1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les pires erreurs à faire en Bourse
Café de la Bourse16/07/2019 à 10:00

Les marchés boursiers sont accessibles aux investisseurs particuliers et aux investisseurs néophytes très facilement avec l'avènement des courtiers Bourse en ligne.

Les marchés boursiers sont accessibles aux investisseurs particuliers et aux investisseurs néophytes très facilement avec l'avènement des courtiers Bourse en ligne. On ne peut que se réjouir de l'accès facilité à cette classe d'actifs particulièrement rémunératrice sur le long terme. Mais parce que l'investissement en actions comporte un risque de perte en capital et qu'il vaut mieux se positionner sur les marchés boursiers avec toutes les cartes en main, nous dressons pour vous dans cet article les 5 erreurs les plus fréquentes à éviter absolument.

Ne pas investir

La première des erreurs, et sans conteste la plus importante, c'est encore de ne pas investir. En restant cantonné aux placements à capital garanti (livrets, fonds euros de l'assurance-vie, comptes à termes, sicav monétaires, etc.), vous vous privez des rendements particulièrement intéressants sur le long terme que délivrent les actions.

En outre, délaisser toute une classe d'actifs mettra forcément à mal la diversification de vos avoirs. L'objectif n'est pas bien sûr d'investir en actions la totalité de votre patrimoine financier mais bien de posséder une part de votre capital en actions. Vous aurez soin cependant d'investir sur les marchés actions votre épargne long terme (les enveloppes à capital garanti sont parfait pour vos placements court terme). Les investisseurs particuliers prendront aussi garde à ne placer sur les marchés actions que des sommes qu'ils sont prêts à perdre.

Investir sans stratégie

Deuxième grave erreur : investir sans stratégie. L'investissement sur les marchés actions ne peut se faire sans une stratégie bien précise. On ne se positionne pas sur des titres au petit bonheur la chance. Vous devez en effet bâtir une stratégie d'investissement basées sur un scénario d'investissement (par exemple l'anticipation d'une hausse sur le long terme des valeurs du CAC 40 ou encore l'anticipation sur le court terme d'une hausse des valeurs du secteur pétrolier) et un type d'investissement : Value ou Growth. Dans une optique Value, vous effectuerez un stock-picking ou sélection de titres faiblement valorisés, aux fondamentaux solides, et parierez sur une hausse à moyen-long terme. Dans le cas d'un investissement Growth, vous investirez dans des entreprises qui pourront être déjà fortement valorisées mais pour lesquelles vous anticipez une croissance forte.

Vous devrez en outre bien déterminer quel est votre horizon de placement et votre profil d'investisseur. Ces éléments détermineront en partie les actions sur lesquels se positionner. En effet, un profil prudent avec une durée de placement moyen terme ne s'hasardera pas à investir dans des small caps particulièrement volatiles. À l'inverse, un investisseur peu averse au risque et investissant à long terme pourra détenir ce type d'actifs au sein de son portefeuille boursier.

Spéculer

Les investisseurs débutants confondent souvent investissement et spéculation. Si tout un chacun peut et devrait investir, la spéculation, beaucoup plus risquée, beaucoup plus chronophage, ne s'adresse qu'aux traders avertis.

La principale différence réside dans la durée de la position. Si elle se compte en années, voire même en dizaine d'années dans le cas de l'investissement, elle se compte en semaines, en jours, voire en heure ou même en secondes dans le cas de la spéculation. Les objectifs d'investissement sont aussi très différents. Un trader pratiquant la spéculation cherchera à tirer parti d'une hausse ou baisse passagère liée aux fluctuations du marché. Il se servira avant tout de l'analyse technique (indicateurs mathématiques et graphiques) quand un investisseur recherchera des entreprises disposant de fondamentaux solides. Il s'appuiera pour cela principalement sur l'analyse fondamentale (ratios financiers, étude de l'offre de produits et services, des avantages concurrentiels, du management, etc.).

Mesurer ses succès uniquement à l'aune des plus-values

Il existe deux manières de gagner de l'argent avec l'investissement en actions : en réalisant une plus-value à la revente (vous revendez votre titre plus cher que vous ne l'avez acquis), mais aussi en touchant régulièrement des dividendes. Les dividendes peuvent même entrer en compte dans votre stratégie de stock-picking. Il convient en effet de prendre en compte les dividendes dans le calcul du rendement global de ses investissements.

Même si les sommes ainsi gagnées vous paraissent dérisoires au regard d'une grosse plus-value, elles peuvent sur le long terme représenter une différence monumentale, surtout si vous optez pour le réinvestissement systématique de vos dividendes et faites confiance à la magie des intérêts capitalisés. Votre capital de départ grossira d'autant plus vite que les intérêts produisent eux-mêmes des intérêts.

Se croire infaillible

Enfin, on pourra conclure cette liste par un défaut très dommageable : se croire infaillible ! C'est en ayant un peu trop confiance en vous-même et en vos positions que vous abuserez de l'effet de levier, que vous n'utiliserez pas d'ordre stop, que vous serez surexposé à un secteur ou un indice en particulier. Restez humble, protégez vos positions, diversifiez votre portefeuille, et si vous pensez qu'il vous est impossible de battre les marchés, positionnez-vous sur des trackers. Ces fonds indiciels cotés fonctionnant comme une action, vous permettront de diversifier votre portefeuille à moindres frais en répliquant un indice boursier ou sectoriel par exemple.

Louis Yang (Café de la Bourse) 

8 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • frk987
    19 juillet06:56

    Il faut acheter au plus bas et vendre au plus haut tout en encaissant un max de dividendes, MERCI du conseil !!!!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer