Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Les marchés émergents, entre euphorie et interrogations
information fournie par Newsmanagers26/02/2019 à 10:15

(NEWSManagers.com) -

Les

marchés émergents sont à nouveau dans les radars des investisseurs.

Après une année 2018 difficile, les émergents, tant du côté de la dette

que des actions, attirent des milliards de dollars. Durant la semaine au

6 février, les fonds spécialisés sur la dette et les actions émergentes

ont ainsi attiré quelque 2,8 milliards de dollars, selon la dernière

étude hebdomadaire de Bank of America Merrill Lynch Global Research. Le

mouvement se poursuit depuis plusieurs semaines. Dans le dernier sondage

mensuel Fund Manager Survey de Bank of America Merrill Lynch, réalisé

entre les 1er et 7 février, les gestionnaires ont

classé les actions des pays émergents comme leur classe d' actifs

favorite. Du jamais vu dans l' histoire de ce sondage.

Est-ce à dire qu' il serait temps

de se méfier de l' univers émergent ? Car les classes d' actifs les plus

prisées sont aussi celles qui se retrouvent parfois à la cave, peu de

temps après avoir atteint des sommets. Le bitcoin , la monnaie virtuelle,

et les actions FAANG sont des exemples récents de niches

d' investissement très recherchées qui ont été assez sévèrement

corrigées.

Le pire n' est pas non plus

certain et de nombreux arguments militent en faveur des émergents.

D' abord les fondamentaux se sont améliorés. On le sait, mis à part les

situations idiosyncratiques dont certaines comme celle de l' Argentine,

les investisseurs ont plutôt une vision favorable sur la conjoncture

dans les émergents. En outre, l' évolution récente de l' environnement

monétaire est plutôt favorable pour les valeurs émergentes. En effet,

les banquiers centraux, des deux côtés de l' Atlantique, ont estimé qu' il

fallait faire une pause dans le processus de normalisation de la

politique monétaire. Autrement dit, la liquidité internationale va se

maintenir à un bon niveau. Et puis, certains relèvent aussi que les

marchés développés ont beaucoup plus progressé que les marchés émergents

ces derniers temps et qu' en termes relatifs, l' univers émergent offre

des opportunités d' investissement très intéressantes.

Cela dit, les raisons de

s' inquiéter ne manquent pas non plus. A commencer, selon le dernier Fund

Manager Survey, par le risque d' une guerre commerciale entre les

Etats-Unis et la Chine, un risque qui connaît des périodes d' accalmie

mais qu' il est difficile de complètement écarter compte tenu de

l' attitude souvent imprévisible du président américain Donald Trump. Le

ralentissement de l' économie chinoise fait également des principales

préoccupations de l' heure chez les investisseurs même si le gouvernement

chinois dispose de nombreux moyens de donner un coup de pouce à la

croissance.

Il existe toutefois une

raison liée au calendrier qui pourrait encore faire pencher la balance

en faveur des émergents, à savoir l' inclusion de nouveaux entrants dans

les indices globaux comme les actions domestiques chinoises.

Selon une étude d' UBS citée

par Bloomberg, cette refonte des indices pourrait donner lieu à environ

121 milliards de dollars de flux dans les fonds actifs et passifs de

l' univers émergent.

Autrement dit, les incertitudes restent

prégnantes mais de nombreux investisseurs ont envie de parier sur la

classe émergente. Plusieurs grandes maisons ont d' ailleurs revu à la

hausse leur exposition aux émergents. C' est notamment le cas de Pimco.

" Les émergents ont beaucoup souffert l' an dernier. Mais avec la pause

de la Réserve fédérale et la perspective d' un réchauffement des

relations entre Les Etats-Unis et la Chine qui a par ailleurs engagé un

programme de stimulation qui devrait permettre de limiter le

ralentissement de l' économie, les émergents deviennent beaucoup plus

intéressants. D' autant plus que cet univers offre des marges de manœuvre

importantes. Nous avons récemment augmenté notre exposition aux pays

émergents à 15% après avoir été short sur cet univers jusqu' en août

2018. Parmi les secteurs intéressants, on peut citer les actions

asiatiques, notamment la consommation et les semi-conducteurs, le crédit

corporate en dollar, ou encore les promoteurs immobiliers chinois " ,

expliquait récemment à NewsManagers Geraldine Sundstrom, gestionnaire de portefeuilles, spécialisée dans les stratégies d' Allocation d' actifs chez Pimco.

Valeurs associées

NEXC +0.24%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.