Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Mediaset crée une holding aux Pays-Bas pour ses projets d'"Euroflix"
information fournie par Reuters07/06/2019 à 22:01

    * MediaforEurope (MFE) sera basée à Amsterdam
    * Une réorganisation pour construire des alliances
européennes
    * Un projet qui pourrait réduire l'influence de Vivendi

 (Actualisé avec précisions et contexte)
    par Elvira Pollina
    MILAN, 7 juin (Reuters) - Le diffuseur italien Mediaset
 MS.MI  a annoncé vendredi créer une nouvelle holding aux
Pays-Bas, qui accueillera notamment le groupe, y compris sa
filiale espagnole cotée séparément, une réorganisation destinée
à lui permettre de poursuivre ses alliances dans le secteur
européen de la télévision.
    Mediaset, contrôlé par la Fininvest, holding de
l'ex-président du Conseil italien Silvio Berlusconi et dont
Vivendi  VIV.PA  détient 28,8%, a indiqué ne pas avoir discuté
de ce projet avec le groupe de médias français.
    Il a expliqué que la holding néerlandaise procéderait à une
prise de contrôle inversée de Mediaset et de Mediaset Espana
 TL5.MC , sa division espagnole cotée à Madrid, via des
émissions d'actions destinées aux actionnaires des deux groupes.
    A l'issue de l'opération, la famille Berlusconi détiendra
36% de la société néerlandaise, baptisée MediaforEurope (MFE).
    Les droits de vote de la famille seront toutefois légèrement
supérieurs à 50%, a déclaré à la presse l'administrateur délégué
de Mediaset, Pier Silvio Berlusconi.
    La participation de Vivendi dans la nouvelle société, si le
groupe français n'exerce pas ses droits de retrait, sera de
7,7%, et celle de son trust de 15,4%, a indiqué Mediaset.
    En avril 2018, Vivendi a transféré dans un trust une partie
de sa participation dans Mediaset.  
    Pier Silvio Berlusconi a dit qu'il n'avait pas discuté de ce
projet avec Vivendi, qui ambitionne également de bâtir un groupe
européen de médias.
    "D'un point de vue stratégique, opérationnel et industriel,
la restructuration sert l'objectif de créer un groupe
paneuropéen dans le secteur du divertissement et des médias", a
déclaré Mediaset dans un communiqué.
    Mediaset veut devenir le premier diffuseur paneuropéen de
chaînes gratuites et a annoncé le mois dernier avoir pris une
participation de 9,6% au capital du diffuseur allemand
ProSiebenSat.1  PSMGn.DE .  
    Pier Silvio Berlusconi a déclaré aux journalistes que MFE,
qui sera basée à Amsterdam, serait une plate-forme destinée à
bâtir d'autres alliances européennes.
    MFE va verser 100 millions d'euros de dividendes et
procédera à des rachats d'actions pouvant atteindre 280 millions
d'euros de titres. 
    Les actionnaires de Mediaset et de Mediaset Espana, qui ne
veulent pas rester au sein de MFE, peuvent choisir de se
retirer, mais Mediaset a précisé que cette option serait
limitée.
    MFE sera coté à Madrid et à Milan. La fusion sera effective
au quatrième trimestre 2019. Les actionnaires de Mediaset et de
Mediaset Espana se prononceront sur ce projet le 4 septembre.
    
    "EUROFLIX"
    Jusqu'à présent, les tentatives d'accords transfrontaliers
visant à créer un "Euroflix" ont échoué, bloquées par le manque
de synergies possibles en raison de la variété des langues et
des goûts des téléspectateurs en Europe.
    Mediaset et ProSieben, tout comme leurs concurrents
européens RTL Group  RRTL.DE  et TF1  TFFP.PA  ou encore le
britannique ITV  ITV.L , sont confrontés à la baisse de leurs
revenus publicitaires et à la concurrence des offres en
streaming de Netflix  NFLX.O  et Amazon Prime  AMZN.O .
    ProSiebenSat a nié à plusieurs reprises discuter de fusion
avec Mediaset.
    Mediaset, dont la capitalisation boursière représente
environ 3 milliards d'euros, a investi 330 millions d'euros dans
ProSieben.
    Le diffuseur italien a dit pouvoir lever jusqu'à un milliard
d'euros pour des acquisitions et a récemment mis en place un
système de fidélisation qui récompense les investisseurs à long
terme en doublant leurs droits de vote.
    En 2016, Mediaset a signé avec Vivendi un accord visant à
bâtir un géant des médias en Europe du Sud, aux termes duquel le
groupe français devait racheter à l'italien sa filiale de
télévision payante, Premium.
    Quelques mois plus tard, Vivendi a toutefois rompu cet
accord tout en montant au capital de Mediaset et les deux
groupes sont depuis engagés dans une bataille judiciaire.
    L'action Mediaset a terminé en hausse de 3% à Milan, avant
cette annonce qui a été faite après la clôture. A Madrid,
l'action Mediaset Espana a été suspendue dans l'attente d'un
communiqué. Elle progressait jusque là de 8,7%.
    Mediobanca  MDBI.MI  a conseillé Mediaset pour l'opération.

 (Avec Joern Poltz et Silvia Aloisi, Catherine Mallebay-Vacqueur
pour le service français, édité par Juliette Rouillon)
 

Valeurs associées

MIL -0.58%
MIL -1.24%
TF1
Euronext Paris -0.77%
Euronext Paris 0.00%
ITV
LSE -2.60%
XETRA 0.00%
NASDAQ +4.04%
Sibe -0.10%
NASDAQ +1.86%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.