Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Bourses en Europe dans le rouge au lendemain de la Fed
Reuters17/09/2020 à 10:52

LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN BAISSE

par Patrick Vignal

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes reculent nettement jeudi en début de séance au lendemain des annonces de la Réserve fédérale américaine (Fed) qui a conservé comme prévu un ton très accommodant sur sa politique monétaire mais n'a dévoilé aucune nouvelle mesure.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,82% à 5.032,97 points vers 08h00 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,92% et à Londres, le FTSE abandonne 0,86%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 1,07%, le FTSEurofirst 300 de 0,8% et le Stoxx 600 de 0,85%.

La Fed a maintenu ses taux d'intérêt à des niveaux historiquement bas et promis qu'elle ne les relèverait pas avant que l'inflation remonte "modérément" au-dessus de 2% pendant "un certain temps".

"Le point le plus important pour les investisseurs est que la Réserve fédérale a défini plus explicitement les conditions requises pour relever les taux", notent les analystes de Saxo Banque.

La banque centrale américaine s'est montrée parallèlement plus optimiste sur le rythme de la reprise économique aux Etats-Unis, ce qui a pu rendre perplexes les investisseurs, note John Plassard chez Mirabaud Securities.

"Des prévisions trop 'dovish' associées à une nette amélioration des perspectives économiques de la Fed ont semblé perturber les investisseurs", observe-t-il.

La Banque du Japon a décidé pour sa part de maintenir jeudi inchangée sa politique monétaire et a livré une analyse un peu plus optimiste qu'en juillet sur l'économie japonaise, suggérant qu'aucune mesure supplémentaire de soutien n'était nécessaire dans l'immédiat pour contrer les effets de la crise sanitaire.

La politique monétaire reste à l'agenda avec les annonces, attendues pour 11h00 GMT, de la Banque d'Angleterre.

VALEURS EN EUROPE

Tous les indices sectoriels européens sont dans le rouge en début de séance avec des replis marqués pour les ressources de base, les banques et l'automobile.

Ce dernier secteur souffre de l'annonce de la poursuite de la forte baisse des ventes de voitures en Europe liée à la pandémie de coronavirus et à la crise économique qu'elle a déclenchée.

A Paris, Renault perd 1,1% et PSA cède 1,03%.

La cote est dominée en outre par l'actualité des entreprises.

Unibail-Rodamco-Westfield chute ainsi de 8,8% après avoir présenté mercredi soir un plan de renforcement de son bilan d'au moins neuf milliards d'euros incluant une augmentation de capital de 3,5 milliards, une limitation des dividendes en numéraire, une réduction supplémentaire des investissements et quatre milliards d'euros de cessions d'ici à fin 2021.

LVMH perd 0,41%, réagissant modérément après le rejet par Tiffany de sa demande de repousser un procès prévu aux Etats-Unis.

Le joaillier américain reproche au géant français du luxe ses "efforts flagrants" pour éviter de payer le montant convenu pour son acquisition.

Contre la tendance, Virbac bondit de près de 10% pour prendre la tête de l'indice parisien SBF 120 après avoir publié un bénéfice opérationnel courant semestriel en hausse de 27,7%.

A WALL STREET

La Bourse de New York a amplifié mercredi sa progression après les annonces de la Fed avant d'être rattrapée par la baisse des valeurs technologiques.

L'indice Dow Jones a gagné 0,13% à 28.032,38 points et le S&P-500 a perdu 0,46%, à 3.385,49 points, après avoir gagné jusqu'à 0,8% en séance.

Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 1,25% à 11.050,47 points.

Les contrats à terme sur les trois indices de référence signalent pour l'instant un repli de plus de 1% à l'ouverture.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a reculé de 0,67%, pénalisée par le repli des grande valeurs exportatrices alors que les annonces de la Fed ont porté le yen à un plus haut de sept semaines face au dollar.

Les Bourses chinoises ont souffert pour leur part du repli des valeurs de la santé et de la consommation pour la deuxième séance d'affilée. L'indice CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale a perdu 0,5%.

CHANGES

Le dollar avance de 0,15% face à un panier de devises de référence, profitant de l'évaluation plus optimiste de la Fed sur la reprise économique.

La banque centrale prévoit désormais une contraction de 3,7% du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis cette année, contre une chute de 6,5% prévue en juin, et un taux de chômage à 7,6% fin 2020 contre 9,3% prévu il y a trois mois.

L'euro recule de 0,3% face au dollar, réduisant ses pertes après être tombé à un creux d'un mois à 1,1759 dollar.

TAUX

Le rendement des Treasuries à dix ans perd un point de base à 0,68% après avoir touché un pic à 0,702% dans la foulée des annonces de la Fed.

Celui des emprunts d'Etat américains à deux ans revient à 0,13% après un plus haut à 1,143% la veille.

En Europe, le rendement du Bund allemand à dix ans recule légèrement, à -0,49%.

PÉTROLE

Les cours du brut repartent à la baisse après deux sessions de hausse, les craintes concernant la faiblesse de la demande reprenant le dessus alors que les plateformes pétrolières dans le Golfe du Mexique ont repris leur production après le passage de l'ouragan Sally.

Les prix du pétrole sont aussi pénalisés par la progression du dollar et l'annonce d'une hausse plus forte que prévu des stocks de distillats de pétrole la semaine dernière aux Etats-Unis.

Le baril de Brent recule de 0,7% à 41,94 dollars et celui du brut léger américain (WTI) abandonne 0,8% à 39,83 dollars.

MÉTAUX

Le renchérissement du dollar après les annonces de la Fed pèse sur l'or dont le cours spot recule de 0,9% à 1.942,06 dollars l'once.

(édité par Blandine Hénault)

Valeurs associées

Euronext Amsterdam -0.10%
FTSE Indices +0.34%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer