Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Le FMI évoque des risques encore "très sérieux" en zone euro
information fournie par Reuters14/06/2019 à 21:24

    LONDRES, 14 juin (Reuters) - La zone euro reste exposée au
risque de chocs spécifiques touchant certains de ses pays
membres qui pourraient déclencher une crise comparable à celle
de la dette publique il y a quelques années, a déclaré vendredi
Poul Thomsen, le directeur du département Europe du Fonds
monétaire international (FMI).
    "Les risques pour la stabilité de la zone euro émanant de
chocs nationaux, des risques qui ont été si violemment illustrés
par la crise de la zone euro, restent très sérieux", a-t-il dit
dans un discours à la London School of Economics.
    Il a ajouté que certains pays restaient confrontés à un taux
de croissance potentiel faible et un chômage structurel élevé
faute de réformes et qu'ils n'avaient pas su tirer parti de
plusieurs années de croissance relativement solide pour réduire
leur endettement. 
    "Dans certains cas, la politique budgétaire des dernières
années a en fait été pro-cyclique", a-t-il expliqué. 
    "Il disposent donc d'encore moins de marge de manoeuvre
budgétaire pour contrer des chocs spécifiques, avec pour
corollaire un risque accru à l'avenir de choc qui les
contraindrait à un resserrement budgétaire pro-cyclique lorsque
la situation commencera à se détériorer."
    

 (Marc Jones;
Marc Angrand pour le service français)
 

2 commentaires

  • 14 juin22:08

    les directives imposées a la france pour l union européenne y est pour beaucoup comme par exemple d impose a EDF de vente a ces concurrents 25% de la production nucléaire moins cher que le cout de production aucune autres entreprises n accepterai cela sauf que EDF c et l état français a 83% c est qu un exemple comment voulez vous que l europe fonctionne si on marche sur la tete


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.