17,4 milliards de
dollars. Les analystes tablaient sur 2,81 dollars pour le
premier et sur 17,9 milliards pour le second.
  
    * SANOFI COMPTE CONSERVER EN 2019 SA DYNAMIQUE RETROUVÉE
    7 février - Sanofi  SASY.PA  entend conserver sa dynamique
retrouvée en 2019 en s'appuyant sur de nouveaux traitements et
la poursuite de ses efforts de réorganisation.  
    Le laboratoire français a déclaré jeudi s'attendre à une
croissance de son bénéfice par action comprise entre 3% et 5%
cette année après avoir confirmé son accélération au quatrième
trimestre 2018 avec des résultats légèrement meilleurs que
prévu, encore portés par la croissance vigoureuse de Genzyme, sa
filiale spécialisée dans les maladies rares.
    Sanofi, qui semble récolter les fruits du renouvellement de
son portefeuille de traitements au profit des médecines de
spécialités et des vaccins pour compenser le recul dans le
diabète, place notamment ses espoirs dans une nouvelle franchise
consacrée aux maladies hématologiques rares et dans la montée en
puissance de son traitement de l'eczéma Dupixent.
    
    * LES VENTES DU SHINGRIX GONFLENT LE BÉNÉFICE DE GSK
    6 février - GlaxoSmithKline  GSK.L  (GSK) a publié mercredi
un bénéfice ajusté au quatrième trimestre supérieur aux
attentes, porté par les ventes de certains de ses nouveaux
médicaments, dont son vaccin contre le zona, Shingrix.
    Le premier laboratoire britannique a cependant prévenu qu'il
anticipait un recul de son bénéfice annuel pouvant atteindre 9%
en raison des nouveaux concurrents de l'Advair, son traitement
vedette de l'asthme, et de l'impact du rachat de la biotech
américaine Tesaro pour 5,1 milliards de dollars.  
    Le bénéfice par action ajusté au quatrième trimestre est
ressorti à 31,2 pence (0,35 euro) pour un chiffre d'affaires de
8,20 milliards de livres. Onze analystes, selon un consensus
fourni par le groupe, anticipaient un BPA de 27,7 pence et un
chiffre d'affaires de 7,95 milliards de livres.
            
    * ELI LILLY ABAISSE SES PRÉVISIONS 2019
    6 février - Eli Lilly  LLY.N  a revu en baisse mercredi sa
prévision de bénéfice et de chiffre d'affaires pour 2019 en
raison de l'échec d'une étude clinique de son traitement du
cancer Lartruvo et des coûts liés à son projet de rachat de Loxo
Oncology  LOXO.O  pour environ huit milliards de dollars (sept
milliards d'euros).
    Le laboratoire américain prévoit désormais pour 2019 un
bénéfice ajusté par action compris entre 5,55 et 5,65 dollars,
contre une fourchette précédente de 5,90 à 6 dollars.
    Le groupe a également revu en baisse sa prévision de chiffre
d'affaires pour cette année, le situant désormais entre 25,1 et
25,6 milliards de dollars, contre une fourchette précédente de
25,3 à 25,8 milliards de dollars.   

    * MERCK DÉPASSE LES ATTENTES AU T4 GRÂCE AU KEYTRUDA
    1er février - Merck  MRK.N  a annoncé vendredi des résultats
trimestriels supérieurs aux attentes, les performances du
laboratoire américain ayant une nouvelle fois été tirées par la
bonne tenue des ventes du Keytruda, son traitement par
immunothérapie contre le cancer.
    Les ventes du Keytruda ont ainsi bondi de 66%, à 2,15
milliards de dollars, sur les trois derniers mois de 2018, alors
que les analystes financiers avaient anticipé 2,12 milliards
selon les données IBES de Refinitiv.
    Merck a cependant, à l'image d'Amgen  AMGN.  et Pfizer
 PFE.N , fait état de prévisions prudentes pour 2019, que ce
soit en termes de bénéfice ou de chiffre d'affaires.
    
    * NOVO NORDISK RASSURE AVEC SES PERSPECTIVES
    1er février - Novo Nordisk  NOVOb.CO  a fait état vendredi
d'une forte croissance de ses nouveaux traitements contre le
diabète et a dit qu'il allait soumettre au premier trimestre aux
autorités américaines une prometteuse version orale d'un
antidiabétique, ce qui fait bondir son titre en Bourse.
    L'action du groupe danois, numéro un mondial des traitements
du diabète, prenait 3,98% vers 11h45 GMT, figurant ainsi parmi
les 10 meilleures performances de l'indice Stoxx 600  .STOXX  et
affichant la progression la plus marquée de l'indice regroupant
les valeurs pharmaceutiques européennes  .SXDP , qui gagne de
son côté 0,16%.
    Le titre est également soutenu par l'annonce des objectifs
2019 du groupe et par des chiffres de ventes meilleurs que prévu
de l'antidiabétique à prise hebdomadaire Ozempic GLP-1, aussi
appelé semaglutide.  
     
