Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Les femmes gagnent du terrain dans le capital-investissement
information fournie par Newsmanagers04/12/2017 à 10:30

(NEWSManagers.com) - Les femmes s'imposent de plus en plus au sein des équipes d'investissement des sociétés de gestion. Tel est le principal enseignement de la 7ème édition de l'étude de Deloitte et l'AFIC (Association Française des Investisseurs pour la Croissance) sur la mixité dans le capital-investissement en 2016. Ainsi, les femmes représentent désormais 40% des effectifs des sociétés contre 39% en 2015. Leur place au sein des équipes d'investissement s'accroît aussi de manière significative : elles représentent ainsi 23% des effectifs des équipes d'investissement contre 21% en 2015 et, surtout, contre 17% en 2010.

En outre, en 2016, autant de femmes que d'hommes ont été promus au sein des équipes d'investissement, contre 10% en 2016 et 7% en 2015. " En sept ans, depuis le lancement de notre enquête, la féminisation des équipes d'investissement a augmenté de six points, note Claire Deguerry, associée Financial Advisory chez Deloitte. Un autre point très encourageant est la féminisation régulière des grades les plus expérimentés puisque 24% des directeurs de participations sont des femmes, contre 22% en 2015 et 16% en 2010. "

En 2016, 20% des promus au sein des équipes d'investissement sont des femmes, tous grades confondus. Du côté des recrutements, la proportion de femmes qui rejoignent des équipes d'investissement s'affiche cependant en légère baisse, soit 24% contre 26% en 2015. L'étude note, par ailleurs, que 27% des analystes / chargés d'affaires et 26% des directeurs de participations recrutés sont des femmes.

Autre fait notable de l'étude : la mixité apparaît de plus en plus comme une priorité pour les sociétés de gestion. De fait, 51% des sociétés interrogées déclarent avoir un objectif de mixité, contre 48% en 2010. A ce titre, elles sont 75% – un chiffre en hausse de 15 points par rapport à 2015 – à utiliser principalement un objectif de panel mixte de candidats. Elles ont également, dans une moindre mesure, recours à des comités de recrutement mixtes (16%).

Selon l'étude, la mixité est perçue comme un facteur d'amélioration de l'évaluation du risque pour 56% des sociétés sondées, en hausse de 2% par rapport à 2015. " En effet, elle est considérée comme un élément ayant des répercussions positives sur l'excellence opérationnelle (76%), la gestion des conflits (58%) et constitue une source d'amélioration à la prise de décision (52%) " , notent les auteurs de l'étude.

Enfin, 53 % des sociétés de gestion se disent prêtes à participer à un événement visant à promouvoir la mixité, contre 48% seulement en 2015. Elles sont 51% à déclarer encourager les femmes à participer à la promotion de la mixité et 55% à estimer qu'elle telle mobilisation est utile pour la profession.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.