1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le groupe sucrier Tereos creuse sa perte annuelle, à €242 mlns
Reuters12/06/2019 à 12:28

 (Actualisé avec précisions et déclarations)
    PARIS, 12 juin (Reuters) - Tereos, deuxième producteur
mondial de sucre, a publié mercredi une perte nette, en forte
aggravation, de 242 millions d'euros sur l'exercice 2018/2019,
toujours pénalisé par l'effondrement des cours du sucre en
Europe.
    La perte avait été de 23 millions d'euros sur 2017/2018.
    Le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et
amortissements (Ebitda) est ressorti à 275 millions d'euros, en
baisse de 320 millions d'euros par rapport à celui de 2017/2018.
    L'industrie sucrière européenne est confrontée aux effets
d'une baisse des cours en raison d'une augmentation de l'offre
liée à la fin, en 2017, des quotas instaurés dans l'Union
européenne.
    Pour la division sucre Europe, qui ne représentait que 14%
de l'Ebitda ajusté en 2018-2019, le premier semestre de
2019-2020 devrait être identique à celui des six mois
précédents, avant une amélioration au second semestre de
2019-2020.
    "Tereos est bien positionné pour commencer à bénéficier de
la reprise des cours du sucre à partir du second semestre",
précise toutefois le groupe dans un communiqué, qui souligne que
les prix spot du sucre sont remontés de 33% après la clôture de
l'exercice.
    Le groupe s'attend à ce que son Ebitda reste positif en
2019-2020, a déclaré le directeur général, Alexis Duval, à
Reuters. 
    La coopérative française, connue pour ses marques La
Perruche et Beghin Say, a fait état d'une dette nette de 2,50
milliards d'euros, contre 2,35 milliards d'euros à la fin mars
2018.
    Tereos a également dit qu'il rachèterait au producteur
italien d'alcool ETEA sa participation de 50% dans Sedalcol
France et qu'il céderait à ETEA la part de 50% qu'il détient
dans les distilleries de ce dernier en Italie et au Royaume-Uni.

 (Sybille de La Hamaide
Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par
Gwénaëlle Barzic)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5390.95 +0.43%
1.1223 +0.00%
18.3 -2.97%
60.97 -1.72%
21.13 -0.49%

Les Risques en Bourse

Fermer