    * ROCHE CONFIANT POUR 2019
    31 janvier - Roche  ROG.S  prévoit une nouvelle croissance
de ses résultats cette année, les ventes de ses nouveaux
traitements permettant de compenser la concurrence des
biosimilaires de ses trois anticancéreux Rituxan, Herceptin et
Avastin, qui représentent un chiffre d'affaires annuel de plus
de 20 milliards de dollars (17,4 milliards d'euros).
    Severin Schwan, le directeur général, a déclaré jeudi
anticiper pour 2019 une croissance des ventes et du bénéfice par
action "dans la partie basse à moyenne de la plage à un
chiffre", grâce à de nouveaux médicaments comme l'Ocrevus contre
la sclérose en plaques, le Hemlibra contre l'hémophilie A et les
anticancéreux Alecensa et Tecentriq.
    "Près de 90% de notre croissance provient de produits
nouvellement lancés, ce qui montre que nous rénovons avec succès
notre portefeuille", a-t-il dit, après avoir fait état d'un
bénéfice d'exploitation en hausse de 9% en 2018 et de ventes en
augmentation de 7% grâce notamment à la Chine.  
    
    * NOVARTIS FAIT MOINS BIEN QUE PRÉVU AU T4
    30 janvier - Novartis  NOVN.S  a publié mercredi un bénéfice
d'exploitation au quatrième trimestre moins élevé que prévu et a
dit s'attendre à une croissance des ventes de ses activités
principales aux alentours de 5% en 2019. 
    Au quatrième trimestre, le bénéfice d'exploitation du groupe
suisse a atteint 3,39 milliards de dollars (2,96 milliards
d'euros), contre 3,44 milliards de dollars attendus en moyenne
par les analystes interrogés par Reuters.
    Dans le cadre de son recentrage sur les médicaments
innovants, Novartis anticipe une croissance de ses ventes nettes
d'environ 5% en 2019 à taux de change constants et une
augmentation du même ordre de son bénéfice d'exploitation, des
objectifs jugés par Credit Suisse "légers par rapport aux
attentes".
    Sur l'ensemble de 2018, le bénéfice net de Novartis a bondi
de 64% à 12,6 milliards de dollars (11,02 milliards d'euros) et
son chiffre d'affaires a progressé de 5% à 51,9 milliards de
dollars.
    
    * BIOGEN DÉPASSE LES ATTENTES AU T4 
    29 janvier - Biogen  BIIB.O  a publié mardi des résultats au
quatrième trimestre supérieurs aux attentes des analystes grâce
à la demande de ses traitements Spinraza contre l'atrophie
musculaire et Tecfidera contre la sclérose en plaques.
    Sur les trois mois clos au 31 décembre, le bénéfice par
action, hors éléments exceptionnels, s'est établi à 6,99 dollars
(6,12 euros) contre une prévision moyenne des analystes de 6,73
dollars. Le chiffre d'affaires a crû de 6,6% à 3,53 milliards de
dollars, également au-dessus du consensus qui était de 3,40
milliards de dollars.
    La biotech américaine a dit prévoir pour l'ensemble de
l'année un bénéfice par action entre 28 et 29 dollars, au-dessus
des 27,94 dollars attendus par les analystes.

    * ALLERGAN-PRÉVISION DE CA 2019 INFÉRIEURE AUX ATTENTES
    29 janvier - Allergan  AGN.N  a publié mardi une prévision
de chiffre d'affaires pour 2019 inférieure aux attentes, le
fabricant du Botox anticipant la concurrence imminente des
génériques à laquelle seront confrontées ses gouttes
ophtalmologiques Restasis, son deuxième médicament le plus
important.
    Le laboratoire s'attend à un chiffre d'affaires cette année
compris entre 15 et 15,3 milliards de dollars (13,13 et 13,4
milliards d'euros), contre un consensus de 15,40 milliards de
dollars.
    Sur le seul trimestre 2018, les ventes de Restasis ont
accusé un repli de 17,7% à 341,6 millions de dollars.
    
