Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Nestlé met en garde sur ses marges malgré la hausse des ventes
information fournie par Reuters29/07/2021 à 11:42

(Actualisé avec nouveaux éléments, déclarations du DG, cours de Bourse, commentaires d'analystes)

par Silke Koltrowitz

ZURICH, 29 juillet (Reuters) - Nestlé NESN.S s'attend à ce que l'inflation du coût des matières premières réduise légèrement sa marge opérationnelle cette année, même si la forte demande de café a dopé la croissance organique de ses ventes au premier semestre et lui a permis de relever sa prévision pour l'ensemble de l'année.

L'ensemble du secteur alimentaire est aux prises avec la flambée des coûts des matières premières qui grève les marges. Nestlé, propriétaire des marques bien connues comme le café Nescafé ou les aliments pour animaux de compagnie Purina, est bien placé pour compenser ce phénomène avec des hausses de prix mais le groupe a prévenu que ces augmentations ne pouvaient être appliquées qu'avec un certain décalage.

La marge d'exploitation sous-jacente devrait glisser cette année à environ 17,5%, contre 17,7% en 2020, avant de se redresser à partir de 2022, a indiqué Nestlé dans un communiqué jeudi.

"(Concernant la marge), nous sommes un peu plus prudents pour l'année complète parce que nous voyons une inflation continue dans le système", a déclaré le directeur général Mark Schneider lors d'une conférence téléphonique.

La société pourrait adopter des couvertures contre certaines augmentations - comme le prix du café qui a grimpé en flèche cette semaine - mais pas contre la hausse des coûts de transport, a-t-il ajouté.

"L'inflation a été pratiquement inexistante pendant un certain nombre d'années, puis elle est montée en flèche. Elle nous a frappés directement", a dit le dirigeant, ajoutant que le problème était transitoire.

Selon lui, l'inflation des coûts devrait atteindre environ 4% cette année et la société accélérera les augmentations de prix au cours du second semestre, après les avoir relevées de 1,3% au premier semestre.

Nestlé doit encore augmenter ses prix d'environ 2% pour compenser l'inflation des coûts de 4%, a précisé Mark Schneider, ajoutant qu'un meilleur mix de produits et des gains d'efficacité seraient également bénéfiques.

Son rival Unilever ULVR.L a déclaré la semaine dernière qu'il s'attendait à une inflation des coûts de l'ordre de 10% au second semestre de l'année, tandis que le francais Danone

DANO.PA a également annoncé jeudi une baisse de sa marge opérationnelle au premier semestre sous l'effet de la hausse des matières premières. [

L'action Nestlé, en hausse de près de 10% depuis le début de l'année, baissait de 0,25% à 09h30 GMT après avoir cédé jusqu'à plus de 3% en début de séance.

Selon l'analyste de Kepler Cheuvreux, Jon Cox, le chiffre d'affaires solide et l'augmentation de la prévision de croissance étaient attendus. "Le marché ne voulait probablement pas entendre parler d'un retard dans la révision des prix", a-t-il expliqué.

Nestlé a relevé sa prévision de croissance organique pour l'ensemble de l'année dans une fourchette comprise entre 5% et 6% alors qu'il visait jusqu'ici une croissance organique supérieure à celle de 3,6% réalisée l'année dernière.

Au premier semestre, la croissance des ventes a progressé de 8,1% et atteint 8,6% sur le seul deuxième trimestre, soutenues par une forte demande de café et un rebond des activités hors foyer et en Chine.

Jean-Philippe Bertschy, analyste chez Vontobel, a noté que "la forte croissance des ventes sur les marchés développés, à 6,7%, se compare à un résultat stable chez Mondelez MDLZ.O et Unilever, démontrant la force d'innovation de Nestlé".

Nestlé a confirmé vouloir assurer une croissance organique constante autour de 5% pour les années à venir.

Le bénéfice net du groupe au premier semestre, qui a légèrement augmenté à 5,9 milliards de francs suisses (5,48 milliards euros), dépasse également l'estimation du consensus qui le plaçait à 5,84 miliards.

(Reportage Silke Koltrowitz; version française Dagmarah Mackos, édité par Blandine Hénault)

Valeurs associées

Euronext Amsterdam -7.40%
Euronext Paris +0.44%
LSE +0.43%
Swiss EBS Stocks +0.17%
NASDAQ 0.00%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.