Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Le gendarme boursier européen met en garde les entreprises sur leurs appels avec les analystes
information fournie par Reuters 29/05/2024 à 18:16

Des drapeaux de l'Union européenne devant le siège de la Commission européenne à Bruxelles

Des drapeaux de l'Union européenne devant le siège de la Commission européenne à Bruxelles

Les entreprises ne doivent pas partager d'informations sensibles pour le marché avec des analystes externes avant la clôture de leur compte de résultats, a déclaré mercredi l'Autorité européenne des marchés financiers (ESMA), son premier avertissement sur le sujet après plusieurs épisodes de volatilité sur des cours de Bourse.

Les entreprises doivent être consciences de la législation visant à prévenir les abus de marché lorsqu'elles organisent des "appels préalables à la clôture" de leurs comptes ​​avec les analystes, rappelle l'ESMA.

Le gendarme boursier européen fait référence aux communications, avant la publication de résultats, entre une entreprise et des analystes qui la suivent et publient ensuite des notes de recherche, émettant des recommandations aux investisseurs sur les actions et obligations du groupe concerné.

L'ESMA indique avoir pris note de récentes informations de presse suggérant un lien entre des épisodes de forte volatilité sur certains cours de Bourse et des "appels de clôture".

"L'ESMA estime que ces 'appels préalables à la clôture' portent un risque inhérent d'une diffusion involontaire et illégale d'informations privilégiées, accru par le manque de communication autour de ces évènements et l'absence d'archivage", a déclaré l'ESMA dans un communiqué.

"Par conséquent, les émetteurs doivent seulement partager des informations non privilégiées lors de ces appels", a ajouté le régulateur.

L'ESMA explique que l'annonce préalable de ces appels, la publication des documents présentés lors de ces appels sur le site de l'entreprise, l'enregistrement de ces appels, qui peuvent être transmis au régulateur à sa demande, et un suivi des informations divulguées constituent de "bonnes pratiques".

Piebe Teeboom, secrétaire général du FIA EPTA, qui représente les principaux courtiers, souligne que le communiqué du régulateur fait suite à plusieurs épisodes de volatilité qui suggèrent que des informations sensibles ont été publiées.

"L'ESMA a raison de rappeler aux émetteurs les règles déjà en place mais qui n'ont hélas pas suffi à empêcher ces évènements d'arriver", estime-t-il.

Reuters a ainsi rapporté en octobre 2023 que le cours de Porsche avait progressé après qu'un analyste a annoncé que le ton de l'un de ces appels était "neutre à positif".

En janvier, l'action Volkswagen a bondi suite à l'un de ces appels, selon des opérateurs interrogés par Reuters.Les deux entreprises ont déclaré appliquer déjà les bonnes pratiques.

"Les appels préalables à la clôture sont un format bien établi parmi les émetteurs, afin d'offrir à l'ensemble des acteurs de marché des informations publiques pertinentes avant la période de calme", ont déclaré chacun des groupes dans deux communiqués publiés mercredi.

(Rédigé par Huw Jones; Blandine Hénault et Corentin Chappron pour la version française, édité par Kate Entringer)

Valeurs associées

185,00 EUR Euronext Paris +0,76%
69,28 EUR XETRA +1,20%
105,85 EUR XETRA +0,81%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.