Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Les anciens élèves de Harvard soutenus par des milliardaires ne parviennent pas à se faire élire au conseil d'administration
information fournie par Reuters 03/02/2024 à 00:13

((Traduction automatisée par Reuters, veuillez consulter la clause de non-responsabilité https://bit.ly/rtrsauto))

(Ajoute des détails sur le vote au paragraphe 5, ainsi que des éléments de contexte aux paragraphes 2 à 7) par Svea Herbst-Bayliss

Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, et Bill Ackman, gestionnaire de fonds spéculatifs, n'ont pas réussi vendredi à faire entrer les candidats qu'ils soutenaient au conseil d'administration de Harvard.

Les deux milliardaires, qui agissaient de manière indépendante, ont apporté leur soutien aux candidats après la démission de la présidente de Harvard, Claudine Gay, le mois dernier, à la suite de critiques concernant sa gestion de l'antisémitisme sur le campus après l'attaque du Hamas contre Israël le 7 octobre, et d'allégations de plagiat au cours de sa carrière universitaire antérieure.

Elle et Harvard ont nié ces allégations. Mme Gay, qui a été le premier président noir de Harvard, a déclaré dans un communiqué qu'il était dans l'intérêt de l'école de la Ivy League de se retirer, compte tenu de la controverse.

Le conseil d'administration est le deuxième organe directeur de l'école et a le pouvoir d'approuver ou de rejeter l'embauche du président de Harvard. Chaque année, cinq sièges sur les 30 membres du conseil sont à pourvoir, et seuls les anciens élèves de Harvard ont le droit de voter.

Certains candidats ont déclaré que Harvard les avait informés vendredi en fin de journée qu'ils n'atteignaient pas le seuil requis pour figurer sur le bulletin de vote. Sam Lessin, le candidat soutenu par Zuckerberg, a déclaré que Harvard l'avait informé qu'il avait reçu 2 901 votes. Zoe Bedell, l'un des quatre candidats soutenus par Ackman, a déclaré qu'elle, Alec Williams, Logan Leslie et Julia Pollak avaient reçu entre 2 300 et 2 700 voix chacun. Quelque 3 238 voix étaient nécessaires pour obtenir une place sur le bulletin de vote.

L'association des anciens élèves de Harvard auditionne et soumet les candidats au vote, et ceux qui veulent figurer sur le bulletin de vote sans la bénédiction de l'association - comme l'ont tenté les candidats soutenus par M. Zuckerberg et M. Ackman - ont de grandes chances d'être retenus.

En 2016, Harvard a augmenté le nombre de signatures nécessaires pour figurer sur le bulletin de vote lorsqu'elles ne sont pas approuvées par l'association, de 200 à 1 % de ceux qui avaient le droit de voter lors de l'élection précédente.

Valeurs associées

494,78 USD NASDAQ -1,38%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.