1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les actifs sous gestion de Vega IM progressent à 7,6 milliards d'euros
Newsmanagers14/02/2018 à 11:45

(NEWSManagers.com) - Les actifs sous gestion de Vega Investment Managers, la filiale de multigestion de Natixis Asset Management, ont progressé l'an dernier de quelque 800 millions d'euros pour s'établir à 7,6 milliards d'euros à fin 2017, a indiqué Marc Riez, directeur général de la société de gestion, à l'occasion d'une présentation de ses perspectives 2018. La collecte nette a contribué pour environ 300 millions d'euros à cette évolution. La gestion collective représente environ 53% des encours, la gestion sous mandat 47%.

Selon Marc Riez, " avec la correction des derniers jours, les marchés ont intégré les éléments d'inflation ignorés jusqu'ici. Mais cette correction n'est pas le prélude à un grand soir boursier" , a estimé le responsable qui ajoute toutefois qu'un second coup de semonce pourrait intervenir un peu plus tard dans l'année, qui marquera la fin du " mythe de la croissance pérenne" . En tout cas aux Etats-Unis car l'Europe est désormais en situation de rattraper le retard accumulé face aux Etats-Unis depuis la crise de 2008, soit une dizaine de points de PIB, a souligné Jean-Jacques Friedman, directeur des investissement et de la gestion sous mandat de Vega IM. Les dépenses des entreprises en biens d'équipement devraient faire l'essentiel du chemin pour trois raisons : des taux élevés d'utilisation des capacités industrielles, des conditions financières encore très favorables en zone euro et une hausse de la demande observée depuis plusieurs trimestres et qui s'est accélérée l'an dernier.

Dans le contexte turbulent des derniers jours, Vega IM se félicite d'avoir, en décembre dernier et pour la première fois depuis neuf ans, décidé de modifier son allocation modèle qui n'est plus surexposée sur les actions, mais est revenue à la neutralité. L'objectif étant de se ménager des marges de manoeuvre pour profiter des opportunités générées, en début d'année, par les pics de volatilité. Le 6 février 2018, à la faveur du pic de volatilité suscité par la correction des marchés américains liée à la crainte de hausse des taux longs, " nous sommes repassés à 53%" , a indiqué Jean-Jacques Friedman.

Parallèlement, fidèle à son style de gestion actif, Vega IM a adapté son stock picking au nouvel environnement plus incertain et soumis à un régime de taux plus élevés. La société de gestion a ainsi réduit son exposition aux petites et moyennes capitalisations, qui sont les premières à poser des problèmes de liquidité en cas de secousses. Vega IM met le cap sur les valeurs capables de conserver des avantages compétitifs puissants et sur celles, industrielles, susceptibles de profiter de la hausse des dépenses d'investissement anticipées en Europe. Enfin, pragmatique, Vega IM introduit en portefeuille des valeurs plus " value" , comme les pétrolières et les industries extractives en général (matières premières, métaux précieux), et last but not least, les financières.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer