Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les craintes s'appaisent sur les marchés (Amplégest)

Boursorama04/11/2015 à 14:21

La société de gestion Amplégest revient à l'achat sur les marchés, voyant le verre à moitié plein sur l'économie mondiale.

Les marchés actions ont retrouvé une dynamique positive depuis le début du mois d’octobre. Pour la société de gestion Amplégest, les craintes de l’été laissent place à davantage de sérénité.

Il est toujours facile de commenter a posteriori les réactions des marchés. Amplégest entre dans ce jeu mais s’en démarque également en faisant le pari d’un net optimisme malgré la persistance d’incertitudes sur l’économie mondiale.

« Après les craintes estivales nées de la situation chinoise et des tergiversations de la Federal Reserve [banque centrale américaine], ces dernières semaines nous ont plutôt rassurés sur l’état de l’économie mondiale. La décélération industrielle est réelle et concerne les grandes zones de la planète, mais elle est compensée par la bonne tenue des autres secteurs de l’économie », résume Amplégest.

Les récentes inquiétudes sur le ralentissement industriel mondial sont particulièrement relativisées par la société de gestion : « Les analystes se focalisent souvent sur les statistiques industrielles pour analyser une zone ; c’est de moins en moins pertinent. Des agrégats globaux comme la consommation, l’emploi ou l’immobilier donnent une idée plus équilibrée de la situation d’un pays. Attention aux faux semblants d’une vision trop industrielle de l’économie mondiale ».

L’économie américaine resterait sur une bonne dynamique

Amplégest détaille : « Aux Etats-Unis on a beaucoup écrit sur la faiblesse manufacturière récente, que l’on mesure notamment au travers de la production industrielle. Celle-ci s’est repliée 8 fois sur les 9 derniers mois. Mais la baisse globale sur la période n’est que de 0,75%, loin d’un effondrement ! Par ailleurs, on oublie souvent que l’industrie manufacturière ne représente aujourd’hui que 12% du PIB américain », avant d’ajouter : « Si l’on en croit les intentions d’embauches, la consommation et le dynamisme de l’immobilier, le reste de l’économie se porte très bien ! »

Par ailleurs, « Les résultats de grands groupes comme Apple, Google ou Microsoft témoignent également de la bonne santé de tout un pan de l’activité des Etats-Unis », ajoute Amplégest.

Ces bons résultats et le dépassement des sommets historiques sur plusieurs grandes valeurs du Nasdaq étaient hier au cœur d’une réflexion du courtier Aurel BGC sur la valorisation de ces entreprises (lire l’article).

En conséquence de cette bonne santé de l’économie américaine, Amplégest attend une hausse des taux de la Fed américaine en décembre, comme a pu le laisser entendre le dernier communiqué de la Fed. Beaucoup d’autres sociétés de gestion et d’économistes estiment néanmoins que la Fed attendra le début d’année 2016 pour commencer à remonter ses taux.

Chine, Japon, Europe : l’optimisme reste de mise !

La société de gestion poursuit : « La Chine, pas loin d’un bas de cycle économique, a également rassuré récemment. Les autorités monétaires et politiques sont à la manœuvre pour réussir l’atterrissage en douceur que tout le monde espère (…). L’industrie a fortement décéléré, impactant le commerce mondial, mais semble se stabiliser. L’économie profite par ailleurs du dynamisme des services ».

« En Europe la reprise, lente, s’est installée. Elle pourrait même accélérer légèrement en 2016, grâce au soutien massif de la BCE qui a pour effet de relancer le crédit et la confiance. L’affaire Volkswagen est en partie digérée par le marché, même si les conséquences sur l’un des plus grands groupes européens restent incertaines. Au Japon les derniers chiffres confirment une inflexion positive encore fragile ».

L’économie japonaise reste très incertaine alors que d’autres chiffres récents laissaient entrevoir un risque de récession du pays cette année.

Amplégest revient à l’achat sur les marchés

La société de gestion revient ainsi à l’achat sur les marchés, après avoir allégé ses positions cet été pour « réduire les risques ».

« Une volatilité plus faible, et des résultats trimestriels de sociétés disparates mais plutôt satisfaisants hors facteurs exceptionnels, ont permis le réinvestissement d’une partie de nos liquidités dans les actions européennes, qui restent notre choix privilégié. Les actions japonaises (au travers de nos fonds flexibles), et la gestion long/short pour la partie plus défensive des portefeuilles sont également nos axes de gestion privilégiés ».

Amplégest fait donc le pari d’un net optimisme alors même que la société de gestion remarque qu’« il n’y a plus actuellement de consensus sur les marchés de la part des grands intervenants ». À ce même propos, Amplégest conclut que « la disparité des points de vue rend la fin d’année incertaine et passionnante », ce qui encore une fois ne l’empêche pas de voir le verre à moitié plein.

X. Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Mes listes

valeur

dernier

var.

5447.44 +0.46%
1.164 -0.01%
38.774 -0.05%
21.21 +1.14%
27.5 +0.36%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.