Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le FMI et la Banque mondiale favorables à une généralisation de la taxe carbone

Newsmanagers12/11/2015 à 15:45

(NEWSManagers.com) - La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, plaide dans une

tribune coécrite avec le président de la Banque mondiale, Jim Yong

Kim, et publiée dans le quotidien Le Monde daté du 29 octobre pour une

généralisation de la taxe carbone sur l'émission de CO2. L'instauration

d'une telle taxe ne devrait pas pour autant entraîner une augmentation

de la fiscalité, précisent l'ancienne ministre française et Jim Yong Kim

dans ce texte rédigé à l'approche de la conférence mondiale sur le

climat à Paris (COP21) et intitulé " Tous les Etats doivent taxer le

carbone" .

La Banque mondiale a estimé en 2014 à une quarantaine le nombre de

gouvernements nationaux, dont celui de la Chine, qui ont instauré une

taxe carbone mais il ne s'agit là , d'après les deux signataires, que

" d'étapes initiales" . " La transition vers un avenir plus écologique

exige à la fois l'action des gouvernements et la mise en oeuvre de

mécanismes d'incitation du secteur privé" , écrivent-ils.

" Une réforme du système fiscal doit avoir pour objectif de lever

davantage de taxes sur les combustibles à forte intensité de carbone et

moins d'impôts défavorables à la performance économique" , poursuivent la

directrice du Fonds monétaire international (FMI) et le dirigeant de la

Banque mondiale. Cette taxation du carbone ne doit pas pour

autant " signifier la hausse des contributions fiscales, mais viser à

faire émerger des systèmes d' imposition plus justes et plus efficaces" .

Les taxes " doivent être suffisamment élevées pour que d'ambitieux

objectifs environnementaux soient atteints (...) ; elles doivent

également être stables, afin d'encourager les entreprises et les ménages

à investir dans les technologies propres" , jugent-ils encore.

Dans ce contexte, le FMI et la Banque mondiale annoncent la

création d'un " panel sur la taxation du carbone" , qui réunira chefs

d'Etat, dirigeants municipaux et régionaux et représentants de grandes

entreprises, afin d'amener les pays et les entreprises du monde entier à

mettre un prix sur le carbone" . Et les deux responsables estiment en

conclusion qu'il est urgent d'agir. " Plus nous tarderons, plus il sera

coûteux et difficile de préserver la planète."

Jean-François Tardiveau

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.