1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les revenus et bénéfices des sociétés de gestion reculent pour la première fois depuis 2008
Newsmanagers20/07/2017 à 10:45

(NEWSManagers.com) - Pour la première fois depuis la crise financière de 2008, les revenus et les bénéfices des sociétés de gestion dans le monde ont diminué en 2016, selon une étude que vient de publier le cabinet de recherche et de conseil Boston Consulting Group (" Global Asset Management 2017 - The Innovator's Advantage" ). Alors que les actifs sous gestion se sont accrus de 7% à un peu plus de 69.000 milliards de dollars, l'essentiel de la croissance de l'année sous revue provient de la bonne tenue des marchés, la collecte nette demeurant pratiquement inchangée par rapport aux années précédentes (1,5% des encours observés en début d'année), relève l'étude.

Les revenus ont diminué de 1% l'an dernier et les bénéfices ont reculé de 2% dans un contexte de pression croissante sur les marges, selon le Boston Consulting Group qui a passé en revue 153 sociétés de gestion représentant au total 43.000 milliards de dollars. Les produits fortement margés comme les infrastructures, les matières premières, le private equity et les hedge funds ont été les plus durement touchés par la réduction des budgets. Une évolution clé pour le secteur quand on sait que les investissements alternatifs, qui ne représentent que 15% des encours, contribuent à hauteur de 42% aux revenus des sociétés de gestion.

Les investisseurs se tournent de plus en plus vers les stratégies passives. Les encours de ces stratégies ont augmenté l'an dernier d'environ 1.500 milliards de dollars mais les revenus tirés de ces produits sont demeurés pratiquement inchangés à 14 milliards de dollars, relève l'étude. Pour réussir dans un monde marqué par la préférence donnée à la gestion passive, les sociétés de gestion devront miser sur l'effet d'échelle, à l'instar d'un Vanguard. Elles devront aussi miser sur une croissance plus forte dans certains pays comme la Chine, où la gestion d'actifs est encore sous-développée, tout en adoptant plus largement les nouvelles technologies, estiment les auteurs de l'étude.

Les sociétés de taille moyenne, qui n'ont développé qu'une expertise de niche dans un contexte de contraction des commissions, sont prises dans une situation " intenable" , selon l'étude qui prévoit, avec d'autres, que le secteur devrait entrer dans une période de consolidation. Mais une fusion n'est pas forcément synonyme de réussite, préviennent les auteurs. Sur les dix plus grosses opérations de rapprochement de sociétés de gestion cotées au cours des six dernières, seulement quatre d'entre elles ont produit un retour pour l'actionnaire surperformant nettement le secteur, affirme l'étude. L'intégration effective des acteurs opérant une fusion et le dégagement de synergies seront essentielles à la réussite des projets.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

33.53 -7.58%
34.69 +16.84%
24.735 -5.03%
1.0805 -0.05%
12.8 -8.15%

Les Risques en Bourse

Fermer