Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Français connaissent peu la Bourse et l'investissement

Boursorama20/10/2015 à 17:57

Pour beaucoup de Français, la Bourse et l'investissement restent des sujets méconnus, voire qui suscitent la méfiance.

On connaît la légendaire méfiance des Français vis-à-vis des marchés financiers. Si la prudence est parfois salvatrice dans le domaine de l’investissement, cela devient un problème dès lors qu’il s’agit d’une simple méconnaissance. Or, tel est le constat d’un sondage Actionaria / OpinionWay.

« Les Français demeurent méfiants à l’égard des formes classiques de l’investissement en entreprise. Leur aversion au risque, renforcée par un pessimisme marqué quant à l’évolution de l’économie française, les poussent à se méfier d’un investissement qu’ils jugent risqué et peu transparent », résume Actionaria à partir d’un sondage OpinionWay effectué auprès d’un échantillon de 1.052 individus représentatifs de la population française. Dans l’échantillon, 655 personnes ont été considérées comme des « investisseurs actifs ».

Entre méfiance et méconnaissance de la part des Français

En France, l’investissement en entreprise (achat d’actions, d’obligations, ou financement participatif) est « peu connu » alors que « seuls 12% des sondés ont déjà investi dans une entreprise », affirme l’étude. Le sujet est même abscons pour une partie de la population alors que « 14% des Français disent ne pas savoir comment investir dans une entreprise ».

La méconnaissance des marchés et des entreprises est un frein notable pour l’investissement, dont une certaine part de la population est bien consciente : « 20% des Français sondés estiment que le manque de connaissance de l’entreprise les dissuade d’investir », relève l’étude. Par ailleurs, « 25% des Français évoquent la peur de prendre une mauvaise décision et 24% le manque de confiance, respectivement 13% et 20% des investisseurs individuels », détaille Actionaria en ce qui concerne les causes de la frilosité des particuliers.

En somme, « si l’achat d’actions a la faveur des investisseurs individuels pour investir dans une entreprise, le grand public est bien plus hésitant », résume Actionaria. L’investissement en actions reste finalement une solution réservée aux initiés : « 61% des investisseurs individuels conçoivent l’acte d’investir en entreprise par l’achat d’actions en bourse alors que seuls 12% des Français utiliseraient ce mode d’investissement », observe l’étude.

Le financement participatif commence à avoir la cote

Néanmoins, le sondage aboutit à l’idée que les Français retrouvent davantage de confiance dès lors qu’il s’agit d’investir dans leur propre entreprise.

« Les Français ne sont pas, par principe, hostiles à l’investissement en entreprise dès lors que ce dernier fait sens à leurs yeux. Les Français se montrent en effet très intéressés à l’idée d’investir dans une entreprise qu’ils créeraient, ou dans l’entreprise pour laquelle ils travaillent », observe l’étude. Les chiffres sont les suivants : « 32% des Français pourraient investir dans l’entreprise dans laquelle ils travaillent » et « 39% des Français pourraient investir dans une entreprise qu’ils créeraient ». Des chiffres qui restent au passage tout de même plutôt faibles.

Une chose est en tout cas certaine : le financement participatif bénéficie d’une réputation grandissante. En effet, « Le mode d’investissement privilégié par les Français pour investir en entreprise serait la prise de part [l’achat d’actions] dans une entreprise (16%) et le financement participatif (15%) » relève Actionaria. Les deux chiffres sont proches, alors que le financement participatif reste une solution d’investissement encore récente et en pleine expansion.

X. Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Mes listes

valeur

dernier

var.

4.676 -0.13%
5548.45 -0.31%
25.74 -2.79%
7.016 -0.40%
0.426 +4.93%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.