1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Petites et moyennes valeurs : portzamparc dévoile sa sélection pour 2019
Boursorama12/12/2018 à 18:35

Après une année morose pour les small et mids caps, Portzamparc vient de dévoiler sa liste de valeurs à l'achat pour le premier semestre 2019.

L'année 2018 est à oublier pour les small et mid cap.  Non seulement l'écart de performance entre les grandes et les petites capitalisations s'est creusé au fil des mois, mais les analystes ne décèlent pas encore d'inflexion positive : mouvement de décollecte sur les fonds PEA-PME, baisse des anticipations de bénéfice par actions (bpa), contexte moins favorable sur la liquidité...2018 n'a pas tenu ses promesses pour les petites et moyennes capitalisations. La bonne nouvelle, c'est que la valorisation de cet univers est redevenue attractive. Selon Portzamparc c'est donc le moment de revenir sur certains dossiers, injustement bradés en Bourse. Cela tombe bien, le bureau d'analyses vient de dévoiler sa liste de valeurs à l'achat pour le premier semestre 2019.

Une correction particulièrement forte pour les plus petites valeurs

Le premier enseignement de cette année est que plus la capitalisation boursière est faible, plus la chute en bourse a été sévère. Alors que le CAC 40 s'inscrit en baisse de 10% depuis le début de l'année, le CAC mid 60 baisse lui de 19,4%, quand la correction qui atteint 25% pour l'indice CAC Small.

Comment expliquer un tel décrochage ? L'univers des petites et moyennes capitalisations a subi des vents contraires, à commencer par une forte décollecte, notamment sur les fonds PEA-PME, qui s'est accentuée avec le décrochage des marchés survenu en fin d'année. A ce phénomène s'ajoute une dynamique bénéficiaire moins élevée qui contraste avec l'euphorie du début 2018. Portzamparc anticipe ainsi une croissance de 7,5% des bpa (bénéfice par action) pour le CAC mid &small en 2018 contre une hausse de 15,6% prévue en début d'année. Le bureau d'analyses estime en revanche que la dynamique bénéficiaire devrait repartir en 2019 avec une progression attendue de 15,2%.

Bonne nouvelle dans ce contexte morose, c'est la baisse des valorisations qui découle de la correction boursière survenue sur le secteur. Le PER à 12 mois des petites et moyennes capitalisations revient autour de sa moyenne historique, soit 16 fois les bénéfices attendus en 2019, alors qu'il avait pris l'habitude de flirter avec le niveau des 20 en 2017. Dans cette situation, Portzamparc a établi la liste des neuf valeurs dans lesquelles il croit le plus

Linedata : enfin un retour à la croissance organique ? 
Après 9 trimestres consécutifs de baisse, le spécialiste de l'édition et de l'intégration de progiciels destinés au secteur de la finance devrait renouer avec la croissance organique au quatrième trimestre. Selon les analystes, l'accélération des prises de commandes (+ 20%) devrait se traduire dans le chiffre d'affaires. Parmi les autres catalyseurs positifs, les analystes citent la sortie de nouveaux produits, le programme de rachat d'actions, ainsi que le déploiement du nouveau plan stratégique qui sera dévoilé en mars prochain.

Achat avec un objectif de cours de 42 euros

Esker : accélération de la croissance organique
L'éditeur de solutions de dématérialisation des documents dispose d'une trésorerie nette positive et d'un taux de croissance organique élevé, autour de 15% par an, et le chiffre d'affaires devrait encore accélérer en 2019/2020. De plus ,80% du chiffre d'affaires est récurrent ce qui garantit une bonne visibilité. Autre point fort du dossier, sa marge opérationnelle qui devrait solide, autour de 15% en 2019.

Achat avec un objectif de cours de 74,20 euros

Albioma : des réservoirs de croissance 
Albioma est aussi dans les petits papiers de la filiale de BNP Paribas.  Le producteur d'électricité bénéficie d'un modèle économique peu sensible à la conjoncture et devrait afficher une croissance continue de ses résultats l'an prochain. Parmi les autres points forts du dossier, le courtier avance un projet d'acquisition au Brésil dans des centrales solaires et un effet de base favorable pour 2019.

