Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Pernod Ricard et Rémy Cointreau en hausse : un possible accord après l'enquête antidumping en Chine
information fournie par AOF 07/05/2024 à 10:14

(AOF) - Pernod Ricard (+2,51% à 144,85 euros) figure parmi les plus fortes hausses de l'indice CAC 40 et Rémy Cointreau (+5,96% à 95,3 millions d’euros) de l’indice SBF 120 suite à une déclaration d'Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse hier en présence du président chinois Xi Jinping, en visite à Paris. Le président de la France a évoqué le "souhait" de son homologue chinois de ne pas "voir appliquer les mesures provisoires visant le cognac français. Depuis le 5 janvier 2024, le Cognac, tout comme l'Armagnac, font l'objet d'une enquête antidumping lancée par les autorités chinoises.

"Cette enquête porte sur les brandies européens qui exportent vers la Chine et concerne essentiellement, pour la France, le Cognac et l'Armagnac, qui représentent par ailleurs plus de 95 % des volumes de brandies européens exportés vers la Chine", précise le Bureau national interprofessionnel du Cognac (BNIC).

Cette procédure peut se conclure par l'imposition de droits de douane supplémentaires sur le Cognac exporté en Chine. Les conséquences d'une telle décision seraient extrêmement dommageables pour tout une région dont l'économie et l'activité agricole reposent sur les ventes de Cognac, alors que ce marché constitue près de 25% des exportations totales de la filière.

Dans un communiqué publié le 2 mai dernier, le BNIC indique que "les échanges des dernières semaines ont fait apparaître que la visite d'État en France du président Xi, le 6 mai, offre une possibilité unique d'accord. Cette échéance, au cours de laquelle le sujet doit être abordé, constitue donc un moment critique pour toute une région dont l'avenir dépend en grande partie de l'arrêt de la procédure".

Tout en participant de façon rigoureuse à la dimension procédurale très contraignante de cette enquête, le BNIC et tous les acteurs du Cognac se sont mobilisés pour obtenir que ce dossier politique et diplomatique fasse l'objet d'un accompagnement du gouvernement français en vue d'une suspension de cette enquête injustifiée. De nombreux contacts à haut niveau ont eu lieu entre autorités françaises et chinoises au cours des semaines passées.

Valeurs associées

75,60 EUR Euronext Paris +0,40%
130,20 EUR Euronext Paris -0,19%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.