1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le NY Times met en garde contre le lancement du kiosque d'Apple
Reuters22/03/2019 à 09:49

    par Kenneth Li et Helen Coster
    NEW YORK, 22 mars (Reuters) - Le directeur général du New
York Times  NYT.N , premier quotidien américain par le nombre
d'abonnés, a mis en garde le secteur de la presse contre les
conséquences d'une participation à un kiosque tiers, à l'image
de celui que le géant électronique Apple  AAPL.O  devrait
dévoiler lundi.
    Mark Thompson a ainsi estimé que le fait de dépendre de
quelqu'un d'autre pour la distribution de contenus faisait
courir le risque aux éditeurs de presse de perdre le contrôle de
leurs produits.
    "Nous avons tendance à fortement nous méfier de l'idée
consistant à habituer les gens à trouver notre journalisme
ailleurs (que sur nos propres supports)", a-t-il déclaré jeudi
dans le cadre d'un entretien à Reuters.
    "De manière générale, nous nous méfions de toute possibilité
de voir notre journalisme être mélangé dans un sorte de mixeur
avec le travail de tous les autres."
    En poste depuis 2012, Mark Thompson a piloté une
augmentation massive du nombre d'abonnés en ligne du New York
Times, à l'image des 265.000 nouveaux abonnés engrangés sur les
trois derniers mois de 2018, le quotidien profitant notamment
des attaques incessantes dont il fait l'objet de la part du
président américain Donald Trump.  
    Depuis le début de l'année, le titre New York Times affiche
un bond de 51,3% après avoir gagne 20,5% en 2018 contre
respectivement +13,9% et -6,2% pour le S&P 500  .SPX , l'indice
de référence des gérants de fonds américains.
    Le journal, qui a tiré l'an dernier plus de 700 millions de
dollars (615 millions d'euros) de revenus du numérique - sur un
CA 2018 total de 1,75 milliard (+4,4%) - investit dans les
ressources humaines pour poursuivre sa croissance, le nombre de
journalistes employés ayant atteint un record de 1.550.
    
    L'EXEMPLE NETFLIX
    Selon des informations de presse, Apple va proposer à ses
utilisateurs d'avoir, contre 10 dollars par mois, un accès à une
série de contenus extraits de quotidiens et de magazines, le
fabricant d'iPhone et d'iPad se réservant 50% des revenus tirés
de cette offre.
    D'après le New York Times, le Wall Street Journal, propriété
de News Corp  NWSA.O , a accepté de faire partie du "package"
proposé par Apple qui, en plus de son kiosque, devrait également
lancer lundi une plateforme de "streaming" de films et de
séries.  ,  
    Un abonnement numérique mensuel au New York Times coûte 15
dollars et Mark Thompson a déclaré qu'il n'avait aucune
intention de renoncer à ses revenus en faisant partie de
plateformes telles que celle qu'Apple compte proposer.
    Selon lui, il suffit de voir l'impact qu'a eu sur les
studios l'émergence de Netflix  NFLX.O  pour se rendre compte
des risques inhérents associés à céder, même contre une forte
somme d'argent, des contenus à un tiers.
    "Si j'avais été une chaîne de télévision américaine, j'y
aurais réfléchi à deux fois avant de donner tout mon catalogue à
Netflix", a dit Mark Thompson, tout en refusant de dire s'il
avait les moindres discussions avec Apple.
    "Quel sens cela a d'aider Netflix à se constituer une
gigantesque base d'abonnés, au point où le groupe peut
aujourd'hui consacrer neuf milliards de dollars par an à
produire ses propres contenus, (ce qui le conduira) à verser de
moins en moins pour le catalogue (des chaînes) ?"
    Tout en voulant éviter à tout prix la dispersion de ses
lecteurs sur des supports dont il n'a pas la maîtrise, le New
York Times n'est pas hostile à certains services particuliers
pour augmenter son lectorat.
    Mark Thompson souligne ainsi le contenu spécifique développé
par le journal pour l'application Snapchat de Snap  SNAP.N , qui
lui a permis d'attirer des lecteurs plus jeunes.
    Dans la foulée de ses bonnes performances de 2018, le New
York Times s'est fixé comme nouvel objectif d'atteindre la barre
des 10 millions d'abonnés d'ici 2025, contre 4,3 millions
aujourd'hui.

    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Le New York Times a gagné 9% d'abonnés en ligne au T4   
 
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^>
 (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par
Jean-Michel Bélot)
 

Valeurs associées

Index Ex -0.15%
NASDAQ -4.62%
NASDAQ -1.85%
NASDAQ -4.31%
NYSE -1.58%
NYSE -3.26%

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • berghof
    25 mars09:46

    N'est ce pas plutôt le NY Times qui se livre à des attaques incessantes et souvent mensongères contre Trump ?

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer