Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Manifestation en Géorgie après l'arrestation du chef de file de l'opposition
Reuters23/02/2021 à 22:59

(Actualisé avec département d'Etat américain §5)

TBILISSI/MOSCOU, 23 février (Reuters) - La police géorgienne a fait irruption mardi dans les bureaux du principal parti d'opposition et arrêté son chef de file, Nika Melia, exacerbant une crise politique qui avait poussé la semaine dernière le Premier ministre Giorgi Gakharia à la démission.

Alors que des partisans de Nika Melia s'étaient barricadés dans les bureaux, utilisant du mobilier pour bloquer les portes, plusieurs unités de police ont pénétré dans le bâtiment lors d'un raid mené à l'aube, via le toit, en utilisant des échelles de pompiers.

Selon l'agence de presse Interfax, dix-sept personnes ont alors été blessées lors de heurts qui ont opposé les policiers et les activistes. Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène.

Nika Melia, chef de file du Mouvement national uni (UNM), a été accusé d'incitation à la violence lors de manifestations en juin 2019. Il nie ces accusations, dénonçant des motifs politiques.

A Washington, le secrétaire d'Etat Anthony Blinken a déclaré que les Etats-Unis étaient "profondément troublés" par l'arrestation de Nika Melia et a appelé le gouvernement géorgien à éviter des actions à même d'exacerber les tensions.

Pour remplacer Giorgi Gakharia, dont la démission a été provoquée par une décision de justice ordonnant l'arrestation de Nika Melia, le parlement a choisi de nommer lundi soir Irakli Garibashvili à la tête du gouvernement.

Dans une vidéo publiée mardi soir sur Facebook, le nouveau Premier ministre a appelé toutes les forces politiques "qui ont notre pays à coeur" à débuter un "vrai dialogue".

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées devant le parlement dans la capitale Tbilissi pour protester contre l'arrestation de Nika Melia.

Un membre de l'UNM a appelé à une manifestation de masse vendredi, selon la presse locale.

Le ministère de l'Intérieur a dit ne pas avoir d'autre choix que de recourir à des mesures coercitives dans les bureaux de Nika Melia après que les activistes ont ignoré plusieurs avertissements leur demandant de ne pas empêcher la police de faire son travail.

(David Chkhikvishvili à Tbilissi, Gabrielle Tétrault-Farber et Tom Balmforth à Moscou; version française Jean Terzian)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer