Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Moody's place New York Community Bancorp sous surveillance en vue d'un éventuel abaissement de sa notation à "junk"
information fournie par Reuters 01/02/2024 à 03:20

((Traduction automatisée par Reuters, veuillez consulter la clause de non-responsabilité https://bit.ly/rtrsauto))

(Ajoute les détails de la déclaration au paragraphe 2, le contexte au paragraphe 7)

L'agence de notation Moody's a déclaré mercredi qu'elle avait placé New York Community Bancorp

NYCB.N sous surveillance en vue d'une révision à la baisse, ce qui pourrait faire passer la banque dans la catégorie "junk".

L'agence de notation a placé toutes les notations et évaluations à long terme et à court terme de NYCB et de sa filiale, Flagstar Bank, y compris l'évaluation de crédit de base baa2, sous examen en vue d'une révision à la baisse.

Moody's a déclaré que l'action de notation reflétait la perte imprévue de la banque dans ses bureaux new-yorkais et ses propriétés multifamiliales, la faiblesse de ses bénéfices, la baisse importante de sa capitalisation et sa dépendance croissante à l'égard du financement de gros.

La révision est intervenue après que la banque, qui a racheté une partie des actifs de Signature Bank l'année dernière, a déclaré qu'elle réduisait son dividende de 70 % et qu'elle augmentait son capital pour renforcer son bilan.

Les actions de NYCB ont chuté de 46 % dans la matinée, avant de récupérer une partie de leurs pertes.

Les achats de Signature Bank, ainsi que l'acquisition de Flagstar Bank en 2022, ont fait passer le bilan de NYCB au-dessus du seuil réglementaire de 100 milliards de dollars, qui est soumis à des exigences plus strictes en matière de capital et de liquidités. Ses actifs s'élevaient à 116,3 milliards de dollars en décembre.

NYCB a affiché une perte ajustée de 185 millions de dollars pour le trimestre, en raison d'une provision pour pertes de crédit de 552 millions de dollars. La part du lion de ces provisions a été allouée à son portefeuille immobilier commercial qui, comme pour de nombreux prêteurs, a été sous pression en raison de l'inoccupation des bureaux due à la pandémie.

La réduction du dividende et la perte surprise de NYCB ont entraîné une baisse des actions des banques régionales américaines sur le site , ravivant les craintes quant à la santé de prêteurs similaires.

Valeurs associées

2.09 USD OTCBB +5.03%
3.05 USD NYSE -2.87%

Cette analyse a été élaborée par Reuters et diffusée par BOURSORAMA le 01/02/2024 à 03:20:31.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.