Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Les investisseurs continuent leur ruée hebdomadaire vers les obligations
information fournie par Newsmanagers14/05/2019 à 10:15

(NEWSManagers.com) -

Coupée en deux par la fête internationale du travail, la semaine financière, qui s'est achevée ce 1er mai, a une nouvelle fois vu les investisseurs internationaux se tourner majoritairement vers les obligations. Selon les chiffres de l'étude hebdomadaire sur les flux mondiaux dans les fonds réalisée par Bank of America Merrill Lynch qui reprend des données du spécialiste de l'évolution des fonds EPFR Global, 9,6 milliards de dollars nets se sont portés sur cette classe d'actifs. A l'inverse, les flux dans les fonds en actions ont enregistré leur 7e semaine de flux négatifs avec 300 millions de dollars de sorties nettes. Ce désamour pour les actions ne touche pas les ETF actions qui ont attiré 6,8 milliards de dollars nets cette semaine. Des montants plus que compensés par les 7,1 milliards de sorties dans les fonds communs traditionnels. Les fonds investis en métaux précieux ont récolté 700 millions d'euros.

Dans le détail, les fonds obligataires investment grade ont récolté 6,9 milliards de dollars nets contre 500 millions aux fonds high yield. Les fonds de dette sur les marchés émergents ont attiré 2,4 milliards de dollars après avoir décollecté la semaine passée. Côté actions, l'Europe enregistre une 58e semaine sur 60 avec de sortie nette (-4,04 milliards de dollars) alors que les États-Unis continuent d'attirer les investisseurs (+2,2 milliards). Les marchés émergents sont stables avec 100 millions de dollars net récoltés. Les fonds japonais ont un peu marqué le pas cette semaine (+300 millions de dollars) après leur progression record de 5,4 milliards de dollars la semaine dernière.

Par ailleurs, l'étude hebdomadaire note que le marché n'aura mis que 215 jours pour rebondir et dépasser l'ancien point haut du S&P 500 après une chute supérieure à 20%. À titre de comparaison, il avait fallut 25 ans (9.146 jours) à l'indice pour se remettre de la crise de 1929.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.