Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le FMI avertit sur les risques qui pourraient pénaliser l'économie mondiale

Boursorama10/07/2015 à 17:55

Le FMI avertit sur la résurgence de certains risques économiques.

Le FMI a légèrement abaissé ses prévisions de croissance mondiale pour 2015, à 3,3% au lieu de 3,4% dans son précédent rapport trimestriel. En-dehors de ce changement marginal, l’institution souligne la résurgence de certains risques.

La Grèce et la Chine sont les deux grandes sources d’incertitudes actuelles qui provoquent des remous sur les marchés, aussi bien à la baisse qu’à la hausse. Vendredi, les marchés ont fortement rebondi alors que le sentiment d’un risque de « Grexit » a faibli suite aux nouvelles propositions d’Alexis Tsipras auprès des créanciers du pays. Le CAC40 a gagné 3,07% vendredi, effaçant totalement la baisse des deux premières séances de la semaine affectées par le « non » au référendum grec.

Europe : bons indicateurs économiques, mais les regards tournés vers la Grèce

Le FMI parvient à positiver au sujet de l’Europe dans son dernier rapport trimestriel : « la reprise économique dans la zone euro est plus solidement installée, avec des indices de hausse de la demande intérieure et de l’inflation ».

Une opinion partagée par Aurel BGC, qui constatait vendredi matin qu’en Europe, « la reprise semble solide. Ni les conséquences du retour de la crise grecque ni les craintes venues de Chine ne devraient peser très lourdement sur la conjoncture en zone euro ces prochains mois ».

Le FMI est pourtant assez prudent sur le dossier grec : « les projections de croissance ont été révisées à la hausse pour de nombreux pays de la zone euro (par exemple, pour l’Espagne et l’Italie), mais, en Grèce, les événements en cours pèseront probablement bien plus lourdement que prévu sur l’activité (…). Une action en temps voulu devrait contribuer à gérer la contagion éventuelle, mais il subsiste des risques de réapparition de tensions financières ».

Les pays émergents ralentissent

Le FMI relève par ailleurs certaines difficultés dans les pays émergents : « les paramètres fondamentaux sont solides dans les pays avancés, [mais] les pays émergents connaissent un ralentissement (…). Dans les pays émergents et les pays en développement, la croissance devrait tomber de 4,6 % en 2014 à 4,2 % en 2015. Ce ralentissement tient à la baisse des prix des produits de base et au durcissement des conditions de financement extérieur »

Néanmoins, « en 2016, la croissance dans les pays émergents et les pays en développement devrait remonter à 4,7 %, principalement du fait de l’amélioration prévue de la situation économique dans plusieurs pays en difficulté, notamment la Russie et quelques pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord ».

Risques économiques : Chine, Ukraine, Moyen-Orient, Afrique

Le FMI poursuit : « étant donné la distribution des aléas qui entourent les perspectives à court terme, la croissance mondiale a davantage de chances d’être révisée à la baisse plutôt qu’à la hausse. Cependant, la [très récente] baisse des prix du pétrole pourrait dynamiser davantage l’activité, surtout dans les pays avancés ».

Avec un œil tourné vers le récent krach chinois, l’institution ajoute : « des variations perturbatrices des prix des actifs et une volatilité accrue sur les marchés financiers restent des risques importants, aussi à cause des risques connexes d’une inversion des flux de capitaux dans les pays émergents. Par ailleurs, l’appréciation du dollar américain représente des risques de bilan et des risques de financement pour les débiteurs en dollars, surtout dans certains pays émergents ».

« Parmi les autres risques figurent une croissance faible à moyen terme ou un lent retour au plein emploi sur fond d’inflation très faible et de séquelles de la crise dans les pays avancés, un ralentissement plus marqué que prévu en Chine, et des répercussions des tensions géopolitiques accrues en Ukraine, au Moyen-Orient ou dans certaines parties de l’Afrique ».

X. Bargue

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Mes listes

valeur

dernier

var.

85.51 -0.01%
11.465 -0.04%
17.79 -2.84%
71.68 -0.26%
741.09 -2.54%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.