Achat avec un objectif de cours de 22,50 euros

Fountaine Pajot : marché en sous-capacité
Le spécialiste des bateaux de plaisance a les faveurs de l'intermédiaire dans la mesure où la valorisation boursière du spécialiste des catamarans ne reflète pas, selon lui, un marché du nautisme structurellement bien orienté à long terme ; et ce d'autant plus que deux tiers des ventes sont dédiées à la location. Selon Portzamparc le cours n'intègre pas non plus la montée en puissance de l'outil et sa bonne santé financière.

Achat avec un objectif de cours de 163 euros

Seb : des craintes qui trop fortement pesé sur la valorisation
Contrairement aux idées reçues, le leader mondial du petit équipement domestique n'est pas impacté pour l'instant par les mesures de hausse de droits de douane entre la Chine et les Etats-Unis. De plus le groupe ne réalise que 8% de son chiffre d'affaires en Amérique du Nord mais réalise 26% de ses ventes en Chine ce qui lui permet d'être bien positionné pour profiter du boom de la consommation des ménages.

Achat avec un objectif de cours de 170 euros

Stallergènes Greer : un modèle robuste porté par le sublingual
Présent dans plus de 70 pays, Stallergènes Greed est le leader mondial de l'immunothérapie allergique. Le groupe a pensé ses plaies suite à l'accident industrie survenu en 2015. La recovery est  donc « réussie » selon Portzamparc même s'il reste encore du chemin à faire. Le sublingual reste un moteur de croissance important et le groupe peut capitaliser sur une marque forte en Europe. Le rachat de l'américain Greer, qui a donné naissance au numéro un mondial de l'immunothérapie allergénique, est censé lui permettre de conquérir le marché américain. Le groupe peut également compter sur une génération forte de cash et un endettement quasi nul.

Achat avec un objectif de cours de 41,20 euros


Akka :  momentum dans un secteur dynamique
Dernière société à intégrer la liste des convictions du courtier pour le premier semestre 2019, Akka, le spécialiste dans le conseil en technologies, présente un potentiel de hausse de 39%. Parmi les points forts du dossier, Portzamparc cite la forte dynamique de croissance ainsi qu'une bonne visibilité sur 2019 après une année charnière. Le groupe dispose encore de marge de manœuvre pour améliorer sa rentabilité, grâce à un bon pricing power. Enfin, son exposition au secteur automobile explique en partie la sous performance de la valeur mais la correction boursière est, selon eux, exagérée.

Achat avec un objectif de cours de 66,10 euros

Groupe Open : valorisation très basse et catalyseurs au premier semestre
Le spécialiste du développement du digital et des logiciels est l'une des valeurs les moins chères du secteur. Le groupe s'est fixé pour objectif d'atteindre une marge opérationnelle courante de 10% en 2020. Le bureau d'analyse cite comme catalyseurs la confirmation de la croissance des effectifs au 31 décembre ainsi que l'actualisation du plan stratégique, prévu pour le premier trimestre 2019.

Achat avec un objectif de cours de 30 euros

2CRSI
Portzamparc s'attend à ce que le concepteur de services informatiques dépasse les objectifs de rentabilité qu'il s'était fixés. La SSI, qui réalise 27 millions de chiffres d'affaires, a dévoilé une performance impressionnante au premier semestre (337% de croissance organique) au regard du contexte (IPO, croissance externe au Royaume-Unis, déménagement...). L'objectif de marge brute d'exploitation devrait ainsi être sensiblement dépassé grâce à l'amélioration du mix produits et à la diversification géographique.

Achat avec un objectif de cours de 12,90 euros.

FL (redaction@boursorama.fr)

Valeurs associées

Euronext Paris +6.35%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris +1.66%
Euronext Paris +1.42%
Euronext Paris -3.70%
Euronext Paris -1.89%
Euronext Paris -2.05%
SEB
Euronext Paris +0.43%
Euronext Paris 0.00%

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M6152113
    20 décembre17:35

    pour ce que valent les previsions de portzampac !!!!!!!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer