Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le plus long marché haussier de l'histoire des USA ...

Le Cercle des analystes indépendants06/09/2018 à 10:30

Wall Street connait actuellement le plus long marché haussier de son histoire, depuis mars 2009

Wall Street connait actuellement le plus long marché haussier de son histoire, depuis mars 2009. Les cours n'ont cessé de monter depuis la crise de 2008-2009, sans corriger de plus de 20%. L'exceptionnelle santé de cours des actions américaines ne profite pas au reste du monde. Au contraire, on a de plus en plus l'impression que cette progression des cours se fait au détriment des autres nations. Le bilan mensuel du mois écoulé démontre combien les USA font cavalier seul.

Performance des indices boursiers depuis un mois, en monnaies locales et en euros (Source : FactSet et Valquant)

 Source : Factset et VALQUANT EXPERTYSE

Les seuls indices qui ont progressé sont américains ; le S&P 500 et les indices NASDAQ, y compris sa version Biotech. Les indices européens et britanniques ont légèrement baissé, et surtout, les indices des pays émergents ont chuté, notamment en raison de la force du $, qui renchérit la dette contractée en billets verts.Tout un symbole : la hausse du billet vert, symbole de la toute-puissance américaine, appauvrit les pays émergents, pourtant considérés comme l'avenir du monde.

La comparaison avec les bourses européennes sur les 10 dernières années est particulièrement intéressante. Le plus long marché haussier de l'histoire financière des USA n'a pas profité aux indices européens, loin de là. Le comportement des Bourses européennes a été particulièrement décevant, notamment sous l'angle de leur capitalisation boursière totale, exprimée en $.

 

Capitalisation boursière totale en millions de dollars


Source : Factset et VALQUANT EXPERTYSE

Il apparait que les bourses européennes ont connu un pic de capitalisation boursière en $ en 2007 sous l'effet de ce que l'on peut appeler une bulle de valorisation des banques et des compagnes pétrolières, notamment, et surtout d'une forte appréciation de l'euro, qui valait à l'époque autour de 1,5$.
La contreperformance des indices européens s'explique de plusieurs manières.
- Les dix dernières années ont vu l'émergence des GAFAM, qui sont passées de 7 à 20% de la capitalisation boursière totale des actions américaines. Il n'existe pas de GAFAM en Europe
- La baisse du taux de change de l'euro sur la période a été significative, ce qui explique une partie de la contreperformance
-   La capitalisation boursière du secteur bancaire européen ne s'est pas remise de la crise, contrairement au secteur bancaire américain. Les causes de cette évolution semblent bien permanentes et non transitoires.

Ainsi, la gigantesque contreperformance des indices européens des dix dernières années n'appelle pas forcément un rattrapage dans le futur. On a désormais le sentiment que les USA ne partagent plus leur prospérité avec le reste du monde. Ils la conservent pour elle, et d'une certaine façon la volonté de protectionnisme de M. Trump alimente cette nouvelle tendance très déroutante par rapport à l'histoire. Les USA ne sont plus partageurs, ils sont désormais  prédateurs, via la hausse du dollar pour les pays émergents, via les GAFAM pour l'Europe, via  M. Trump pour le commerce international, et via l'extraterritorialité de la loi américaine ...


Eric Galiègue - Valquant Recherche  www.valquant.fr -

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Cambio17
    06 septembre08:59

    Un très bon article, donc il faut s'inquiéter des sommets US après 9 ans de croissance... Effectivement le CAC à fait +25% en 10 ans ! Trump n'a rien à voir là dedans ! Macron hérite de 40 ans de déficits et de politiques Gauche/Droite....

    Signaler un abus

  • 82554976
    06 septembre08:07

    On va leur envoyer Jupiter pour mettre fin à ce mouvement haussier !!!!!!!!!!

    Signaler un abus

  • berna561
    06 septembre08:03

    Merci qui ? Merci Trump !!!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.