Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le pétrole affecte de nouveau les marchés financiers

Boursorama28/12/2015 à 18:31

Malgré une actualité peu chargée, les marchés européens ont terminé en baisse lundi 28 décembre. En cause : la chute des prix du pétrole, encore et toujours, elle-même provoquée par de nouvelles déceptions sur l’industrie chinoise.

Une large majorité des indices européens s’affichait en baisse lundi, à l’instar du CAC40 français qui a clôturé en baisse de 0,97%. La Bourse de Londres est pour sa part restée fermée aujourd’hui à l’occasion du « Boxing Day ».

Les valeurs pétrolières et industrielles (« cycliques »), affectées par une rechute des cours du pétrole, s’affichaient aux dernières places des grands indices boursiers. En France, Technip et Total ont respectivement perdu 2,1% et 1,7%.

La plus forte baisse du CAC40 restait cependant ArcelorMittal (-5,2%), qui enchaîne les séances de forte volatilité après un net rebond enregistré la semaine dernière.

Le métallurgiste, ainsi que Renault (-1,9%) et Peugeot (-1,8%) étaient pénalisés par un regain de doutes sur l’industrie chinoise.

Une statistique publiée au cours de la nuit faisait état de profits industriels chinois inférieurs aux attentes. Par ailleurs, le commerce extérieur s’est dégradé plus vite que prévu à Hong-Kong : d’après les chiffres de lundi 28 décembre en matinée, les importations se sont contractées de -8,1% en rythme annuel contre -7,1% attendu, alors que les exportations se sont parallèlement contractées de -3,5% contre -2,6% attendu.

Ces éléments négatifs ont entraîné les indices asiatiques dans le rouge aux petites heures du jour, l’indice Shanghai Composite clôturant en baisse de 2,59% tandis que le CSI 300 de Shenzhen a perdu 2,88%. Le Nikkei 225 japonais a bien résisté et a terminé en hausse de 0,56%.

Les doutes sur la Chine se répercutent sur le pétrole

Ces mêmes doutes sur la Chine semblent également être à l’origine de la rechute du pétrole qui s’observait lundi.

Le WTI américain s’échange de nouveau sous les 36,7 dollars le baril, en baisse de 3,4% par rapport à la veille. Le Brent de Mer du Nord, qui s’échange désormais à 36,8 dollars le baril (-2,7%), est revenu depuis quelques jours au même prix que le WTI américain. Jusqu’à récemment, le Brent s’échangeait environ 2 à 3 dollars plus cher que le WTI.

La raison de cet ajustement tient à la récente décision des Etats-Unis de lever « l’embargo » sur ses exportations de pétrole brut, mis en place au cours des années 1970. Le Brent risque ainsi d’être concurrencé par le WTI sur un certain nombre de marchés jusqu’alors inaccessibles au pétrole américain. Les prix du Brent se sont en conséquence alignés sur les prix du WTI. Au passage, l’ajustement à la baisse du Brent lui a fait atteindre la semaine dernière un plus bas depuis 11 ans.

La faiblesse des prix du pétrole reste un sujet très sensible au sein de la communauté financière, alors que cette situation représente un risque pour les profits des entreprises du secteur, mais aussi pour l’équilibre économique de nombreux pays exportateurs.

À titre d’exemple, Bank of America Merrill Lynch estimait dans une récente note de marché qu’en cas de stagnation des prix du pétrole à leur niveau actuel, la Russie resterait l’an prochain en nette récession avec une contraction de son PIB de l’ordre de 2 à 3%, après une baisse d’environ 4% déjà réalisée cette année.

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Mes listes

valeur

dernier

var.

EDF
11.25 -0.35%
6.158 -0.48%
1.071 -1.56%
0.944 -1.36%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.