Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Macron vante la France auprès des investisseurs internationaux
Reuters06/11/2020 à 16:46

par Michel Rose

PARIS, 6 novembre (Reuters) - Emmanuel Macron s'est lancé vendredi dans une offensive de charme auprès des investisseurs internationaux, présentant l'Hexagone comme une destination de choix en Europe passée la crise du coronavirus, ont déclaré des responsables français.

Alors que la France et une grande partie de l'Europe font face à une résurgence de la pandémie, le président français estime que son plan de relance de 100 milliards d'euros sera attractif pour les investisseurs, qui préféreront un "upside risk" (risque à la hausse) au Brexit de la Grande-Bretagne ou une Allemagne "stable".

"Pourquoi on fait ça? Parce qu'on se rend compte que les compteurs de l'attractivité sont remis à zéro et que les CEOs (dirigeants d'entreprises) des grands groupes étrangers sont très attentifs à la réponse économique des pays face à la crise et regardent les différents plans de relance pour prendre leurs décisions d'investissement", a déclaré un conseiller d'Emmanuel Macron.

Le chef de l'Etat a organisé vendredi une conférence téléphonique avec les dirigeants des groupes Tata TISC.NS , Unilever ULVR.L UNA.AS , Coca-Cola KO.N et Zalando

ZALG.DE , entre autres, afin d'attirer de nouveaux investissements. Il s'agit d'une version virtuelle des sommets "Choose France" qu'il a tenus dans le passé avant les sommets de Davos.

Interrogés sur le calendrier de cette annonce, alors que le pays fait face à une deuxième vague de la pandémie qui a poussé les autorités à imposer un nouveau confinement, les responsables français ont déclaré que les investisseurs regardaient au-delà de cette nouvelle crise sanitaire et étudiaient dès à présent quels pays, à long terme, sortiraient renforcés de l'épidémie.

TRANSFORMATION ÉCONOMIQUE ET ÉCOLOGIQUE

"Toute l'Europe connait une reprise de l'épidémie. Les CEOs comprennent bien qu'il y a une reprise de l'épidémie et qu'il y aura plusieurs vagues comme celle-là", a déclaré l'un des responsables français.

"Ce qu'il est important de montrer c'est que la France n'est pas focalisée uniquement sur sa gestion urgente de la crise - on le fait massivement - mais il faut aussi pouvoir se projeter sur la transformation économique et écologique", a-t-il ajouté.

L'économie française a rebondi de 16% au troisième trimestre après une chute sans précédent de 13,8% au deuxième trimestre, liée au premier confinement. Le deuxième confinement devrait entraîner une contraction au quatrième trimestre.

Le gouvernement français a présenté en septembre un projet de budget pour 2021 destiné à sortir le pays de sa pire récession depuis la Seconde Guerre mondiale avec l'injection, dès l'année prochaine, de 42 milliards d'euros dans l'économie sur les 100 milliards de son plan de relance.

Paris a déjà mobilisé plus de 470 milliards d'euros en reports ou exonérations de taxes, dispositifs de chômage partiel et prêts garantis par l'Etat pour tenter de soutenir les entreprises et les ménages.

(version française Claude Chendjou, édité par)

Valeurs associées

Euronext Amsterdam 0.00%
LSE 0.00%
LSE +0.82%
XETRA -2.65%
Euronext Bruxelles -0.84%
NYSE -0.75%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer