Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Le directeur général de Carmat a vendu des actions pour 372.000 euros
information fournie par Le Revenu22/01/2022 à 18:03

L'action Carmat perd 40% sur un an. (© Carmat)

L'action Carmat perd 40% sur un an. (© Carmat)

Le dirigeant du fabricant du premier coeur artificiel, Stéphane Piat, a cédé début janvier 18.150 titres sur le marché.

Le directeur général de Carmat , Stéphane Piat, a vendu 18.150 actions le 3 janvier dernier à 20,50 euros l'unité, selon la déclaration faite à l'Autorité des marchés financiers.

Au 31 décembre 2020, le dirigeant possédait 58.070 actions du fabricant du premier coeur artificiel. Au 10 mars 2021, Airbus Group détenait 10,9% du capital de Carmat, devant Pierre Bastid (holding Lohas) à 9,2%, puis la famille Gaspard à 7,8% des actions.

Le titre obtient un rating d’attractivité boursière de 5,5 sur 10 délivré par Equity GPS, dont 9,9 sur 10 pour ses ratios de valorisation et 1,1 sur 10 pour ses perspectives de profits.

Le flux de trésorerie après investissements est attendu par le consensus de Factset négatif de 47 millions d'euros en 2022 et 35 millions en 2023. La capitalisation boursière atteint 273 millions d'euros.

Des analystes positifs sur l'action

Sur les quatre analystes qui suivent la valeur référencés par Factset, tous sont positifs sur l'action. Le plus optimiste est Martial Descoutures chez Oddo BHF qui vise un cours de 42 euros. Le plus réservé est Alexandre Letz chez Gilbert Dupont qui valorise l'action à 37 euros.

Le titre Carmat a perdu plus d'un quart de sa valeur depuis l'annonce le 3 décembre dernier d'une suspension de ses implantations, en raison d'une malfaçon «ayant affecté certaines de ses prothèses».

La

Lire la suite sur LeRevenu.com

Valeurs associées

Euronext Paris -1.05%

Cette analyse a été élaborée par Le Revenu et diffusée par BOURSORAMA le 22/01/2022 à 18:03:01.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

3 commentaires

  • 02 février12:37

    Ca pue le délit d'initié


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.