Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Les Allemands appelés à élire le successeur d'Angela Merkel
information fournie par Reuters26/09/2021 à 03:35

* Angela Merkel ne cherche pas à obtenir un cinquième mandat

* Les derniers sondages montrent une courte avance des sociaux-démocrates

* Les conservateurs ont réduit l'écart dans les dernières phases de la campagne

*

par Joseph Nasr et Paul Carrel

BERLIN, 26 septembre (Reuters) - Les Allemands se rendent aux urnes dimanche pour participer aux élections fédérales et désigner le successeur de la chancelière Angela Merkel et peut-être mettre fin à seize années de pouvoir conservateur.

L'électorat allemand est divisé et les principaux partis devront sûrement s'engager dans des négociations pour former une coalition, ce qui pourrait prendre plusieurs mois, laissant Angela Merkel, qui a 67 ans, assurer l'intérim à la tête du pays.

Faisant campagne dans sa circonscription d'Aix-la-Chapelle aux côtés d'Angela Merkel, le candidat conservateur Armin Laschet a déclaré samedi qu'une alliance de gauche menée par le Parti social-démocrate (SPD) avec les Verts et le parti d'extrême gauche Die Linke déstabiliserait l'Europe.

"Ils veulent nous faire sortir de l'Otan, ils ne veulent pas de cette alliance, ils veulent une autre république", a déclaré Armin Laschet, qui a 60 ans. "Je ne veux pas que Die Linke soit dans le prochain gouvernement".

Face à Armin Laschet, Olaf Scholz du SPD, l’actuel ministre des Finances âgé de 63 ans, a remporté les trois débats télévisés entre les principaux candidats.

Olaf Scholz n'a pas exclu une alliance avec la gauche mais a déclaré que l'adhésion à l'Otan était une ligne rouge pour le SPD.

Après une campagne électorale axée sur les questions intérieures, les alliés de Berlin en Europe et au-delà devront peut-être attendre des mois avant de voir si le nouveau gouvernement allemand est prêt à s'engager sur les questions étrangères dans la mesure où ils le souhaitent.

Dans un Bundestag qui s'annonce une nouvelle fois très fragmenté, une coalition à trois est probable. Les derniers sondages d'opinion donnaient une avance étroite aux sociaux-démocrates, mais les conservateurs ont réduit l'écart ces derniers jours et de nombreux électeurs étaient encore indécis.

Selon les scénarios de coalition les plus probables, le SPD ou le bloc conservateur de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) et ses alliés bavarois de la CSU - quel que soit le premier arrivé - formerait une alliance avec les Verts et les libéraux du FDP.

<^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ Take a Look: German election German election: The latest polls https://tmsnrt.rs/3BiQwWF

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^>

(version française Camille Raynaud)

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.