Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Mediaset exclut de son AG le trust de Vivendi, qui menace
Reuters04/09/2019 à 11:47

MEDIASET EXCLUT DE SON AG LE TRUST DE VIVENDI, QUI MENACE

par Elvira Pollina

MILAN (Reuters) - Mediaset a provoqué mercredi la colère de Vivendi en refusant que le trust contrôlant deux tiers de la participation du groupe français vote lors de son assemblée générale extraordinaire, au cours de laquelle les actionnaires du groupe italien devraient approuver la réorganisation de ses activités au niveau européen.

Vivendi, qui contrôle 29% de Mediaset, dont près de 10% directement et le solde via le trust Simon Fiduciaria, est opposé au projet de holding aux Pays-Bas du groupe italien.

Avec cette holding baptisée MediaforEurope (MFE), Mediaset espère pouvoir nouer des alliances avec d'autres diffuseurs européens face à la concurrence de Netflix ou d'Amazon Prime Video.

"Le conseil d'administration a décidé à l'unanimité de s'opposer à la demande (du trust) Simon d'exercer ses droits de vote relatifs à la participation de Simon", a déclaré Mediaset.

Dans sa réaction à cette décision, le groupe français qualifie l'assemblée générale extraordinaire organisée ce mercredi d'"illégale".

"Vivendi utilisera tous les recours juridiques possibles dans tous les pays et toutes les juridictions concernés pour contester la légalité du projet de nouvelle entité", avertit le groupe, qui a pour premier actionnaire Vincent Bolloré.

L'opposition de Vivendi à la création de la holding aux Pays-Bas se nourrit aussi du fait que ce projet s'accompagne d'une modification des droits de vote susceptible de renforcer l'emprise de la famille Berlusconi, premier actionnaire de Mediaset avec 45,8% du capital, sur le groupe italien.

VIVENDI A ENCORE UN ATOUT

Si la justice italienne a par le passé empêché le trust Simon Fiduciaria de voter aux AG de Mediaset, un tribunal milanais a en revanche autorisé Vivendi à le faire. Les droits de vote directs de 9,99% du groupe français ne peuvent toutefois pas suffire à bloquer le projet de Mediaset.

Vivendi a toujours un atout dans sa manche pour empêcher la création de la holding néerlandaise. Si le groupe français décide d'exercer son droit de retrait et de vendre sa part directe de 9,99%, Mediaset devra lui verser environ 310 millions d'euros, une somme supérieure au plafond de 180 millions d'euros que le groupe italien s'est lui-même fixé. Ce plafond correspond au montant maximal que Mediaset est prêt à verser aux actionnaires choisissant de se retirer.

L'arme est à double tranchant pour Vivendi. S'il sort de Mediaset, le groupe français subirait une moins-value d'environ 320 millions d'euros sur l'ensemble de sa participation.

Une bataille juridique, évoquée par Vivendi mercredi, pourrait constituer une voie intermédiaire pour Vincent Bolloré, qui cherche lui-même à constituer un géant des médias dans le sud de l'Europe. Cela permettrait au groupe de conserver sa participation dans Mediaset en espérant que les tribunaux lui donneront un jour raison.

(Avec Bertrand Boucey et Mathieu Rosemain à Paris, édité par Gwénaëlle Barzic)

Valeurs associées

MIL 0.00%
MIL 0.00%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris 0.00%

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • vazi
    04 septembre11:37

    les industriels Italien sont à la rue, ils ne savent plus quoi faire à part vendre ce qu'il reste debout

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer