Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Natixis Wealth Management se recentre sur la gestion de fortune
information fournie par Newsmanagers31/05/2018 à 16:30

(NEWSManagers.com) -

" Avec la cession de Sélection 1818, nous nous sommes recentrés sur notre coeur de métier, la gestion de fortune " , a expliqué George-Eric de la Brunière, directeur général de Natixis Wealth Management, la banque de gestion de fortune de Natixis, lors d'une réunion avec la presse au cours de laquelle il est revenu sur la reprise par Nortia de la plateforme annoncée fin avril. " Nous avons pris conscience que nous ne faisions pas le même métier et que nous n'étions pas sur le même segment de clients. Nous avions d'une part le wealth management où tout repose sur la qualité de l'expertise, et d'autre part un métier de plateforme avec des actes de gestion sur de petites opérations " , a-t-il détaillé. " Ensuite, les clients n'étaient pas les mêmes. Les conseillers en gestion de patrimoine de Sélection 1818 avaient des clients dont le patrimoine moyen était de 200.000 euros, alors que les clients moyens du wealth management sont autour de 2 à 3 millions d'euros " , poursuit-il. En revanche, " la décision n'a pas du tout été prise pour des questions de rentabilité " , souligne le dirigeant. " Cette opération s'inscrit dans le cadre de la simplification du business model de la banque " .

Fort de ce recentrage, Natixis Wealth Management, qui gérait près de 31,5 milliards d'euros fin 2017, compte mieux s'intégrer dans sa maison mère, ce qui se reflète par sa nouvelle marque, mais aussi par un élargissent de l'offre, avec un accès aux offres des affiliés comme H2O Asset Management, et un " sourcing " Natixis plus important. C'est aussi dans ce contexte que Natixis WM a récemment nommé un CIO (directeur des investissements), en la personne de Jean-Jacques Friedman.

" On vit une nouvelle histoire, avec un nouveau positionnement " , résume George-Eric de la Brunière. Et pour lui, cette opération n'est que " le point de départ de la recomposition du marché des CGPI " .

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.