1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nissan pourrait réduire sa production d'un million d'unités
Reuters10/04/2020 à 13:34

NISSAN POURRAIT RÉDUIRE SA PRODUCTION D'UN MILLION D'UNITÉS

par Naomi Tajitsu et Norihiko Shirouzu

TOKYO/PEKIN (Reuters) - La direction de Nissan est désormais convaincue que le constructeur automobile doit s'infliger une cure d'amaigrissement et le plan de restructuration attendu le mois prochain devrait intégrer une réduction d'un million de véhicules de son objectif de production annuel, a-t-on appris de plusieurs sources haut placées au sein du groupe.

Les ventes, les bénéfices et la trésorerie de Nissan se dégradaient déjà avant qu'éclate la pandémie de coronavirus, qui n'a fait que renforcer le caractère d'urgence d'une restructuration en profondeur.

Le nouvel objectif de production n'est pas encore fixé et on ignore même si le groupe japonais en présentera un. Mais le projet de réorganisation à l'horizon de mars 2023 devrait s'appuyer sur l'hypothèse qu'il lui faudra attendre cette échéance pour renouer avec des ventes annuelles de cinq millions de véhicules, ont expliqué deux sources, ajoutant que cela impliquerait une importante réduction des capacités.

En juillet dernier, le directeur général d'alors, Hiroto Saikawa, avait fixé un objectif annuel de six millions d'unités, déjà inférieur à celui d'environ huit millions visé par Carlos Ghosn lorsqu'il dirigeait encore l'allié japonais de Renault.

Nissan devrait avoir vendu environ cinq millions de voitures sur l'exercice fiscal clos fin mars mais les perspectives pour l'exercice 2020-2021 sont bien plus sombres en raison de la pandémie de coronavirus.

"Depuis des années, Nissan vise des volumes annuels autour de sept, huit millions de véhicules. La société n'est jamais parvenue à en vendre beaucoup plus de cinq millions", a dit l'une des sources à Reuters.

"La société ne peut plus se permettre ce genre de pensée magique. Le problème du changement d'échelle est vraiment en train d'être pris en compte, cela aura des conséquences importantes sur les activités sur 2020-2022."

PRÉSERVER LA TRÉSORERIE, UNE AUTRE PRIORITÉ

Une troisième source haut placée au sein du groupe a dit que l'objectif pourrait même être inférieur à cinq millions d'unités au vu de l'impact de la pandémie, qui fait chuter la demande dans le monde entier.

Les sources ont requis l'anonymat car les modalités du projet de redressement ne sont pas encore arrêtées.

En juillet, Nissan avait dit viser une capacité de production annuelle totale d'environ 6,5 millions de véhicules. Réduire cet objectif d'un million pourrait conduire à la fermeture de trois ou quatre sites d'assemblage et à la suppression de plusieurs milliers de postes en plus des réductions d'effectifs de 10% déjà annoncées.

Nissan s'est refusé à tout commentaire sur l'élaboration de son nouveau plan à moyen terme. "Les modalités seront rendues publiques en mai", a dit une porte-parole.

L'une des sources a précisé que le nouveau directeur général, Makoto Uchida, devrait conserver l'objectif de marge d'exploitation fixé par son prédécesseur à 6% environ. Une marge tombée à 0,9% seulement sur le trimestre octobre-décembre.

"Au strict minimum, une réduction des capacités est acquise", a dit cette source.

La préservation de la trésorerie devrait aussi figurer parmi les priorités du projet. En décembre, les activités automobiles du groupe affichaient un flux de trésorerie négatif de 60,9 milliards de yens (566 millions d'euros). "Ce n'est plus acceptable", a dit l'une des sources.

Nissan a sollicité auprès de ses banques une ligne de crédit de 500 milliards de yens pour amortir l'impact de l'épidémie sur ses finances, avait-on appris jeudi de sources proches du dossier.

(Avec Maki Shiraki, version française Marc Angrand)

Valeurs associées

Tradegate -0.12%
Euronext Paris +1.10%

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Mig737
    10 avril17:17

    Oui, la formulation est complètement K, Nissan ne réduit pas sa production mais son objectif de vente!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer