Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Marchés : « Après la Fed, le beau temps ? » (Amaïka AM)

Boursorama18/12/2015 à 14:23

Pour David Kalfon, les marchés devraient connaître un paisible rallye de fin d'année.

Après le relèvement des taux directeurs américains annoncé le 16 décembre, les marchés devraient connaître une fin d’année haussière estime David Kalfon, président d’Amaïka AM. La société de gestion reste positive sur les actions européennes en 2016, et prudente sur les émergents.

Le mois de décembre devrait finir mieux qu’il n’avait commencé, et permettre ainsi à l’année 2015 de s’achever sur une note plus sereine. A l’inverse de la BCE, qui, en douchant les espoirs d’un élargissement de son programme d’assouplissement monétaire quantitatif, avait largement contribué à plomber les marchés en début de mois, la Fed s’est montrée à la hauteur du rendez-vous.

Comme attendu, la Réserve Fédérale Américaine a mis fin à une période de sept années d’« argent gratuit » en relevant, pour la première fois depuis presque 10 ans, ses taux d’intérêts directeurs. Moins que l’ampleur du relèvement en lui-même, qui atteint 25 points de base, les investisseurs ont salué la perspective d’une série de hausses successives évoquée par Janet Yellen. Ce regain de visibilité a été confirmé par les anticipations des membres du Comité de politique monétaire, qui tablent désormais sur des taux de 1,5% fin 2016, puis de 3,5% en 2019.

De quoi redonner de l’allant aux indices boursiers, ou du moins, de la visibilité aux investisseurs qui en ont tant manqué en 2015… Cette actualité de fin d’année conforte, une fois de plus, notre idée selon laquelle les banquiers centraux devraient pendant encore longtemps jouer un rôle déterminant dans l’orientation des marchés financiers. Du moins tant que leur action demeurera nécessaire pour palier l’incapacité des gouvernements à mettre en œuvre des politiques économiques contra cycliques, c’est-à-dire à faire de la relance budgétaire.

Du côté du Vieux Continent, Mario Draghi a beau devoir essuyer les critiques depuis début décembre, sa volonté, maintes fois affichée, de mettre tout en œuvre pour atteindre l’objectif d’une inflation de 2% constitue un facteur de soutien important pour le compartiment des actions européennes.

Plus globalement, nous pensons qu’en 2016, la recherche de rendement restera plus que jamais un thème d’investissement important à prendre en considération dans la répartition des portefeuilles. Ainsi on privilégiera les obligations d’entreprises plutôt que les emprunts d’Etats, ou encore les actions plutôt que les obligations en accordant une attention toute particulière à la dynamique bénéficiaire des marchés sur lesquels nous décidons d’investir.

Dans cette optique, le Japon conserve notre préférence. Favorisés par une devise faible, les résultats des entreprises nippones ont suivi l’évolution des marchés boursiers. En conséquence, malgré l’ascension fulgurante du Topix depuis 2012, le marché des actions japonaises reste le moins cher des marchés développés.

A contrario, nous préférons pour le moment demeurer à l’écart des pays émergents, qui seront les premières victimes de la hausse des taux américains et demeurent pénalisés par un endettement élevé et des sources de revenus en baisse principalement à cause de la chute des cours des matières premières.

David Kalfon, président-fondateur d’Amaïka AM

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Mes listes

valeur

dernier

var.

18.3 -0.22%
0.055 -1.79%
0.255 0.00%
36.325 -0.11%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.