    * PFIZER-PRÉVISIONS 2019 INFÉRIEURES AUX ATTENTES
    29 janvier Pfizer  PFE.N  a fait état mardi de résultats du
quatrième trimestre 2018 légèrement supérieurs aux attentes mais
le géant pharmaceutique américain, anticipant l'effet de la
perte de l'exclusivité sur son antidouleur Lyrica cette année,
laisse les investisseurs sur leur faim avec ses prévisions 2019.
    Le groupe, qui a lourdement investi dans les traitements
contre le cancer pour compenser la baisse prévisible des ventes
de Lyrica, anticipe pour cette année un chiffre d'affaires
allant de 52 à 54 milliards de dollars et un bénéfice par action
ajusté compris entre 2,82 et 2,92 dollars.
    Les analystes financiers attendaient jusqu'ici
respectivement 52,5 milliards et 3,04 dollars, selon des données
IBES de Refinitiv.
    
    * ABBVIE-RÉSULTATS ET PRÉVISIONS INFÉRIEURS AUX ATTENTES
    25 janvier - AbbVie  ABBV.N  a publié vendredi un chiffre
d'affaires et un bénéfice du quatrième trimestre inférieurs aux
attentes de Wall Street, son traitement contre la polyarthrite
rhumatoïde Humira souffrant de la concurrence de biosimilaires
moins chers en Europe, ce qui s'est traduit par une chute de
17,5% de ses ventes internationales.
    Les ventes de son traitement contre le cancer Imbruvica, sur
lequel il mise pour réduire sa dépendance à l'Humira, médicament
sur ordonnance le plus vendu au monde, ont été conformes aux
attentes.
    Le laboratoire a en outre livré pour 2019 une prévision de
bénéfice par action comprise entre 8,65 et 8,75 dollars, donc
globalement inférieure aux attentes moyennes des analystes, à
8,74 dollars.
    
    * BMS RETIRE UNE DEMANDE POUR UN TRAITEMENT DU CANCER
    24 janvier - Bristol-Myers Squibb  BMY.N  (BMS) a annoncé
jeudi le retrait de sa demande de mise sur le marché américain
d'un traitement contre le cancer du poumon combinant le Yervoy
et l'Opvido, ce qui alimente les doutes sur la stratégie du
groupe pharmaceutique.
    Le groupe, qui a annoncé au début du mois le rachat de son
concurrent Celgene  CELG.O  pour quelque 74 milliards de dollars
(65 milliards d'euros), a également fait état d'un bénéfice
supérieur aux attentes au quatrième trimestre et dit prévoir un
bénéfice 2019 conforme au consensus. 
    Le retrait de la demande de commercialisation de ce
traitement par immunothérapie soulève de nouvelles questions sur
la stratégie globale du groupe en matière de traitement du
cancer du poumon à un stade avancé, écrit dans une note Vamil
Divan, analyste de Credit Suisse, en ajoutant toutefois qu'une
autorisation n'aurait probablement pas eu beaucoup d'impact à
court terme.

    * J&J-T4 MEILLEUR QUE PRÉVU, PAS LA PRÉVISION DE CA 2019
    22 janvier - Johnson & Johnson  JNJ.N  a publié mardi un
bénéfice et un chiffre d'affaires meilleurs que prévu au titre
du quatrième trimestre mais le groupe anticipe pour 2019 des
ventes inférieures aux attentes des analystes.
    Le géant américain de la santé prévoit des ventes comprises
entre 80,4 milliards de dollars (70,7 milliards d'euros) et 81,2
milliards contre un consensus de 82,69 milliards de dollars,
selon les données IBES de Refinitiv.
    Hors éléments exceptionnels, J&J a dégagé au quatrième
trimestre un bénéfice par action de 1,97 dollar, contre 1,95
dollar anticipé en moyenne par les analystes. Les ventes,
soutenues notamment par le traitement Stelara contre la maladie
de Crohn, ont atteint 20,39 milliards de dollars, également
au-dessus du consensus qui était de 20,20 milliards.

 (Service Entreprises)
 

Valeurs associées

Euronext Paris -0.55%
Euronext Paris 0.00%
LSE -1.05%
LSE -0.78%
LSE 0.00%
XETRA -0.13%
XETRA +0.48%
DJ STOXX -0.37%
DJ STOXX -0.58%
SIX Swiss Exchange -0.93%
SIX Swiss Exchange -0.13%
NASDAQ -0.22%
NYSE +0.10%
NASDAQ -0.02%
NYSE -1.00%
NYSE -0.68%
NYSE -0.77%
NASDAQ +0.51%
NYSE -0.22%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer