Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Les USA relèvent les taxes douanières sur les avions européens de 10% à 15%
information fournie par Reuters15/02/2020 à 15:52

 (Actualisé avec réactions d'Airbus et de la FEVS, précisions)
    WASHINGTON, 15 février (Reuters) - Les Etats-Unis ont
annoncé vendredi qu'ils allaient relever de 10% à 15% les droits
de douane sur les avions importés de l'Union européenne à partir
du 18 mars, accentuant ainsi la pression sur Bruxelles dans le
cadre du conflit sur les subventions accordées à Airbus
 AIR.PA . 
    Dans un communiqué diffusé vendredi soir, le bureau du
Représentant américain au Commerce (USTR) fait savoir que
Washington reste disposé à parvenir à un accord avec l'UE sur le
sujet mais pourrait revoir ses mesures si Bruxelles imposait à
son tour des droits de douane. 
    Européens et Américains s'accusent mutuellement depuis 2004
d'avoir soutenu par des subventions publiques illégales les
constructeurs aéronautiques Airbus et Boeing  BA.N . 
     Dans le cadre du contentieux sur les subventions accordées
à Airbus, l'Organisation mondiale du commerce (OMC) a autorisé
en octobre les Etats-Unis à taxer 7,5 milliards de dollars (6,7
milliards d'euros) de produits industriels et agricoles importés
d'Union européenne.  
    Washington a ensuite imposé le 18 octobre des droits de
douane de 10% sur les avions et de 25% sur d'autres produits
industriels et agricoles importés de l'Union européenne, dont le
vin français, le fromage italien ou le whisky écossais.
 
    Cette mesure va avoir un impact sur les compagnies
américaines déjà confrontées à une pénurie d'appareils et
compliquera les efforts visant à trouver un accord avec l'Union
européenne, fait savoir Airbus dans un communiqué, tout en
précisant qu'il allait poursuivre les discussions avec ses
clients américains pour "atténuer les effets des taxes
douanières dans la mesure du possible". 
    L'avionneur européen dit espérer que la position de
Washington évoluera, en particulier compte tenu de la menace de
l'UE d'imposer des taxes douanières sur les produits américains
dans une affaire similaire concernant des subventions accordées
à Boeing, qui doit être jugée au printemps devant l'OMC.  
    Boeing a déclaré pour sa part travailler avec les autorités
américaines pour "que les Etats-Unis soient rapidement en pleine
conformité" avec les décisions de l'OMC. 
    "L'UE et Airbus pourraient mettre fin à ces taxes douanières
en se conformant enfin à leurs obligations légales, en cessant
ces subventions illégales et en réglant ce préjudice. Nous
espérons qu'ils le feront", dit un communiqué de l'avionneur
américain. 
    Dans un communiqué, la Fédération française des exportateurs
de vins et spiritueux (FEVS) s'insurge pour sa part contre le
maintien des droits de douane sur ce type de boissons.
    "Si Airbus est au coeur du conflit, c’est bien le vin qui
est au coeur des sanctions et qui est le premier touché",
souligne la FEVS, qui rappelle que ces taxes ont fait perdre à
ses adhérents plus de 40 millions de chiffre d'affaires sur le
seul 4e trimestre 2019.  

    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
LEAD 1-Record des vins français à l'export en 2019 malgré les
taxes US     
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^>
 (Andrea Shalal et Makini Brice, version française Arthur Connan
et Jean-Michel Bélot)
 

Valeurs associées

Euronext Paris +0.03%
NYSE +0.96%

1 commentaire

  • 16 février19:31

    Pour essayer de sauver le petit constructeur boeing tout est bon pour ces fu miers d'americains .


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.