1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les banques britanniques chutent après avoir renoncé aux dividendes
Reuters01/04/2020 à 10:47

LES BANQUES BRITANNIQUES CHUTENT APRÈS AVOIR RENONCÉ AUX DIVIDENDES

par Lawrence White, Iain Withers et Sinead Cruise

LONDON (Reuters) - Les actions des principales britanniques chutent mercredi à la Bourse de Londres après l'annonce la veille par plusieurs groupes du secteur d'une diminution considérable ou de la suppression pure et simple de leur dividende, cédant aux pressions exercées par leur autorité de tutelle.

Un peu plus d'une heure après l'ouverture, Barclays perd 5,01%, HSBC 8,96%, Lloyds Banking Group 5,56%, Royal Bank of Scotland 4,96% et Standard Chartered 6,48%. L'indice FTSE-100 du marché londonien cède quant à lui 3,51%.

Le secteur bancaire britannique prévoyait initialement de verser huit milliards de livres (9,0 milliards d'euros environ) à ses actionnaires, dont 4,2 milliards pour la seule HSBC, mais la Prudential Regulatory Authority (PRA), gendarme du secteur au Royaume-Uni, lui a demandé mardi d'y renoncer.

La PRA a aussi demandé aux banques et aux compagnies d'assurance de ne pas verser de bonus cette année à leurs plus hauts cadres, un point sur lequel les établissements de crédit n'ont pour l'heure pas clairement communiqué.

Selon la PRA, les banques britanniques sont actuellement correctement capitalisées si bien qu'elles devraient être en mesure de surmonter la récession qui se profile tant en Grande-Bretagne qu'ailleurs dans le monde.

L'Europe et la Suisse ont elles aussi appelé le secteur à la modération sur le versement de dividendes.

La BCE a ainsi préconisé la semaine dernière la suspension des versements pour 2019 et pour 2020, une recommandation réitérée lundi par l'autorité de tutelle du secteur bancaire en France. et

BNP Paribas a toutefois décidé de s'en tenir à ses décisions précédentes et de maintenir son dividende contrairement à Société Générale et à Natixis , qui l'ont supprimé.

En Suisse, c'est la Finma, l'autorité suisse des marchés financiers, qui a appelé à suspendre provisoirement cette rétribution dans le contexte actuel de pandémie de coronavirus, sans succès auprès d'UBS, qui a confirmé le dividende.

(Lawrence White et Iain Withers, avec Huw Jones et Sinead Cruise à Londres, Sumeet Chatterjee à Hong Kong, version française Nicolas Delame, édité par Marc Angrand)

Valeurs associées

Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris +2.16%
LSE +2.29%
LSE +1.19%
LSE +1.29%
LSE +2.85%
LSE +3.51%
LSE +2.00%
LSE +2.77%
LSE +2.48%
LSE +0.69%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Carlit06
    01 avril13:42

    Sans actionnaires et une rémunération du prêt d'argent, il n'y aura plus que des fonds spéculatifs, des robots traders. Comme si encaisser un dividende était une forme d'irresponsabilité. Les actionnaires dont je fais partis sont lassés d'être tous pointés du doigts comme des "rentiers" profiteurs, d'autant quand on s'inscrit dans une logique LT.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4851.66 +1.87%
3.58 -7.97%
14.39 +4.12%
35.32 +2.24%
63.22 +6.36%

Les Risques en Bourse

Fermer